jeudi 19 octobre 2017

TERRORISME ET PRISON

TERRORISME ET PRISON
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/SqFPsLWe4A6PiZGsUP4vekLHVmz0NF3KI0GZ_rPrkAPZE8l4noelX18WuQaF4Z373IpbkCs_alKDUiBlSmsPdEuOFg0yIMuO3_h4O_VKaRneImjMkyJT1vaIzwF6kDL4YMswH_nE3odYkEQoYPtmLBT-12shoOda9fyLwvke_5YomwR5MMTMglt60_FJqcy6tavcB0vLNVucoSsIK8S9EjK9pkoYeZ2QGmc3UCT3brW92CkNQpfyljEhtWivhBCB6GIqesLREg2W0IWyKGN3atz6WYsR1EXvKzARXyNyTNSk6AdoYLgUTYt7VPFIO3AErmyNuwrDQfJxCN_B_x4X55gtbWg4kShK_Sup1dSkiIL_UPaEZwVWAYr0UJoybRN74vAMo1D9yZ6JDsSPsXFnHJGnIipBzZ4JyXeVJdY9KP7JHWDlcgYsIH4qq8i-3b_OAo9-pDFbbnghwUHlDNpagSwhHfe6subCEGwv0rJkfn78PfN4OehXCOeBHhjj_WrB_J99WhMy2IqvfVT_DcwibDpdtzhx1C4oxgubbp8Mm9Bi-IZvGCZ6Cfmbnyl9lea_nXfaz0zRz7OZNDnpPCc0bgYi9b9Egwk0CYzwG-6TgjoEOg2JyO1UjSvddJFkX670PnG3uzqhmbvqjVbtHOjdKcv-X5gKIkN0mLYf=w285-h198-no
.
.
.
LA VIE EN PRISON : DROGUE ET TÉLÉPHONE PORTABLE
.
.
.
18 OCTOBRE 2017
.
GÉRARD COLLOMB VEUT EXPULSER LES CLANDESTINS QUI COMMETTENT DES DÉLITS ... DE LA POUDRE AUX YEUX !!
.
.
.
ATTENTAT DÉJOUÉ À LA PRISON DE FRESNES : LES DÉTENUS VOULAIENT PASSER À L'ACTE À LEUR SORTIE
10 OCTOBRE 2017 BFMTV /
.
Deux hommes de 22 et 28 ans, détenus à la PRISON DE FRESNES, pour des délits de droit commun, ont été mis en examen en fin de semaine dernière pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste».
.
Les contours de leur projet restent encore flous mais DEUX DÉTENUS DE LA PRISON DE FRESNES, CONSIDÉRÉS COMME RADICALISÉS, ÉTAIENT BIEN DÉTERMINÉS À PASSER À L'ACTE À LEUR SORTIE. Une sortie de prison qui devait intervenir dans les tous prochains jours, dès mardi pour l'un d'eux. Connus pour être proches de la mouvance islamiste, les deux hommes ont été mis en examen pour «association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste». Ils ont été placés en détention provisoire, repoussant ainsi leur sortie de prison.
.
QUI SONT LES DEUX SUSPECTS
.
Les deux hommes soupçonnés d'avoir fomenter un attentat sont un Français de 22 ans et un Camerounais de 28 ans. Ils étaient incarcérés à la PRISON DE FRESNES, en RÉGION PARISIENNE, pour des délits de droit commun. L'un avait été condamné pour une tentative de meurtre, le second pour braquage. Lors de sa garde à vue, le ressortissant camerounais, qui a par ailleurs salué «ses frères tueurs du BATACLAN», a reconnu projeter un attentat.
.
Les deux suspects s'étaient radicalisés en prison. Le détenu camerounais était considéré comme l'un des leaders de la mouvance islamiste à FRESNES et avait été placé à l'isolement il y a quelques temps dans L'UNITÉ DÉDIÉE DITE DE DÉRADICALISATION qui était expérimentée à FRESNES. Après six mois d'expérimentation, ce dispositif va être abandonné par le gouvernement.
.
QUELLES ÉTAIENT LES CIBLES DE CET ATTENTAT DÉJOUÉ
.
Si les deux suspects comptaient passer à l'acte rapidement après leur sortie de prison, leur projet n'était pas réellement abouti. Différentes cibles, à l'extérieur de l'établissement, étaient envisagées. Il semblerait que les deux hommes voulaient s'attaquer aux forces de l'ordre. Parmi les hypothèses évoquées par les suspects : des surveillants pénitentiaires, des policiers, une prise d'otage ou encore un mitraillage.
.
Ce projet d'attentat se voulait de grande ampleur. Les deux hommes avaient pour ambition de recruter d'autres membres dans d'autres établissements pénitentiaires.
.
«Ces deux islamistes radicaux voulaient monter un groupe de combattants avec la volonté de monter en puissance par le biais de diverses actions, à l'extérieur de la prison, ciblant entre autres des policiers et des surveillants de prison», a indiqué une source proche de l'enquête.
.
COMMENT ONT-ILS ÉTÉ REPÉRÉS ?
.
Les deux hommes faisaient l'objet d'une surveillance discrète de la DIRECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ INTÉRIEURE (DGSI) après la découverte dans une cellule de documents appelant au JIHAD. Des écoutes ont alors été mises en place sur le téléphone que possédait le détenu. Les investigations ont permis d'établir que le détenu était en contact avec un personne située en zone irako-syrienne.
.
«Nous faisons un effort tout à fait considérable sur le renseignement pénitentiaire avec là encore création d'emplois, sur le travail avec les surveillants parce que se sont eux les premiers agents de la lutte contre la radicalisation», détaille NICOLE BELLOUBET, LA MINISTRE DE LA JUSTICE, sur EUROPE 1.
.
LA PRISON, UN FOYER DE RADICALISATION
.
Les syndicats de surveillants pénitentiaires réclament aujourd'hui des établissements spécialisés accueillant uniquement des détenus radicalisés. Car depuis quelques années, et notamment les attentats de CHARLIE HEBDO en janvier 2015, le nombre de dossiers de personne radicalisée en prison a été multiplié par 7. Actuellement, on compte 1.200 détenus radicalisés sur les 69.126 que comptent les prisons françaises.
.
