lundi 27 février 2017

LES NOUVELLES IDOLES DE LA RÉPUBLIQUE

LES NOUVELLES IDOLES DE LA RÉPUBLIQUE
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/Up-4lhe0nes2QEdWGpF_W5T8OJcnJyw1GOtK38BupWS4djnl-loux0TuSyNqBeblbeUY2nytIYCSYT2YLY-rxy65KO656ugqjXbQkKvxPp9sQOOZLLOrr3bHLNdXNQIJsMxUlV6OpKQZCQfqEtEerUXy1e4SbLW3zK7vLLwEh2V1KGkjngT7QeLHEztPtlLq5WsPkuVMsw30npA-CVrqDS99cKWIsMrgfNNnNXTZJ4Ccwvi-1BIKlEweOy1nAi79i952Q-iUCLJjzCbB-qJiCx9ivt0_V80W1V3A6QjtoTZLyu4xCztk-miJ0Za4YHkb0mlOdMSqqGLTuc-qXuJERJQBqpkvTPkvk4NKQw6Cx9FaA7paZPFGKdc7dNOSSZlQw8tjohW2veRvTS--EDozAG9e8_WrJvXo8Zn8f0RijvxLwvemNlN-vKgjVJhPyhB9xchHrnY-Fd6nRfgyjmuPeB_itGPtpiPNJa7-GDQnC_GWTp5N0e5yqLXmqgd6OHCuEPsTY6seeaRrdMCZFpL_DzmlT0z93qTAJCQo6cT6zXV9fTfZYv3yHmkUlM_UUqgEotAUOovMHlP5QSYE6b57yEtJXuka5Y2greF2YL6m-4ycLJu6KY5r0pM92CQQ-Ky_W1y5b4g8f-J-9MAloIqEDiFAr0JYCN0Ka3Z3Qn2L7d8=w400-h300-no
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/OtlqI7PnNNTNCEC4S3zwLcpZjrPo9j5IQsxBGI3zdPuvDYHCPVPjDC39K5yUvZwGrt_KZpGACInaMVTtC7MrVARZSkS0GMxo4HwilSctc9Kfh9SjztiNEk2BQl3tK4tkGU2IRv207wKcwLX1ZlCcsJCA6BmVQ--0xicPsN5tb274A3WxzAdOnVWPt3yTpjJnROzVrAWL9ZjbH1NKJgyVe8J8XQisM-82VJupl78zOzD7wBW-Q79YU13zJ1O6riKC6tphaAE3go3vetGDR_EPALjy2asEpHQgYRaqYuK2MnWSuvtNw229SA_cV7bhvtO4IhDxS0umJ-thHwTEPnHttsPBQWseC1g8CzWIuNUi0sfEWqXOpsYY-qXVr9Jm7qfFmQOTLD6OzQ3NAo5Fy_A8MFxSzyI_gJ3HgG4p_xIuF85qyq6CxEbDBTK9M7j20oDGFRSrRkB2oJzhedLJWVjMWRs7NZagVCmqRuGxLvgmyzqc6jP5xZCtj3ZiUbELZeiN1VXIjePjTI2X1j5Bxn_C3TzrZG6S6TeDp-wWi5biCOdOI5rxjJcuGJwBHzLX-To5uqCW8hEYSBiHD3kAdwLYAH7zGfvoVAcpKi5ua5BEhslPdalMO4HxZ_nvogPfRFXYvivoKk8So4HOdqqRnsT2Hk1CV6Ly-JM3MyUXoU8vAAg=w70-h69-no
.
L'AFFAIRE THÉO
.
https://lh3.googleusercontent.com/zJaloswsre7DfNPsJT3OuQ2cBHw12nIsmcUTNFhYDtmM6JtND-GF2iKHxhn2_CJVhVXI17Ti4aW-GsLrq1azicPTLC8nhO7MgyLsKpQmzAShs1UvwyA-cDn-jPGx5pIa38AZyYpYvINF1WSO9UQXpQ1SHkZNXlCKJ3jR4I81ZcX7I0z9eFzNy8e59jvmzrCKX7Y5bjCw7dQtQGhNmfKJWQar1Ts1k6J_H_NY8ZdqowGg76oU90xj-zhgSSAIlfPsuGRovu5_CcT97fHamBP0uRTb-bLryhh6Jfh5GjyKEN-aghHd2QyPgeGJwggKpsVwO2QnBJlZOWSCMS1a8W6mT7FbgFZpARaDIj9LgtUAgg4auWrEzQuJCBrk1o8n778pernNnzKGeXsstRMUptB7ArJwJac-7iFzb_vA7k5DDBSQbH2nXlZeYLWJregzFldHVZ176czBNOgcIedvO7BdGk0z8PkoU5f_H-MveyI9AbWNVRfdtaZyBz72kvUvmKaqZ5dpW7SWDmD1RYBSnc22CcL3KQu09gVINTx_DJ_wDU3kofy2QT5hqUF0Eb1lVMgBV6rm5jrfW9TPkklOITzkz6wNeYKk9cwm7NNJJpoLEsX51mizTOkHiefWTTXdZ8xTc8mL3OubiDTuopebIJ4tQR58MaVtzvkDORS0DFO60-0=w280-h187-no
6 FÉVRIER 2017 AULNAY-SOUS-BOIS
THÉO RACONTE SON INTERPELLATION/AGRESSION
FRANÇOIS HOLLANDE AU CHEVET DE THÉO
.