Désormais les unités dédiées, sensées éviter le prosélytisme religieux, ont été remplacées par des QUARTIERS D'ÉVALUATIONS DE LA RADICALISATION (QER). Pendant plusieurs mois, la dangerosité des détenus est évaluée par les services pénitentiaires, par des psychologues. Actuellement, trois prisons sont dotées d'un QER : FLEURY-MÉROGIS, OSNY et FRESNES.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/iJPQLJF9cATZPaQY8SpM9zk7zUUJVFZMsw2CTBkBvlw7kXRn-ZzdBXAfgB9nbOoBRURwmhP_UVEphffXYfMERCgJRpZudhJNtohBPzL42oGJcVEja0qKkhOyvZ9hhA-YIUBu-iyGpJbOQi0qF7IeNKZ4pBhLkkhmyFlWjJ4mogNV1hchk8VoK2U7MZbibeuFrswkqgfm8sXi-GHv9lQA5qd26zIc5c_-_mIBx600bkQzac-GuTg2UbJBN3P4Yri8_4B8ElFrbVlmkBK_DjX0_y70-LWilagWrvEcL-GS2c_-7i8QqHI60jai_Q5lDgx0q_uinlgPqeReeHJlO9YBWZMfFxmplk8ANWo5A4Eqr7uRBGC1SJJ2K6sW-YaGL9pzWs5VQbrtnOoLHaPqNwW4QUcprjt1BFi0yVPjMp644U8TxS5uho9FNWkMRkiQ3IjO_hIJyXLibeN_BasixrfMUQmPuX095GsEmEjTgEhnHuVZrcFy-RRRZLeRvA2wD9dmN4yOnXsahUynbwBsBWYkgYZFxBWkArbOZDkqHo-v3nsS77cRcsMd7mYoLa-FrRXMkKTZxVMV2zYcYQPCtDz63CXMA_7fz9sdnScbWcXJ_inIiTMev_r28w50JNQ1n4qG5Smr5EpJG3FnVJ2YDAZ0goj2L7_eKrfMVFpA=w285-h214-no
«PRESQUE TOUS LES DÉTENUS ONT UN TÉLÉPHONE MAINTENANT» WILLIAM COZIC (FO-PÉNITENTIAIRE)
17 OCTOBRE 2017 BREIZ /
.
Le 11 octobre, en présence des ERIS qui sont l’équivalent du GIGN dans la pénitentiaire, 8 cellules de la maison d’arrêt de NANTES ont été inspectées. Pour 16 détenus, 15 portables ont été retrouvés ainsi que de la résine de cannabis, des clés USB, une centaine d’euros etc…Que des produits évidemment interdits en détention.
.
Ces découvertes ont suscité l’indignation de FO-PÉNITENTIAIRE qui s’est élevé une fois de plus contre le manque de moyens dans les prisons d’«éradiquer la prolifération des téléphones portables» et l’isolation des surveillants face à l’insécurité grandissante : «alors que nos politiques jouent les vierges effarouchées quand ils apprennent que l’on peut préparer des attentats depuis sa cellule (sans parler des commerciaux qui continuent de faire prospérer leur commerce ou de menacer leurs victimes), ils feraient mieux de se poser les bonnes questions et d’avoir un peu de courage».
.
En 2014 déjà, NOTRE ENQUÊTE SUR LES PRISONS BRETONNES démontrait une aggravation de la situation interne après la suppression des fouilles intégrales systématiques au retour des parloirs en 2009 ; tout et n’importe quoi entre dans les prisons, où les DÉCOUVERTES STUPÉFIANTES se multiplient tant aux PARLOIRS que dans les CELLULES. Les saisies de portables ont explosé, passant de 27.520 en 2014 sur l’ensemble de la FRANCE à 33.521 en 2016.
.
Sans oublier ceux qui ont des ordinateurs – autorisés et donc privés d’INTERNET – mais qui branchent dessus des clés 3G ou 4G entrées clandestinement. En 2015, un détenu corse d’une prison francilienne ESTIMAIT QUE 70 À 80% DE SES CODÉTENUS AVAIENT DES PORTABLES, ET UN QUART D’ENTRE EUX INTERNET.
.
NOUS AVONS INTERVIEWÉ WILLIAM COZIC, DÉLÉGUÉ FO-PÉNITENTIAIRE POUR LES PRISONS DE NANTES.
.
BREIZH INFO : Bonjour WILLIAM COZIc, les services de la Pénitentiaire ont encore fait des découvertes stupéfiantes. Et éloquentes. Quelle est votre réaction ?
.
WILLIAM COZIC : Ça devient normal. Mais c’est surtout lamentable.
.
BREIZH INFO : 16 détenus, 15 téléphones, qu’est-ce que ça vous inspire ?
.
WILLIAM COZIC : En gros presque tous les détenus ont un téléphone maintenant. On ne peut plus s’étonner qu’ils puissent préparer des attentats, ou que les mesures de contrôle judiciaire et de séparation des prévenus – pour éviter qu’ils ne s’arrangent sur leur défense – ne soient plus opérantes.
.
BREIZH INFO : Dans le monde politique, des voix s’élèvent pour autoriser les téléphones portable aux détenus, au motif qu’on ne peut leur interdire décemment de n’avoir aucun contact au quotidien avec leur famille ou leurs proches notamment.
.
WILLIAM COZIC : Ce sont des foutaises, il y en a très peu qui appellent papa ou maman ou leur petite copine. Ce sont des arguments à faire gober à l’opinion, mais ça ne correspond pas à la réalité. Les téléphones leur servent essentiellement pour leurs trafics, ou pour faire pression sur leurs victimes. Ou pour faire des vidéos, aller sur les réseaux sociaux etc. Si on autorise les téléphones, ils seront en mode bridé, sans INTERNET notamment. Ils continueront à en faire rentrer pour avoir toutes les fonctionnalités et pouvoir continuer leurs trafics.
.
BREIZH INFO : Certains établissements ont été équipés de brouilleurs. Est-ce que ça fonctionne ?
.
WILLIAM COZIC : Dans certaines zones il y en a, mais les prisons sont souvent situées près des villes, où il y a donc le meilleur réseau et l’accès à la technologie. Nous, on a des brouilleurs 2G ou 3G et eux sont déjà à la 4G, donc ils sont partiellement inopérants.
.
BREIZH INFO : Les découvertes croissantes de stupéfiants peuvent étonner. Dans l’imaginaire collectif, la prison est un lieu d’encadrement strict où la loi s’applique dans toute sa rigueur. Comme nous l’écrivions en 2014, la réalité est que la prison ne fait peur qu’aux honnêtes gens…
.
WILLIAM COZIC : A chaque fois qu’il y a des chiens aux parloirs on fait des découvertes exceptionnelles en effet. Et on a aussi, particulièrement depuis six mois, un gros problème de projections.
.
BREIZH INFO : DES GENS AVAIENT ÉTÉ POURTANT ARRÊTÉS LE LUNDI DE LA PENTECÔTE pour avoir jeté des choses par-dessus les murs de la prison, notamment 91 grammes de drogue, 11 téléphones et un couteau qui avaient été récupérés dans le chemin de ronde ?
.
WILLIAM COZIC : Ça continue. Cinq fois par semaine, au moins, on a des projections qui arrivent jusque dans les cours de promenade. Puis c’est remonté dans les cellules par les yoyos [fils avec lesquels les détenus passent denrées et marchandises diverses de cellule en cellule – refuser de le transmettre CATALOGUE D’EMBLÉE LE PRISONNIER PARMI LES «VICTIMES» À LYNCHER] et quand on fouille les détenus de retour de promenade, ça ne sert plus à rien, tout a disparu et a été planqué.
.
BREIZH INFO : Et si vous les fouillez sur place, dans la cour ?
.
WILLIAM COZIC : C’est un coup à avoir une émeute à coup sûr, donc on évite.
.
BREIZH INFO : Vous avez aussi trouvé de l’argent. A quoi peut-il servir ?
.
WILLIAM COZIC : A alimenter les trafics, acheter de la drogue, des téléphones. C’est plus cher que dehors, mais j’ignore les tarifs [un ex-détenu répond sur un forum de jeunes en 2016 : «téléphone facile a avoir 40€ le normal et a partir de 100€ le tel avec INTERNET mais ya souvent des fouilles donc tu prends des risques». Selon un trafiquant de la PRISON DE GASQUINOY, UN JOINT VAUT 6 €, UNE BOUTEILLE DE VIN 40 À 50€, UNE BOUTEILLE D’ALCOOL FORT VERS 150€]
.
BREIZH INFO : Est-ce qu’il y a eu des agressions de surveillants récemment ?
.
WILLIAM COZIC : Non, la situation générale est globalement calme, il n’y a pas eu d’agressions récemment. A l’EPM il y a 40 détenus, dont plusieurs dans des affaires criminelles mais c’est calme aussi.
.
BREIZH INFO : Vous manque-t-il des postes en ce moment ?
.
WILLIAM COZIC : Au niveau des surveillants, on est presque à l’effectif théorique, c’est bien. Même s’il faut en retrancher 20 ou 30 surveillants pour arriver à l’effectif disponible en pratique. En revanche pour l’encadrement il y a eu six départs en retraite qui n’ont pas été remplacés, ça fait autant de postes qui manquent.
.
BREIZH INFO : Quelle est la réaction de votre direction ou des politiques à vos découvertes ?
.
WILLIAM COZIC : Notre direction s’en fout et les politiques s’en tamponnent la nouille. Et nous, on est seuls sur le terrain.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/3emE7W_gv3ytNpS7msH3hewD42JkkS0IFMy6mv_By8UcjiYTWHUxBI46dQRLjeWluo23TRjKXBebcqMkLfFyUKBvFy4IqwXqrZlDJ8YuWQJCajGDbm7LhKAz250IsS2i2ZT876-fTVWWxkkR4gu_YCkjTrss0a-ngT4gPRaXYPVH_TawSAJUXDtjNceNGA8gORp_DqdfUMAEz1XmAIP4WKoieoMkir5Mdn69z9lGkkc1GtqisLO2RfCvNs0uj4_FgTdOt2lnXyyYG130jo1top9F3oCU7cNUyPOIfEiEfaONBLlzOC5kvOByOhzMI-WzwKi8gxCMolIUlHZDY-3N1cxXqjFlkulBtR-vwfiITnNk_zkg-gXNXhyVDF5i5cIyFYPwW06h6uqejYWnZLi4IO0YznhkSb5eQY2rlWR8TBVzrQfgqKctrBs4yK9Od_DNQvHJZMFOx-hLl-3-c-zx7XF_3x4AX6hIRMi-Umfl6YrU-HKnj3C3z36PhwNFS3970_NyiZZCpzFJ4K7QKbs_k77GiHRQgn03ZbVAo9NFqtLsigLj_JPzLMrJ2jGpDhN2JYMGAzLoSn7eL-gy8bXfNgbhsQ_wFZYMX5wymfJEqIWFfWbgwyAeVmEK39Pj1KmutMXy1a5S8YOdgz4JrnLFUls_CNqKlAUy0nHZ=w285-h161-no
LES SURVEILLANTS PÉNITENTIAIRES ALERTENT : «LES PRISONS SONT DEVENUES DES FABRIQUES À DJIHADISTES»
10 OCTOBRE 2017 SUD RADIO /
.
Quelques jours après qu'un attentat, fomenté depuis la PRISON DE FRESNES, a été déjoué, les surveillants pénitentiaires alertent sur le phénomène de radicalisation, omniprésent dans le système carcéral.
.
Dans les récents attentats perpétrés sur le territoire français, la case prison fait souvent partie du parcours des assassins. L'exemple de l'attentat déjoué, qui avait été préparé depuis l'intérieur des murs de la PRISON DE FRESNES, pose une nouvelle fois la question de la radicalisation dans le système carcéral. Les surveillants pénitentiaires affirment que, désormais, dans les prisons, ce sont les prêcheurs islamistes qui tirent les ficelles et qui attirent les détenus dans leurs filets fanatiques.
.
Selon eux, la conversion à l'ISLAM est quasiment imposée aux nouveaux détenus, qui acceptent bien souvent, «soit pour se protéger, soit parce qu'on va leur donner de la nourriture», explique ainsi EMMANUEL BAUDIN. «J'ai le souvenir de détenus qui, pour être tranquilles, jouaient le rôle, se laissaient pousser la barbe, faisaient le RAMADAN».
.
Les politiques ont pensé qu'en donnant toujours davantage, on achèterait la paix sociale
.
Surveillant pénitentiaire depuis 15 ans, il avoue n'avoir, aujourd'hui, plus aucune autorité sur les détenus : «Les obliger à se lever le matin, par exemple, à aller à l'école, à apprendre à lire et à écrire, à faire un travail. Aujourd'hui, un détenu, s'il ne veut pas se lever le matin, il ne se lève pas»
.
Sans outil législatif supplémentaire, il ne peut pas les contraindre. Selon lui, tous les gouvernements qui se sont succédé ont détruit, petit à petit, le pouvoir des surveillants : «Les politiques ont pensé qu'en donnant toujours davantage, on achèterait la paix sociale. Simplement, aujourd'hui, on est face au mur et on voit bien que cette insécurité qui règne au sein de nos détentions sont un terreau propice pour la radicalisation d'un certain nombre qui, pour se protéger, vont se rapprocher de ces groupes qui prêchent un islam radical»
.
Afin de restreindre cette contagion djihadiste, certains syndicats souhaitent que les détenus radicalisés soient placés à l'isolement. Pour YOHAN KARRAR, SURVEILLANT À FRESNES, un délinquant qui rentre pour simple vol a tous les risques de ressortir terroriste : «Il faut arrêter de se voiler la face, les prisons sont devenues des fabriques à djihadistes. On est arrivé à un point où la prison n'est pas du tout punitive. La prison n'est là que pour restreindre la liberté des gens, mais à côté de ça, cette personne a tous les droits d'un citoyen lambda : le droit de regarder la télé, le droit d'écrire, le droit de téléphoner...»
.
ON SAISIT RÉGULIÈREMENT, DANS LES DÉTENTIONS, DES CLÉS USB AVEC DES SCÈNES DE DÉCAPITATION
.
Les portables, bien qu'interdits, sont dans toutes les cellules et servent à répandre le cancer du DJIHAD. «Les détenus ont tous des téléphones 4G et suivent, sur YOUTUBE, les événements, les décapitations. On saisit régulièrement, dans les détentions, des clés USB avec des scènes de décapitation», reconnaît YOHAN KARAR.
.
Pour EMMANUEL BAUDIN, le métier de surveillant pénitentiaire est «de plus en plus difficile, parce qu'il y a 15 ans, on les voyait se transformer physiquement. Aujourd'hui, ce n'est plus du tout le cas. Ils se fondent dans la masse, donc c'est davantage de travail de renseignement à faire»
.
Ce renseignement pénitentiaire, créé en avril 2017, est encore en construction, mais c'est cette cellule spéciale qui a permis d'empêcher le projet d'attentat des deux prisonniers de FRESNES. En revanche, d'après EMMANUEL BAUDIN, SURVEILLANT PÉNITENTIAIRE ET SECRÉTAIRE GÉNÉRAL SNP-FO, la lutte contre la radicalisation est inutile pour certains détenus : «Je prends l'exemple de celui qui a fait sauter le métro SAINT-MICHEL en 1995. Ce garçon est toujours en prison, il ne sortira jamais. Il prêche un ISLAM radical, il essaie d'endoctriner plein de monde. On le change de prison régulièrement, mais il est en détention normale. Peut-être qu'il faut se dire, à un moment, que ce genre de personnages sont perdus et les isoler, les mettre sur un établissement spécifique, où ils ne seront qu'avec ce même type de détenus évitera un phénomène de contamination. Oui, il y a des gens qui sont malheureusement perdus pour la société. Je pense qu'il faut, à un moment, l'admettre»
.