.
.
13 FÉVRIER 2017 BOBIGNY LA VIOLENCE N’EN FINIT PLUS
.
VENGER THÉO : ÉMEUTES EN BANLIEUE ET EN FRANCE
https://lh3.googleusercontent.com/syT_gMOI1jOY4O7h51092mHxGGW2cdLt9sJyABK4W_TspANNziltrKeOWPJvZ62kivgjM0wtEuWB2-bmHqfIP8jwm7DWyt_OJDV7gbKD2B3NjBX6ZaRqaq-PNyvzZCcou5ZYhb2Q2FV30KGzIXSmyr_hhIXf8z7uByoaWRqbuTJW47wjHKbLNV5f0D0Pq4BE_LuYeoZbGR-KtX9hwf4leUi4aKoAc_EPm8BztQ8z-bAYvH_Rjp0uPtnk06ytkNrLlUhqgl6HYd9QWjh0jre1Z7XrfqIquBLteX9Z85eFLoTfN-B48Dg8LhJ5HkwzdxB_6wHF-v_Xzfk0EoHUPR6CqGPJj5Avkn4ID2P6xuKO78kWmSzX2IM5jjfAYCFahJfgRh08YF6NS9dlCnYBYsNtLcOp9lBjTdpyFDMkyuBkG_jsqUGPZ4Hijky-KBZ-2gJ6uQsogK5hqMzOHEoII8E77q_DTY3FMzI3Nzlzmz5-TIqtjCWhaU61-mJA_4rY3VHyJ4uNOhBIbp0vgUWdEd8EbbzK4YN0DwhYlmSGYUidO0057WHNI1jzG5zQl9EOyDMQiLS-UksTp_2KuQl3ak5jFluuGd8_d8XyCSfYVsTo3YOE0NiOZFZxkCv7t5ITrLX-oMGQBGpzQ7URxMu3zN0DqVRn-Yb0Jo73psHmU0zd-io=w460-h466-no
13 FÉVRIER 2017 SPUTNIK
.
Interpellations, vitres brisés, voitures brûlées, enfant dans un véhicule en feu, magasins dévastés… Les scènes de violences urbaines prennent de l’ampleur en FRANCE et envahissent plusieurs villes de SEINE-SAINT-DENIS. SPUTNIK a parcouru la banlieue parisienne et a dressé le bilan des émeutes.
.
Juste après le déclenchement des violences faisant suite aux manifestations en soutien au jeune THÉO à BOBIGNY, de nouvelles violences urbaines ont éclaté dans plusieurs communes parisiennes dont ARGENTEUIL, CLICHY-SOUS-BOIS, NANTERRE, DRANCY et LES ULIS, envahissant au total 11 villes. La situation risque de dégénérer en désastre.
.
Dix personnes ont été interpellées pour violences urbaines dans la nuit de dimanche à lundi, dans la commune de DRANCY, a-t-on appris auprès de la PRÉFECTURE DE POLICE DE PARIS.
.
Bien que les forces de l'ordre essaient de contrôler la situation, une dizaine de voitures ont été incendiées dans le département pendant la nuit, et des projectiles ont été lancés en direction des policiers devant le poste de police situé au cœur de la cité d'AULNAY-SOUS-BOIS.
.
Des affrontements entre policiers et groupes de casseurs ont également eu lieu aux ULIS (ESSONNE). Selon la chaîne de télévision LCI, une voiture de police a été la cible de projectiles. À proximité du commissariat, une vingtaine d'individus ont ensuite mis le feu à deux véhicules au milieu de la chaussée, lançant des pavés et des COCKTAILS MOLOTOV en direction du bâtiment. Les affrontements ont duré jusqu'à 2h30 du matin.
.