.
.

mardi 17 octobre 2017

EMMANUEL MACRON FAIT DES CADEAUX

EMMANUEL MACRON FAIT DES CADEAUX
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/QqGmEJG07ZPMvhzoJ5jk8i4oMWCB2cMvQzWzfxeISDt_BpJoxpBqmxxP3WRDHyd6_sOCpO32BjHlGYyhM-XsMervT_SwkrBDqbpTWcMRc-bYemzY9u9q_A6JHyAcUvuudONoMXSq27MZQztlZWq3OFyxKSdE0ABnztCMi3LSXIAxgQX7I28A7Dtgqjyq203504PwPIm6JD_oG-LEETn8wDvFAmobiHXfjpWMXgvb739fWDOEausFTnK2gvD0rvww0n0bsOSozf0ipQGOU6uy9pMkodjPf1EtP-6AfJo16eU-APs2CJBhgWA1bZ9RPlBCkL_dM9wI7j0fEW603DnyJKET9rGTaqvUFPTvyVwq6RyPQBn5ydNhB3LRKAky_uR6kaXL-AJqdpd286ly66IBaQ_ccnsxyZFNq3C7MhgWpfmhCEwTJDQYEXMatAXN61tUUfaOliNWXXeZVq8puVVxIcPWxHhWzujo9h5s6_jStTmH-NUhuHLKBoFqQoh-F3feer1pDh892SwQmqBv19Kspodd5SPdLSrLVZpxkGsgHxKp0lQGkn6_9CkOTVUyMOvr_maNjp4o5wTScy_7grwuLVyuL21fS2yzRYB_Afe-u-VxQajqFC0tpNc731kEuWLvy2E0AgFzf4urTKH5lXF4ZNiou22W7C9cp237vdMf2hWXFDo=s100-no
.
.
..
https://lh3.googleusercontent.com/FTCsX_YSZeB0ijPiYqYwl6TGilX4Ok3NMsjYHrSETtenf6aqXVKrYqlyosR5cPEde3hC4wpgnoaK7eDcvk8vpq38l_W5Z3k5VYRD1-ZWiiHGm2x0wPd3gVyEvqgThxZEZW8tAvVAIvYKVjRpEhoz4M_2PzWYDweJrWIKMJYdL_6gkvERfpm7Q78dT9aPsXDtoDR3Vj2i1R-Ri_jSJ2wxtytXBqwAUVVLDucukjSgz_gfRUiHFbU2XP1djK86HSTOhgLXV14MmHoVUGJNGD4YAnZ0l9U4hVfko4OxT4g-u6lCyavJYx_jLIvQbbpX_qc9ehkmQVFQyFpqON46gGtGBrHSIsfADY-18jteaiJJ9SKxf5OlfWWqwScYoZ9jn6A19wIbn8TZZftxOqc7I4q6d6tX7MgkgFm8HmvEEUmyDW7k2XzsP0CnGYeS_-7w7bMABwu915rGsGmjUh4VKapBPSTVPXFeqtS_E5vsomqdjFcThe8oaUbFNwebAS_9j9KcBzG2sH4RKngrOyBkkiJnHDf_PWA8qN-SsPvK-NdIbc3p2gBRkTz-XXfs0uJyY3jGdVfVldoQxN_vNzoPRC46zuYgdFQiXED8CJ1xd7g7NgdTlpcGqC3yMVlSpp3Z8fLyp2jfE0EBEeTH1Lcwp-BVg9IDBSF4IJKg5KDI=w285-h179-no
ÉDOUARD PHILIPPE OFFRE 192 MILLIONS D’EUROS À LA TUNISIE
7 OCTOBRE 2017 SOUHAIL FTOUH DREUZ /
.
Les revenus de taxes des travailleurs français sont aujourd’hui utilisés à toutes les sauces et gérés par les dirigeants comme s’ils étaient les leurs, sans considération ni respect pour celles et ceux qui les génèrent.
.
Ce jeudi 5 octobre 2017, le Premier ministre français, ÉDOUARD PHILIPPE, était en visite en TUNISIE dans le cadre des travaux des «RENCONTRES AFRICA 2017». Il y a généreusement promis de verser au gouvernement tunisien un total de 192 millions d’euros.
.
Lors de sa rencontre avec le PRÉSIDENT TUNISIEN BÉJI CAÏD ESSEBSSI ( photo), le PREMIER MINISTRE ÉDOUARD PHILIPPE a annoncé que «la FRANCE va augmenter ses aides à Tunis au cours des prochaines années et participer, activement, à la mise en avant des projets porteurs»
.
«L’AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT (AFD) promet 100 millions d’euros pour la TUNISIE jusqu’en 2020», a-t-il précisé.
.
La TUNISIE, qui constitue sa première visite en dehors de l’UNION EUROPÉENNE, va aussi bénéficier d’une aide supplémentaire de 92,3 millions d’euros. Plusieurs conventions ont été signées pour que la dette tunisienne soit transformée en projets de développement régionaux.
.
Cependant, d’où viennent les 192 millions d’euros accordés à l’État tunisien ? Ne viennent-ils pas de la poche des contribuables ? En FRANCE, les contribuables ne peuvent rien dire ?
.
Les contribuables payeront donc des impôts qui vont aller dans un pays étranger alors que la plupart des Français (travailleurs, sans-emploi, retraités…) ont des revenus qui ne suffisent même plus à couvrir les dépenses de base.
.
Les contribuables français, citron déjà pressé au maximum, vont subventionner un gouvernement étranger au sein duquel, selon un récent rapport financée par l’UNION EUROPÉENNE, la corruption sévit toujours. Selon un rapport de GAN INTEGRITY, la corruption est monnaie courante dans les rouages de l’État tunisien.
.
Le rapport recoupe des informations relatives à la corruption au niveau de plusieurs services publics tunisiens tels que les services de douanes, finances, institutions législatives, institutions judiciaires ou encore la Police.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/KxRaXaorK7nQq4qshO5JxSkufFdHhZq4W4AzaIKJYFNMT4ZXyn8M-vmKruh55iMCDid5gk-bUvmbsiX3rfieuV1ftwSyYVUg-BFtCWrq4wJ33umH-IDYM7uEDyEDTMAhX_PK_v22nlipjYFPB4AfHMN0X0HSWyBOLrfk6_fMAgALy7ama9QAXKuLe8Hdxri_WdgKmUUe-NYBkMzhh4HJ-yJKxy4MHhxMNR3_8VQPaPocPFqkiNH2znv4AjaD1S6gxbKqzxwHri6xzi3asRPWzpCbwlhwd9oqCEpfF6aUckJffF-lKA5vBQLlbKwogK-VzTDgqXJB3VL9v6xbKvMY6wQBiDu4oOZuBzQfpyCNo1LiJyOOJtJvWsctGX9CZjbPimWvgLMfN4y-38FFeE4SaovLuWe93vXSCuhaClFj-UxDVUYBep7q7Zvx4e_qy2n7cc-YfXoGYnz94m49UOZSzFs4HS9QLwLK9Q1PUK4K0ldqeShyFLK6Ynq3VOij6LICbzp8RWyLupVvB0ETQV0gFudsub0693mDTphchpvoinWvQOo9G9I3Vykp1DINeg_UcBnhWCERY1hxIyLVrD4mmdKwTNyt1tlEVa7FUmcOOx8smcELLdto6V1Qe471m5WyB6mumWB66UfgHMFBbmF7DEh7L1qtkQOCgUtj=w285-h148-no
À PARIS, IDRISS DÉBY OBTIENT PLUS DE 15 MILLIARDS D'EUROS DE PROMESSES D'INVESTISSEMENTS
9 SEPTEMBRE 2017 FRANCE 24 /
.