Dimanche soir, de violents incidents ont éclaté à ARGENTEUIL (VAL-D'OISE), où au moins un camion a été incendié et un autobus caillassé. Un chauffeur de bus LACROIX a été blessé à la tête suite à des jets de pavés sur son véhicule près de la GARE DU VAL D'ARGENTEUIL, où s'est déplacé le rassemblement. Il a été transféré à l'HÔPITAL D'ARGENTEUIL.
.
Plusieurs échauffourées ont également éclaté dans le département d'YVELINES, notamment à TRAPPES, DANNEMARIE ou SARTROUVILLE, à la suite de jets de projectiles et d'incendies de poubelles. À MANTES-LA-JOLIE, un policier a été légèrement blessé au tibia après avoir été la cible de jets de pierres et de COCKTAILS MOLOTOV par une soixantaine de jeunes.
.
Des échauffourées ont été signalées également dans plusieurs communes de la grande banlieue parisienne, notamment à NANTERRE, à TORCY EN SEINE-ET-MARNE, ainsi qu' à CORBEIL-ESSONNES EN ESSONNE, mais aussi en province à VILLEURBANNE (RHÔNE), CHAMBÉRY (SAVOIE) et RODEZ (AVEYRON).
.
Bien que tout ait commencé par une manifestation à BOBIGNY en soutien à THÉO, jeune homme victime d'un viol présumé lors d'une interpellation brutale à AULNAY-SOUS-BOIS (SEINE-SAINT-DENIS) le 2 février, la situation s'est transformée très vite en émeutes. Même la visite de FRANÇOIS HOLLANDE au chevet de THÉO, toujours hospitalisé, n'a pas réussi à calmer les esprits. Plutôt que de la compassion et du soutien, plusieurs Français y ont vu un geste politique très clair…
.
.
.
EN PROVINCE... UN EXEMPLE ROUEN
15 FÉVRIER 2017 NORMANDIE ACTU
.
ROUEN AFFAIRE THÉO. INTERPELLATIONS, BLESSÉS, DÉGRADATIONS : BILAN APRÈS LA MANIFESTATION À ROUEN
.
VINGT-ET-UNE INTERPELLATIONS, UNE PASSANTE ET UN ADO MANIFESTANT BLESSÉS : C'EST LE BILAN DE LA MANIFESTATION DE SOUTIEN À THÉO QUI S'EST DÉROULÉE MERCREDI 15 FÉVRIER 2017 À ROUEN.
.
Entre 16h30, l’heure où les premiers rassemblements en soutien à THÉO (ce jeune homme de 22 ans aurait été victime de violence et de viol lors d’un contrôle de police, à AULNAY-SOUS-BOIS, le 2 février) se sont organisés, mercredi 15 février 2017, place des Faïenciers, à ROUEN (SEINE-MARITIME), et le moment de la dispersion, vers 19h30, les forces de l’ordre ont dû intervenir à plusieurs reprises pour des dégradations de vitrines de commerces et autres incendies de poubelles.
.
Une manifestation émaillée de nombreux incidents, qui ont par ailleurs fait deux blessés : une passante et un jeune manifestant, pris en charge et transportés au CHU DE ROUEN.
.
UNE PASSANTE BLESSÉE À LA TÊTE
.
Lors d’une prise de parole, peu après 17h30, un premier projectile, un caillou, a été lancé en direction des forces de l’ordre. Quelques minutes plus tard, une passante a été blessée à la tête, par une canette de bière en verre. Extraite de la manifestation par les CRS, la femme a été prise en charge par les sapeurs-pompiers et transportée au CHU, indique une source judiciaire, à NORMANDIE-ACTU.
.
Les projectiles divers ont ensuite continué de fuser vers la police, qui a notamment essuyé quelques tirs de mortier, poursuit cette même source : une première sommation de dispersion a été lancée vers 17h45, mais les manifestants ont continué leur route, certains envisageant de se diriger vers l’HÔTEL DE POLICE, rue Brisout-de-Barneville. Sur le chemin, un véhicule a été retourné, tandis qu’une centaine de manifestants, vers 18h, mettaient le feu à des poubelles, rue Lafayette.
.
DÉBUT DE PILLAGE DANS UN MAGASIN
.
Les forces de l’ordre ont pris contact avec le CENTRE COMMERCIAL SAINT-SEVER, pour leur conseiller de fermer leurs portes. Une demie heure plus tard, un groupe s’en prenait à la BANQUE BNP SAINT-SEVER. L’établissement la BRED subissait lui aussi des dégradations dans la foulée. Deux commerces ont également fait les frais du passage d’un groupe de manifestants, place Saint-Sever, avec un début de pillage de l’un des magasins. Six premières interpellations avaient alors lieu, suivies de près par six autres, peu avant 19h.
.
Un adolescent de 15 ans se trouvait notamment près d’une vitrine brisée et présentait une large entaille au bras. Il a été interpellé par les policiers, puis pris en charge par les sapeurs-pompiers pour être transporté au CHU, indiquent les enquêteurs.
.
UN MANIFESTANT INTERPELLÉ DANS LA CLINIQUE DE L’EUROPE
.
Avant dispersion complète de la manifestation et le retour au calme, un groupe d’une vingtaine de personnes a pénétré dans l’enceinte de la CLINIQUE DE L’EUROPE, tandis que d’autres bloquaient les rames de métro. Un des mis en cause a été interpellé à l’intérieur de l’établissement de santé et huit autres ont été appréhendés dans le quartier.
.
.
.
LES LOISIRS DE THÉO
LE SOSIE DE THÉO ??! TERRORISE DE JEUNES TOURISTES ANGLAISES AVEC UN REVOLVER
.
.
.
LES AFFAIRES DE FAMILLE DE THÉO
.
https://lh3.googleusercontent.com/IBMk4PmASV2G85EYwpCEHANWwPlgkV80Q3ud3L8_UtYhmfgKf_z-T6ydQ8IsUEbm2_NaNl_2ZDFGWo5fUOmFaaITJGH0_2VS9kVtzK8byki_fSgZc-V9vN8VQhi87GP_Qy_AF4DzwgNFIcRh0sr_Br7ZLtQRgmXgMsuoSbN_xvx_KML3oyJJXGjOMFv5ZkmSa7eQmAhI9bGV1OxqrDi8DNpUX1o3oA28mMbch_IwSN-ursd-w3XQxub7u0AKoUwIOMLfkpWRugl3ru1VKj2QGL0mvY4H1cOaZNMC5yR4LZ3e9Dbp0YFLRL6wRhDg5XDeCGniaZX7-OjpydhsoV7k6FQsLtM0O7gQ8Jbih0nBBmnJA_lqYDZyau-c5dYpRr_OkEXLOM9ThnFz4PMDIG56mKj1SmNDwTsuKApsuURa8wJgq4H5pcDq21Ft_ySz6hz7zSlJRtFdPTHPaBWiQyWe-OtOcR0JLowItyV1_rir2f1EATaOlAtEn6ImWwqEbrf9RR8yP9WGZeoki8b02Byv-_xT_FJyvPxxnUiB87-KbyKp7ZznYMm3bjDu2al-_5UaAcjlqv3nKjRMDCvWHx1oEb-vtTHgsgVSgHb7Z8BYTajhjP9FX8NbqQ=w280-h175-no
LA FAMILLE DE THÉO AU CŒUR D’UNE ENQUÊTE FINANCIÈRE : 678 000 EUROS DE SUBVENTIONS
24 FÉVRIER 2017 LE PARISIEN
.
C’est une affaire qui embarrasse les autorités, et ce jusqu’au plus haut sommet de l’État. La famille de THÉO, et THÉO lui-même, se retrouvent au cœur d’une affaire financière. Une enquête ouverte par le parquet de BOBIGNY (SEINE-SAINT-DENIS) pour «suspicion d’abus de confiance et escroquerie» en juin dernier, soit bien avant le viol présumé de THÉO lors d’une interpellation brutale, le 2 février dernier, à AULNAY-SOUS-BOIS.[...]
.
Tout commence courant 2015 par un contrôle de l’INSPECTION DU TRAVAIL D’ILE DE FRANCE concernant l’association AULNAY EVENTS dont le président est MICHAËL LUHAKA, l’un des frères de THÉO. L’association est censée avoir embauché 30 salariés, formés pour être animateurs de rue. Le but d’AULNAY EVENTS ? Lutter contre la violence dans le département… L’association aurait reçu, entre janvier 2014 et juin 2016, 678 000 euros de subvention d’État par le biais de contrats d’accompagnement à l’emploi, dit Contrat aidés.

.
S’agit-il d’employés fantômes ? Lors du contrôle de l’INSPECTION DU TRAVAIL aucun élément matériel probant n’a pu être produit par les dirigeants de l’association pour étayer la réalité des emplois. Par ailleurs, plus de 350 000 euros de cotisation sociales, notamment URSAFF, n’ont pas été réglées. Entre temps, l’association a mis la clef sous la porte. D’où un signalement en avril 2016 de l’INSPECTION DU TRAVAIL auprès du PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE DE BOBIGNY.

.