À PARIS, le PRÉSIDENT TCHADIEN IDRISS DÉBY ITNO, a reçu 15,2 milliards d'euros de promesses d'investissements pour relancer son économie plombée par la baisse du prix du pétrole. Ses adversaires craignent de voir ces fonds détournés.
.
Le PRÉSIDENT TCHADIEN IDRISS DÉBY ITNO peut être satisfait de sa visite à PARIS. Le TCHAD, allié stratégique de la FRANCE en AFRIQUE, a bouclé vendredi 8 septembre dans la capitale française une opération séduction auprès des investisseurs, dans le cadre d'une conférence de bailleurs de fonds. Ces derniers, selon N'DJAMENA, ont promis des milliards d'euros pour relancer l'économie du pays plombée par la fin du mirage pétrolier, suscitant des critiques des adversaires du régime.
.
À la sortie d'une table ronde de deux jours, pour le financement de son plan national de développement, le TCHAD a obtenu 15,2 milliards d'euros de promesses d'investissements, selon le communiqué final des autorités. «Les annonces sont bonnes et généreuses. Nous avons dépassé nos attentes mêmes. Mais les difficultés apparaîtront dans la mise en œuvre», a déclaré IDRISS DÉBY vendredi lors d'une cérémonie. «Je garantis les investisseurs que le gouvernement fera tout pour que tout se passe dans la transparence, avec l'appui des partenaires».[...]
.
«GONFLER LES COMPTES BANCAIRES D'IDRISS DÉBY»
.
Fidèle à sa démarche, le FMI a conditionné son prêt à des «réformes structurelles», alors que le pays a été paralysé fin 2016 par des mouvements sociaux contre les «16 mesures d'austérité» lancée par le PRÉSIDENT DÉBY après sa réélection quelques mois plus tôt.
.
Cette conférence de bailleurs de fonds à PARIS a suscité des critiques des adversaires du gouvernement de DÉBY et des analystes du TCHAD. «Ce n'est pas la première fois que le TCHAD appelle à l'aide, c'est la troisième fois», rappelle ABDELKERIM KOUNDOUGOUMI, organisateur d'une contre-rencontre à Paris. «Qu'est-ce qu'ils ont fait de l'aide qu'ils ont reçue la dernière fois ?» MAHAMAT NOUR IBEDOU, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CONVENTION TCHADIENNE DE DÉFENSE DES DROITS DE L'HOMME (CTDDH), s'était également inquiété : «deux tiers des fonds destinés au financement de ce plan de développement iront gonfler les comptes bancaires d'IDRISS DÉBY et de ses parents dans les paradis fiscaux, le tiers restant servira à l'achat des armes et du matériel de torture destiné à la police politique».
.
«Le TCHAD n'a pas respecté les accords antérieurs en dépensant une grande partie de ses revenus pétroliers pour l'armée, alors que les services sociaux et la bonne gouvernance ont souffert», a déploré RICHARD MONCRIEFF, chargé de l'AFRIQUE centrale à l'INTERNATIONAL CRISIS GROUP (ICG).
.
Les participants au contre-sommet à PARIS ont appelé les bailleurs de fonds à «privilégier le financement direct des acteurs locaux de développement»[...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Wm4D_gcTsBHTMXgR61cQPxTK61v-e7z_izDap0I8l2M6wE5p-qk5EjN3GoFyvBYkyKtUyF9AGBiuKXEhCjO2dJT8Mw2etvxnmuy84q-fewUOUkRFPaiCFeQ2Q_HVzmn4i6UBzxg0TKx9PZ4dLKU6F7PTf_CfRWh6uLuR53DlSufNohKg8KVjlwIxYHHt4R0vASS18NeAlqoW9db66KpRuxYDDSFwmDdVCXY4O3fgSK6St6uW2B-bXdu3rD65H2NWo61QAwQUWWJeRtiv46Z_mK7JQMj2Xt8eO_Wa7ykqDzpA5niTSY36V8eoMpTYFkN-XzpVjbREpVnKvqwxi7pHf8cj3-Mp6EtMzqg5XHbTEkglGCQX4hPlCsbkttQYLOE3dXl7oG5nyzd2SN9BGT0CVaRD709qRlRq_u97KuP-L-HBg6KUZi6BVpiXVazS-jjGG62vCuAu-i73OQTEzBnQLDXGQijv1rJ3MwbLfo9fg5CSOcdRJkO2QVU88mDAbsvDcd7yoTgBK5tuEz1b-yxLBHBUMJoUsQOkoSuA8O06-8cPllCwlvNyL56dSLjuJ8j7BTB6q-YClXrtI-OCEgUwTBzP_kdf6ohp7WQ9_POF_FV_aSmhHxxIhD43NIjrxO2K-HhepoPQXF1GkKaySHjYoJK_wWGAnJpwsInnml31U-Kb454=s285-no
LES FRAIS DE MAQUILLAGE DE MACRON CONFIRMÉS PAR L’ÉLYSÉE
25 AOUT 2017 LE POINT /
.
Les frais de maquillage du PRÉSIDENT EMMANUEL MACRON, qui se sont élevés à 26.000 euros en trois mois, selon l'hebdomadaire LE POINT, ont été confirmés vendredi à la presse par l'entourage du chef de l’État.
.
Dans son édition du 24 août, LE POINT affirme que la maquilleuse du chef de l’État a envoyé deux factures pour trois mois de présidence, l'une de 10.000 euros, l'autre de 16.000 euros.
.
Le magazine précise que NATACHA M, 40 ans, maquillait déjà l'ancien MINISTRE DE L’ÉCONOMIE alors qu'il n'était que candidat.
.
L’ÉLYSÉE avait indiqué jeudi à BFMTV que ce poste de dépenses avait «vocation à être réduit significativement».
.
L'ancien président FRANÇOIS HOLLANDE, pour sa part, dépensait chaque mois 6.000 euros net pour sa maquilleuse et 10.000 pour son coiffeur, rappelle LE POINT.
.
.
.
VOICI LA LISTE DES 17 AMBASSADEURS... RÉMUNÉRÉS SANS AMBASSADES
29 AOUT 2017 CAPITAL
.
APRÈS DES ANNÉES DE FLOU, LE GOUVERNEMENT NOUS A TRANSMIS LA LISTE DES AMBASSADEURS THÉMATIQUES, PARMI LESQUELS ON RETROUVE SÉGOLÈNE ROYAL.