Selon nos informations, les investigations des policiers du SPPJ 93 auraient montré que huit membres de la famille LUHAKA, tous habitant à AULNAY-SOUS-BOIS, ont perçu de l’association plus de 170 000 euros par virement, dont 52 000 euros sur le seul compte de THÉO. Contacté par «LE PARISIEN», MICHAEL LUHAKA se défend d’avoir employé des salariés fantômes, précisant avoir recruté en CDI plus d’une trentaine de salarié en CDI, dont les membres de sa famille. [...]
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/cut0Ek94f9VaLhlzHBoUzUNcRjn37l5RqjNc_GM4YZ0xewmJZ81jSS9MIjfXGg0zDl-Mic_rCNe8PvcKGPPIGNqNchs0MH4ZLBwYwHUeuuPJ7gQu7U3gy4wqqVtCmbLehx2O-4yKg7-LnRhiaYwOvAhw5rnMbcjbgSDNTnjugIyMuMrwMr-nwtOF_ee_MYZCj7EtdcSi3Aa8nxicdfYj1G9fydLduudhQJIzOg-4fJdEZovAoG4pAcIXkh9MweT2k-ExZ-KTy_GQfnUbpbkGmxHk8Gza3Yl_An6vqpXl-kQE3o1GQ5AkLCCBKWj2k5nvlCZ8sMPaR3ig6XhnaxsCYcjueRkVYlwYNhl22vG88rq4L0K76QMAgRYVV5tDxWaUKfmIPANY6X2kk70B8Ln4ejoVGMLHOi1D0pFeky_0nxt2AvCLe3nLnoBo7JhDi-e05sLlTML7FLTS6ttvxMZoVvsROLeJYct1XZtzZjDTIddmRhfhBNAapsJddSFcKm6I_aoYk33gV4i5xd8BycXnarlXYrFE_ucAFxe-U3c1Ypjyh2fhxUUDABaQ3FwpimjR5lC_aBHCGaWP59VoyOqaAfyU5jPqVOhPG35HfcxRKdI8LVCI84FuhA=w280-h172-no
.
LE TONTON DE THÉO VICE PREMIER MINISTRE DE LA RDC
WIKIPEDIA
.
THOMAS LUHAKA TONTON DE THÉO
.
Il est VICE-PREMIER MINISTRE, MINISTRE DES POSTES ET TÉLÉCOMMUNICATIONS (PT) ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (NTIC) dans le gouvernement MALATA II depuis le 8 décembre 2014. ENOCH RUBERANGABO SEBINEZA est VICE-MINISTRE DES PT-NTIC et ÈVE BAZAIBA, le remplace au poste de secrétaire du MLC.

.
9 FÉVRIER 2017 MEDIAPART
.
Le silence assourdissant, l'aphonie sidérante de THOMAS LUHAKA, Apparatchick du régime d'imposture de KINSHASA et patriache de la famille LUHAKA est incompréhensible au sein de la diaspora congolaise. Des interrogations fusent de partout. Sans doute répu par la dictature tyrannique et sanguinaire qu'il sert, pour l'ancien rebelle du MLC la famille ne compte pas trop. Même pas une conférence de presse depuis KINSHASA, en tant que parent pour s'exprimer sur l'affaire THÉO LUHAKA, appeler au calme sans envenimer la situation. C'est facile de planquer sa famille en FRANCE et se cacher alors qu'en tant qu'acteur publique l'affaire THÉO LUHAKA n'est plus privée. Elle est même devenue mondiale avec les réseaux sociaux
.
.
.
LE TONTON DE THÉO VICE PREMIER MINISTRE DE LA RDC SERAIT LE PÈRE DE MICKAEL LUHAKA FRÈRE DE THÉO
FÉVRIER 2017 SANGOYACONGO /
.
MICKAEL LUHAKA, fils de THOMAS LUHAKA actuel ministre de Infrastructures, Travaux publics et reconstruction de la RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, est au cœur d’une enquête financière pour abus de confiance et escroquerie en FRANCE. Les interrogations portent sur une somme de 678 000 euros.
.
MICKAEL LUHAKA n’est autre que le grand frère de THÉO, ce jeune homme congolais qui a subi un viol accidentel par la police française lord d’un contrôle de routine. C’est une affaire qui embarrasse les autorités, et ce jusqu’au plus haut sommet de l’État. La famille de THÉO, et THÉO lui-même, se retrouvent au cœur d’une affaire financière. […]
.