.
Le gouvernement veut lever le voile sur les ambassadeurs thématiques… Ces personnalités, rattachées au MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES, bénéficient d’un titre prestigieux mais n’ont aucune ambassade proprement dite. Elles sont chargées de représenter la FRANCE, de coordonner des actions, ou encore de négocier des accords sur des sujets transversaux comme l’environnement, la lutte contre le terrorisme, les droits de l’Homme ou les questions frontalières. Mais jusqu’à présent, il semblait impossible d’obtenir la liste de ces ambassadeurs thématiques ou le montant des moyens qui leur étaient alloués, comme expliqué dans un
PRÉCÉDENT ARTICLE. Leurs nominations même n’étaient pas toujours réalisée dans les règles de l’art, à savoir par décrets pris en conseil des ministres.
.
L’arrivée d’EMMANUEL MACRON au pouvoir, chantre de la transparence de l’action politique, semble avoir fait bouger les choses. Le QUAI D’ORSAY nous a effectivement communiqué la liste des 17 ambassadeurs thématiques actuellement en fonction (
VOIR CI-DESSOUS), parmi lesquels SÉGOLÈNE ROYAL, nommée ambassadrice pour les pôles ARCTIQUE et ANTARCTIQUE. Leur nombre est plus resserré que par le passé ; le SÉNATEUR RICHARD YUNG avait dénombré 28 postes ouverts dans un amendement à la loi de finances de 2013. C’est qu’une rationalisation sur ce terrain a été entamée en 2016, lors du précédent quinquennat : moins d’ambassadeurs thématiques - notamment grâce à des regroupements - et une nomination systématique en conseil des ministres.
.
PAS DE RÉMUNÉRATION SPÉCIFIQUE POUR LE TITRE D’AMBASSADEUR
.
En revanche, lorsqu’il s’agit d’en savoir plus sur les moyens alloués à ces hautes personnalités, le gouvernement se fait moins précis…. Et refuse de rendre public leur salaire exacte, une information jugée trop personnelle. Le QUAI D’ORSAY assure toutefois que le titre d’ambassadeur n’ouvre pas droit à une meilleure rémunération pour ceux qui étaient déjà fonctionnaires (a priori 13 sur 17). Ils y perdraient même au change en renonçant à la prime qu’ils pourraient toucher en tant que chef de service. Concernant les ambassadeurs venus de l’extérieur, il ne serait pas rémunérés pour leur fonction, y compris SÉGOLÈNE ROYAL. Son prédécesseur, MICHEL ROCARD, touchait pourtant 47.286 euros par an, d’après les informations du SÉNATEUR RICHARD YUNG. Le ministère dément cette information mais reconnaît que certaines personnalités de grande expérience ont pu, par le passé, se voir accorder une rémunération.
.
Reste les frais de mission et de représentation. Là encore, le QUAI D’ORSAY assure faire preuve de tempérance. Ils seraient accordés sur présentation d’un budget et n’excéderaient pas ceux des chefs de service. Au titre des frais, les ambassadeurs thématiques bénéficieraient ainsi de 17.500 euros en moyenne sur l’année, selon le ministère. Cette enveloppe comprendrait le coût des billets d’avion en classe éco, le remboursement des frais d’hébergement et de transport sur justificatifs et une indemnité forfaitaire pour les repas pris dans le cadre de la mission.
.
Le MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES insiste surtout sur un point : les ambassadeurs thématiques remplissent des missions importantes et s’ils n’étaient pas envoyés en déplacement, d’autres iraient à leur place et les mêmes frais seraient engagés. En communiquant ces informations, le gouvernement espère en tout cas enterrer une fois pour toute la polémique récurrente sur ces hautes personnalités de l’État...
.
LISTE DES AMBASSADEURS THÉMATIQUES EN POSTE

.
* Ambassadrice déléguée à la science, la technologie et l’innovation
Mme CATHERINE BRECHIGNAC – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadeur délégué à l'environnement
M. XAVIER STICKER – Diplomate
.
* Ambassadrice chargée de l'adoption internationale
Mme ODILE ROUSSEL – Diplomate
.
* Ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée
M. NICOLAS GALEY – Diplomate
.
* Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone de l’Océan indien
M. LUC HALLADE – Diplomate
.
* Directeur du Centre de crise et de soutien, Ambassadeur à la gestion des crises à l'étranger
M. PATRICE PAOLI – Diplomate
.
* Ambassadeur chargé des relations sociales internationales
M. CLAUDE JEANNEROT– Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadrice chargée de la lutte contre le virus de l'immunodéficience humaine-syndrome de l'immunodéficience acquise (VIH-sida) et les maladies transmissibles
Mme MICHÈLE BOCCOZ – Diplomate
.
* Ambassadeur chargé de la stratégie internationale en matière de lutte contre le terrorisme
M. PATRICK MAISONNAVE – Diplomate
.
* Ambassadeur pour le partenariat oriental de l’Union européenne et de la Mer Noire, co-président du Groupe de Minsk
M. STÉPHANE VISCONTI – Diplomate
.
* Ambassadeur pour les droits de l’Homme, chargé de la dimension internationale de la Shoah, des spoliations et du devoir de mémoire
M. FRANÇOIS CROQUETTE – Diplomate
.
Ambassadeur pour les commissions intergouvernementales, la coopération et les questions frontalières
M. MAXIME LEFEBVRE – Diplomate
.
* Ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique pour les énergies renouvelables et la prévention des risques climatiques.
Mme BRIGITTE COLLET – Diplomate
.
* Ambassadeur délégué à la coopération régionale dans la zone Antilles-Guyane
M. JEAN-BERNARD NILAM – Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères mais rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Ambassadrice pour les pôles
Mme SÉGOLÈNE ROYAL - Personnalité non titulaire du ministère des Affaires étrangères et non rémunérée par le ministère des Affaires étrangères
.
* Président de l’Institut français, Ambassadeur chargé de mission pour l’action culturelle extérieure de la France
Nomination à venir
.
* Directeur général de Business France, Ambassadeur aux investissements internationaux
Nomination à venir
.
*Depuis la transmission de cette liste par le QUAI D’ORSAY, PIERRE BUHLER, diplomate, a été nommé président de l’INSTITUT FRANÇAIS. Un décret devrait aussi être pris dans les jours qui viennent pour installer le diplomate CHRISTOPHE LECOURTIER au poste de directeur général de BUSINESS FRANCE.