CONFIRMÉ PAR LE JOURNAL BELGE «LE PEUPLE» :
[…] PARENTÉ AVEC LE MINISTRE THOMAS LUHAKA
Comme le démontre NOTRE ARTICLE, THÉO serait apparenté avec le ministre congolais THOMAS LUHAKA, proche de JEAN-PIERRE BEMBA GOMBO, lequel a récemment été CONDAMNÉ LE 20 JUIN 2016 PAR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE à 18 ans de prison. Mais cela a été totalement caché par les médias bien-pensants, malgré la confirmation du ministre LUHAKA sur SA PAGE FACEBOOK (CI-DESSOUS).
Ce lien de parenté expliquerait-il l’indulgence des médias face aux suspicions d’escroquerie qui entourent THÉO LUHAKA ? Expliquerait-il aussi pourquoi aucun média bien-pensant ne cite son nom de famille? Et la précipitation de F. HOLLANDE à se rendre à son chevet? […]
https://lh3.googleusercontent.com/mZ2ekPVSt8ldyfevarLx8tqbQmNQtbilYsy1QnVzSkVRBvJStOBE3U8a6TVqjgh8skEnVge0pt7WmCbEDheapPPk92tLxrq7bHr5t-NNwZL-qEpS-opKbWMxEMVf8NSIH5WDoGk65xp_I1SVGlR8AEYiqPHBOK5b_uQuFeX3DImlFMVsN67_RkowL534jxTbCmWbFVPxrI6xJ4FAYbYe0H2NVdiBp1Gzb7DYFWHo6UHoLLzlMrnQau03FZVb7Cn70B0xVSyMD0MrpOHM-FuRa2ssqmTCUYJ73pgOHmmDrfCjQ6uZFWaDuDtP6jl_5Wtv58-nLHbr0WVfw9BHLYav5yaCGTvGdZK9w0FTvONQUt8xFuJ0Cc5ykYm2TOkF7AItvNIpFPTb_ofpS9kQ4eMcGIxHZJjH6pGHkZqLFFeyRTZt5jRE9x2XWCvMhitOkcnhnabp7vYUuGILZZVz-h50rwuxf0zh0F34aaZWWqMdpfv9KZMGpdT4qJJHxkuCn0PQ4obApfh-aQ90nfdhXe9qaN2Uw-z6UJAYKUlXq4oln2dsre_r2wTE5MTu7-CJtU3wJx6dVHFPMVDkyhZWZfqlbWOGTQKUzzBK0IlrmayAEIa85uD7j7vdGfQbHFzIsLTPIiKXqcj2sViwxxXRDro9tBKdFev5RJ1WliKJwGLOnac=w607-h845-no
.
.
.
UN PROCÈS-VERBAL SUGGÈRE QUE LE JEUNE-HOMME ÉTAIT UN «INDIC» ET AURAIT ÉTÉ VIOLÉ PAR DES DEALERS
2 MARS 2017 RT / MARIANNE / LE PARISIEN
.
Au lendemain du viol présumé de THÉO LUHAKA, un brigadier du commissariat d'AULNAY a rédigé un procès-verbal faisant état d'actes de viol que les trafiquants de drogue du quartier faisaient subir aux indics de la police. Diversion ?
.
Si viol il y a eu, pourrait-il être le fait de dealers du quartier qui auraient ainsi voulu punir THÉO d'avoir fourni des informations à la police ? Aussi incroyable que puisse paraître une telle supposition, on peut en tout cas s'intéresser de près à un procès verbal pour le moins troublant qui a été remis par un BRIGADIER DU COMMISSARIAT D'AULNAY-SOUS-BOIS au lendemain de l'agression sexuelle présumée perpétrée par des policiers sur le jeune THÉO LUHAKA.
.
Nos confrères de MARIANNE révèlent que ce procès-verbal, adressé au COMMISSAIRE DIVISIONNAIRE VINCENT LAFON, CHEF DU TROISIÈME DISTRICT DE SEINE-SAINT-DENIS, a été annexé à la procédure ouverte après le viol présumé subi par THÉO. Il est daté du lendemain des faits, soit le 3 février. Il rapporterait des propos entendus quinze jours plus tôt par des officiers de police opérant dans la cité des 3000.
.
Selon le PV, plusieurs policiers auraient été mis au courant d'une pratique sordide qui aurait cours dans le quartier. Les dealers, pour faire régner l'omerta, violeraient les personnes soupçonnées de fournir des indications à la police (en jargon, les «indics») sur les points de vente de la drogue.
.
Mais pourquoi évoquer ces faits en pleine affaire THÉO ? Est-ce simplement pour mettre en lumière la cruauté des dealers ? Ou serait-ce un moyen de faire diversion en laissant entendre que THÉO aurait pu être violé avant l'interpellation qui a mal tourné ?
.
Dans le procès verbal que s'est procuré MARIANNE, le brigadier raconte que le «dimanche 15 janvier 2017, [il] était de ronde et patrouille anti-criminalité dans le secteur du quartier de la ROSE-DES-VENTS [là où THÉO a été interpellé] et plus particulièrement sur le point de revente régulier de la place Jupiter». Le brigadier cite les noms du brigadier et des trois gardiens de la paix qui l’accompagnaient et qui seraient donc en mesure de confirmer ce témoignage.
.
Il poursuit en expliquant que, dans l’après-midi, alors qu’il interpelle un individu, trois jeunes «très impliqués dans le trafic» dont il cite les noms, expriment leur colère au sujet de cette interpellation qui selon eux, aurait résulté de la présence sur ce point de deal de nombreux «indics».
.
Particulièrement remontés, les trois jeunes auraient alors raconté au brigadier que plusieurs indics avaient été fouettés et sodomisés à l'aide d'un manche à balai, une technique de torture visant à obtenir des aveux sur leur collaboration avec la police.
.
«Sur le coup, j’ai cru qu’il s’agissait d’une méthode d’intimidation afin que les différents services de police ne tentent plus d’obtenir des renseignements auprès des individus présents sur ce point de deal», poursuit le brigadier dans son procès-verbal, avant de conclure par une phrase pour le moins ambiguë : «Rédigé à toutes fins utiles».
.
Quand on sait que THÉO s'est retrouvé à l'hôpital avec une plaie importante à l'anus et que de sérieux éléments mettent en cause un policier présent sur les lieux et qui l'aurait sodomisé à l'aide d'une matraque télescopique lors de son interpellation, ces précisions apportées par le procès verbal du brigadier semblent clairement sous-entendre que le jeune-homme aurait pu avoir été violé antérieurement par des dealers de sa cité qui le soupçonnaient d'être un «indic'».
.
De nouveaux éléments qui ajoutent encore de la confusion de ce dossier déjà houleux, qui indigne l'opinion, use les claviers d'ordinateur et provoque de nombreux mouvements de contestation violents partout en France contre les brutalités policières.
.
Le 23 février, LE PARISIEN révélait par ailleurs que le frère de THÉO LUHANKA, MICHAËL, faisait l'objet d'une enquête du PARQUET DE BOBIGNY pour abus de confiance et escroquerie. En cause, une association dont ce dernier est le président.
.
Ayant pour but la lutte contre la violence, l'association aurait reçu entre janvier 2014 et juin 2016 quelque 678 000 euros de subventions publiques qui devaient lui permettre d'embaucher des animateurs. Mais elle serait dans l'impossibilité de prouver la réalité des embauches ni de justifier ce qu'elle a fait de cet argent.
.
.
.
DERNIÈRES NEWS DE THÉO LUHANKA
21 MARS 2017
.
NON, CE NE SONT PAS LES POLICIERS QUI LUI ONT BAISSÉ LE PANTALON
.
.
.
LES RÉACTIONS INTERNATIONALES ET NATIONALES
.
24 FÉVRIER 2017 PONALD TRUMP «PARIS N’EST PLUS PARIS»
RÉPONSE DE FRANÇOIS HOLLANDE A DONALD TRUMP «EN FRANCE IL N’Y A PAS DE CIRCULATION D’ARME»
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/OtlqI7PnNNTNCEC4S3zwLcpZjrPo9j5IQsxBGI3zdPuvDYHCPVPjDC39K5yUvZwGrt_KZpGACInaMVTtC7MrVARZSkS0GMxo4HwilSctc9Kfh9SjztiNEk2BQl3tK4tkGU2IRv207wKcwLX1ZlCcsJCA6BmVQ--0xicPsN5tb274A3WxzAdOnVWPt3yTpjJnROzVrAWL9ZjbH1NKJgyVe8J8XQisM-82VJupl78zOzD7wBW-Q79YU13zJ1O6riKC6tphaAE3go3vetGDR_EPALjy2asEpHQgYRaqYuK2MnWSuvtNw229SA_cV7bhvtO4IhDxS0umJ-thHwTEPnHttsPBQWseC1g8CzWIuNUi0sfEWqXOpsYY-qXVr9Jm7qfFmQOTLD6OzQ3NAo5Fy_A8MFxSzyI_gJ3HgG4p_xIuF85qyq6CxEbDBTK9M7j20oDGFRSrRkB2oJzhedLJWVjMWRs7NZagVCmqRuGxLvgmyzqc6jP5xZCtj3ZiUbELZeiN1VXIjePjTI2X1j5Bxn_C3TzrZG6S6TeDp-wWi5biCOdOI5rxjJcuGJwBHzLX-To5uqCW8hEYSBiHD3kAdwLYAH7zGfvoVAcpKi5ua5BEhslPdalMO4HxZ_nvogPfRFXYvivoKk8So4HOdqqRnsT2Hk1CV6Ly-JM3MyUXoU8vAAg=w70-h69-no
L'AFFAIRE MEHDI MEKLAT CHRONIQUEUR DEPUIS 2008 DU BONDY BLOG
.