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/N3BhsVE0lrbE7Kpoh0XAbsR9j9_OOZqNSVZd1Ux6rI1JMpHVgWFn6gEPCxy-kzS3U-FmrsF8ZDFsp2w0S96Sa1jpzxO6tmxBG46xKBlvrEc1zs1Gey59XMXGO-g-15V8EZuuE660NYPAZCxLps7ej73_RtI4WqMQt9EbcznmiFoKctIIEz6X8hMJqHqjtNwyMhBXFaxD-JHDGgFmoWMQmEIt_Cu1wc9LtJLQgTW8fs_UY_IQWu1G3RHwZv6E5mBZx_tT_ykjEakG5tkNZyDUB9wpKoDWHHI9V-Ne-j9kpOAJfFlN1u1EeAo8cL3pUSHRilwPqNYklTb9FP6N72Louz3kv5X-_I5C7NS_BiWu4Vlpnie3dE25LTiZ02IdW6v8gCL-ltz6ywzSyk0esgqe880dYtOc5tbqvtVWovXsQ1Q8vC1kg5QgjosZvvt0I5Jhj7dIcFmeVSsWaawSyE5gnSRE3ll5wV7V_guHo7184lLo28e8yBAD3RWZqiJ-ZS9TwFntPiqXFIr2Ujt2gUq-ytf97WaYV1UwzUCOsP_TA5-gpYrQBNDeBBUdg4ookcKF7nPRNU5SX3m40jZeSUIBkfev9kSnhVEKR6_Zfxvhl1Wkg5kGOLrBChdvlC9HlTygET-MJK_pZJxI5irQ_bzHUefFo9UMd_alPPPc5RcaKyuPtTc=w580-h386-no
.
MIGRANTS : L’AIDE AU RETOUR VOLONTAIRE PASSE DE 1000 À 2500 €
7 AOUT 2017 LA VOIX DU NORD /
.
Parallèlement à la mise en place du dispositif d’aide aux migrants de CALAIS (douches, points d’eau) annoncée la semaine dernière et à l’installation de deux centres d’accueil dans les HAUTS-DE-FRANCE, le MINISTÈRE DE L’INTÉRIEUR a indiqué que de nouvelles mesures, plus incitatives, allaient voir le jour, pour favoriser les retours volontaires.
.
Le MINISTRE DE L’INTÉRIEUR, GÉRARD COLLOMB, a décidé, par un arrêté du 25 juillet, «d’accroître le montant de l’allocation forfaitaire majorée d’aide au retour pour les ressortissants des États tiers à l’UNION EUROPÉENNE soumis à VISA». Cette allocation est portée de 1 000 à 2 500 €. De telles mesures incitatives avaient déjà été prises par le passé, notamment dans les années 2000, lorsque NICOLAS SARKOZY était MINISTRE DE L’INTÉRIEUR. Les candidats doivent prendre contact avec l’antenne de l’OFII (OFFICE FRANÇAIS DE L’INTÉGRATION ET DE L’IMMIGRATION) de CALAIS avant le 31 décembre.
.
.
.
DÉPUTÉS : SUPPRESSION DE LEUR INDEMNITÉ REPRÉSENTATIVE DE FRAIS DE MANDAT (IRFM) … MAIS ILS SERONT  EXONÉRÉS DE LA COTISATION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG)
5 AOUT 2017 LCI /
.
Les députés ont voté la suppression de leur indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) avec en remplacement un nouveau système de remboursement sur justificatifs. Ce changement amène une suppression de la COTISATION SOCIALE GÉNÉRALISÉE (CSG) pour les parlementaires dans un contexte où elle devrait augmenter d’1,7 point pour l’ensemble des Français en 2018. Un député y voit là une «exonération d’impôt inexplicable».
.
[…] Dans l’ancien système, l’IRFM*, les députés touchaient une indemnité de 5.840 € bruts par mois de laquelle étaient déduits 438€ de CSG et 29,20€ de CRDS*. Soit 467,20€ mensuels d’impôt sur les frais de mandat. Mais la mise en place prochaine du nouveau système de remboursement des frais parlementaires sur présentation de justificatifs (sur la base de factures) met fin à ces prélèvements […].
.
[…] Selon MARC LE FUR, cette nouvelle suppression de la CSG et de la CRDS sur les frais de mandat parlementaires représenterait sur le quinquennat en cours un manque à gagner de plus de 16 millions d’euros pour l’Etat. «C’est inexplicable aux yeux de la population», commente-t-il auprès de LCI en faisant référence à l’augmentation prochaine, en 2018, d’1,7 point de la CSG pour l’ensemble des Français. […]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/pqvAHaMM21rsg44cGDXxM7e0_gRmcz5JoP2Mlfc9e0Xh8xIgWJj42jjb5VQYBhc1seDH3hjvV2NRbmOEnDlNgV4uo8-gsJFGQMSLA88k3dNHBv4FgysTX8b7ur-vQuYsLFAV_pSzU26lGrct6LW1hGq7bwN66I61Fj9gmhP4-Ohp26Q3J6WysBxmLfvfu58unCy8JcknOWc4_U-sLfUIlFJ2pqHbcHKAPiu_4lA4-rv0OtbF93Kceq8BqWwhFoC8RTe2_KdU6PT-eZhttAy_4GUSe5SpByhoDcotZNxMlDaa0XDu-P1MlhIyl0L9Y4QB5ULFfHM9WNfABmxQXPCSVynqYJ8Hi3_WbCF3eDoRCcIe_4zCTjPYQ_WMHRGBcFmSlE8wUo6hfvP8pwTT3KT-OsFMstyuHnR-YG7IxnELyp_6a7VBPYsLRSXz-O_YKqaMylarpKvS3h_5_TQR9xdLaiNSduXMdP7J5uz2OQjSNb0oUtXKAoVxDSGny7Os4pesW9OAbUDzbDRvRhwE7hwDR5JfbOJRe-mN37P1gocXZjyVr_6qtypO6ItdSYlPnEgLn9LqJxCu4hy-znicOgpDAFFtsUauNU7Aq7BiaPBLzIOiPzUYdrZtsMi1loG9Mma7vpqYVOFIiHF7mDncscJrKh5zV04is5UPN8yONjTRRt9T-J8=w285-h172-no
RIHANNA RENCONTRE LES MACRON ET REPART AVEC UNE PROMESSE D’AIDE DE 3 MILLIARDS D’EUROS
27 JUILLET 2017 L'OBS /
.
Un mois après l’avoir interpellé sur TWITTER, RIHANNA a été reçue plus d’une heure mercredi à l’ÉLYSÉE par EMMANUEL MACRON, «une rencontre absolument incroyable» selon la star, venue lui demander de financer le PARTENARIAT MONDIAL POUR L’ÉDUCATION, un fonds humanitaire dont elle est l’ambassadrice.
.
Le président français lui a confirmé vouloir porter l’aide française au développement à 0,55% du PIB d’ici 2022, soit environ 3 milliards d’euros de plus que les 9,4 milliards actuels. Mais, pour 2017, le gouvernement veut réduire de près de 140 millions cette aide.
.
«Nous avons parlé d’éducation sur le plan mondial. Nous aurons de grandes annonces en septembre et nous agirons davantage en Afrique en octobre», a-t-elle précisé en évoquant le fonds humanitaire. «C’est l’année de l’éducation». [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/3yLk10PGwqJHkpO1gJNKYiPnhJkuFe1W1Yq-WxHsFTq2cI9ZR4p-cl13FELA9IIXOaAxwoH49cslPN6BA50m-CgX5h2_wsDR9FYoUdqC4wCqXzlnuLwWWgAZOmVTqPomUZNb41M5arsiW62FMlJH3Li9ldQOvJQYH-AKseFhzexfxTN6YPHnD3KT8NrvGktibWa3cPmtN6VsyFtVIfDNxL7yCX9cqaF0i4oGSpb0sLGi3nLJgXasImbt88SeYAXTPYvLFCp9Lbtu67jlCY3y5h2z3oxaJ7SGpu6XmOKfrZaQ0xIxYe8PFxzUQa2WqdbZS7Kl71t10gtuB1IyDio6D8Lovv50_z37spXEupztO93woiVn7QtKdxke1MioLo5XwU_FT37koZZ1A-KaJxtsKXybOB8zVm0goKp98f791UIThIsHRRQ9vZCjZEDwkYDZlXoB4B2mFwK14-2FroJjfUaTPzDaF7temUolNaG8bvRFLZ3TVP4DOhkCd1H1b-nyW9PD4dMHkXOruI4PAkkj5AYfc5viosvdDZRYhVDonCHmcC4RCm-GlpAf2pplkfbET2TO89sAU85JnBv4LXVVPu1oNdQ6apRQNnipMWzyttdqjoqToaEUWz9MbKxRbmlKpBSc87b56oZR5DSwgjhWANAOTsxAshG-QkJhajAug48A-Jc=w280-h183-no
LA FRANCE ACCORDE UN APPUI DE 2 MILLIARDS D’EUROS À LA CÔTE D’IVOIRE DONT 1,4 MILLIARD POUR LE FINANCEMENT DU MÉTRO D’ABIDJAN
17 JUILLET 2017 NIAMEYETLESDEUXJOURS /
.
La FRANCE a décidé d’accorder un appui financier de 2,125 milliards d’euros (environ 1394 milliards FCFA) à la CÔTE D’IVOIRE, sur la période 2017-2020. L’annonce a été faite par le PREMIER MINISTRE IVOIRIEN AMADOU GON COULIBALY (photo), au terme d’une mission française qui s’est déroulée à ABIDJAN, les 12 et 13 juillet 2017.
.
Cet important engagement financier de la FRANCE envers la CÔTE D’IVOIRE, permettra essentiellement de financer des projets dans «certains secteurs prioritaires inscrits au PLAN NATIONAL DE DÉVELOPPEMENT (PND) 2016-2020» a déclaré le PREMIER MINISTRE IVOIRIEN.
.
Ainsi, 725 millions d’euros (environ 475,5 milliards FCFA) seront affectés au financement de projets dans les secteurs de l’énergie, des routes, de la santé, de la sécurité, de l’éducation et de la formation. Tandis que 1,4 milliard d’euros (environ 918,34 milliards FCFA) permettra de «boucler le financement de la ligne 1 du métro d’ABIDJAN».
.
Ce qui permet, à présent, d’envisager le démarrage des travaux de cette ligne de métro maintes fois reporté, en raison de points d’achoppements entre le gouvernement ivoirien et les entreprises attributaires du projet.
.
Toutefois, initialement estimé à environ 665 milliards FCFA (un peu plus d’un milliard d’euro), la note s’avère désormais un peu plus salée pour les autorités ivoiriennes puisque le coût de la ligne 1 du métro d’ABIDJAN, longue de 37,9 km, passe à 918,34 milliards FCFA (environ 1,4 milliard d’euros). En comparaison, le coût du métro de DAKAR, long de 51 km, est estimé à 687 millions d’euros (environ 450 milliards FCFA).
.
A noter que la réalisation et l’exploitation de cette ligne de métro d’ABIDJAN, qui doit transporter 300 000 passagers par jour, a été attribué à la Société de transport abidjanais sur rail (STAR). Elle est détenue par le français BOUYGUES (33%), le Coréen HYUNDAI ROTEM (33%), le français KEOLIS, filiale de la SNCF (25%), et le Coréen DONGSAN ENGINEERING (9%).
.
.
SELON LE CANARD ENCHAÎNÉ, MACRON AURAIT ACCORDÉ 900 MILLIONS D'EUROS DE BAISSE D'IMPÔTS AUX CADRES DU CAC 40
18 AVRIL 2017 POLITIQUE NET /
.
C'est l'histoire d'un hold-up de 900 millions qui ne dit pas son nom. Et qui a totalement été ignoré pendant la campagne présidentielle. Alors que MACRON s'apprête à se qualifier pour le second tour de l'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE à en croire les derniers sondages, nous republions une information du Canard enchaîné qui date de 2015 et qui, MALGRÉ LES 19 000 PARTAGES SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX l'année dernière, reste encore largement ignorée du grand public.
.
A l'époque du vote de la loi Macron en 2015, LE CANARD ENCHAÎNÉ AVAIT DÉCOUVERT qu'un dispositif permettait aux cadres du CAC 40 d'économiser... 900 millions d'euros. C'est l'histoire de l'article 34 de la loi Macron que nous vous racontons ici.
.
ARTICLE 34 SUR L'ALLÈGEMENT DE LA FISCALITÉ DES ACTIONS GRATUITES
.
De quoi s'agit-il ? Certaines entreprises, notamment les start up, distribuent gratuitement à leur salarié des «actions» de la société. Une sorte de promesse sur l'avenir, le jour où l'entreprise réalise d'importants bénéfices et voit sa valeur monter en flèche. Jusqu'à présent, la valeur de ces actions gratuites était incluse dans le calcul de l'impôt sur le revenu. Normal, il s'agit bien d'une rémunération. Sauf que l'article 34 de la loi Macron change les règles de calcul.
.
UNE RÉDUCTION D'IMPÔTS DE PRÈS DE 50%
.
Dans le texte d'accompagnement de la loi, voilà comment le changement de règle est présenté : «Actuellement imposable à l'impôt sur le revenu selon les règles de droit commun applicables aux traitements et salaires, la valeur de ces actions sera désormais imposée selon les principales modalités applicables aux plus-valeurs mobilières». Vous n'avez rien compris ? C'est normal. Selon LE CANARD ENCHAÎNÉ, cela signifie que les actions gratuites bénéficieront d'un abattement de 50% avant imposition, ce qui réduit de moitié l'imposition. Exemple donné par l'hebdomadaire : «Le bénéficiaire d'une action gratuite paie aujourd'hui, selon sa tranche d'imposition (dont peut soupçonner qu'elle est élevée), jusqu'à 42,71 euros d'impôt sur le revenu, hors CSG et RDS. Si l'article 34 est voté, il ne paiera plus que 20,21 euros».
.
UN CADEAU DE 900 MILLIONS D'EUROS... POUR LES PLUS RICHES
.
Officiellement, l'allègement de la fiscalité sur les actions gratuites est censée favoriser le développement des start up qui ont recours à ce dispositif. Mais pour LE CANARD ENCHAÎNÉ, ce sont surtout les cadres des entreprises du CAC 40 qui vont remporter le jackpot. «La distribution d'actions gratuites a complètement supplanté les stock-options, dont la fiscalité a été alourdie ces dernières années», explique l'hebdomadaire. Et les chiffres sont éloquents : «Les conseils d'administration des entreprises du CAC 40 ont voté, en 2014, l'attribution d'actions gratuites pour un montant de 6,4 milliards. Et, dans l'immense majorité des cas, à leurs cadres dirigeants les mieux payés», précise LE CANARD ENCHAÎNÉ.
.
Malgré toutes ces réserves, le gouvernement a décidé de maintenir cet article de loi. Dont le coût est estimé à 200 millions d'euros par MACRON. Un chiffre sous-estimé par plusieurs cabinets privés qui évaluent plutôt à 900 millions d'euros le manque à gagner pour le fisc.