LES TWEETS POLÉMIQUES
.
21 FÉVRIER 2017
.
MEHDI MEKLAT OU LA HAINE DE LA FRANCE : DE NOMBREUX TWEETS XÉNOPHOBES, ANTISÉMITE, HOMOPHOBES ET APPEL À LA VIOLENCE
QUELQUES EXEMPLES (les plus soft... d'autres pourront être lu sur la vidéo ci-dessus où sur 20MINUTES) :
https://lh3.googleusercontent.com/-yejHZMfyE5I72Z5mzZXiZhfarzNWC6mMz2cTvXlFlTOgcanbAYdShChGbM1_Z9cH2Li98-wudKHzySbJOg8yR3KlJYPwS4J1qfG18XOUn7E6J3ZADD2CDkNEx_QpMMbv7NMIQ4zWfDnqoV5wTBsSzQt_ALBeOlTwNj4WqY3GNJU8nNlLoPMCPQHful_Q1l1xE5Gz7ptbffILaq-_TQVoD-lwrmaUZtAF6higtT7r8qIM7shDdZoLqLYPlV9RvBFDTL_uzq2mZZHCUjxVkgxucuOAVmEg1r-Xm4iOdsvhNCEmpelIxi5_0cwHQ_P67oi6nxqn4sOqOeU7mai9Epkz7ZJML63Ks-6IltB3c6oNIlR82LHdEmtVxXY64HarB1XByx2fwW30h4erx7frdIZ_vUfkU5Y3cN7rNiUcoXkUw164xImdQB0DOnKikexpD3MiKj7B7UpZwW90-LwsbDFcIaHGnUMFD0nd8sVBp-v5pMtuGoG4KRqjUqy5ZAqqScfAvZ66wS4AIDb1qbNGxP1NY2h-aEO6sWeQCTfiihPe_fIo5mHmnMULaoQKWugYPWogAbgwLgxUNHPYDGlbpkU5LFwDhyduaXDghnBXvrqZM0S2kPBkQfVuj3dw8_Kp3g3azqojbGFxvxDnlX3or9i9SrV3D-Tk98fvKwrDrRl2pg=w483-h212-no
https://lh3.googleusercontent.com/KmnvCTV12z1qYNnFiATNLsTTlC_C1z2QYrmjDXLjkUQzOuk7pHkvv0YD6dVPrbsmYDxgn46x_29jm46B2UQpRZK3CtvqqgUUqoASa0fmsF0Z0iinfixPae3Ng8Wk9AtlC3H2ogSwJM1PsjuIi7AmZLaiUnjXnpu_0Pm8cpOXdtOeDmx82x8gi95f1PGJF1pAWJnT2J8oYIE8bbof4AdeUPs-XhTUy0Jts-iZc9VFIO57S_MOs2clHj_fNQk-SidTxW-8HNsAqJdRlEmA9taRKBWlmSLNJ1bJGA0vdGdFVERSlicd-oIn85O960W_UbUMwemzu5Gs1UXeSPdQqmo2mNgwc43b7YPmUqoNpwrWUNWFNU_aQINAdhdj0l2Ct8bZQ8xeStWmjrqaDuuu5qhyxulQ2IXXrkTejdD6l083h4vvaEk12L1EKPQ-WqDmecOjshAf3Zy_4CSDpEIAALUNAmOkuZmacvrUEvV5-bW7O5qZqmvtWqYZvSsZrfGvrOpDwPQRIUtJvfHXmYOQsh3FiA8ybsAwFpLFwYpyC8tMagIXv5zhwi_us_Pf_rkot-kPEORNMoTwNp5wrCAvHh3rhcbA6DjNkScy6ho60gNbCbQAYzvHSlZ78CDENV2jeRUElSaVefbCApmtoMODIkkEJGgI7gkBJ6rquv0v0N21KSE=w510-h362-no
https://lh3.googleusercontent.com/pqBRO0-8EGCsBON05VDA4WcdiS-7zi6KBcYFiMf3SPxHFmxrw6efoqCwoAcWvdqrnC4jL_BlrWyOtl2ErgdaQemo49Ruq-s179XK6fBw2MNmSF6GiPR8Xudjlm54Yk41NByybCqL6-Wz0IhakTbgfELkrkA8VAvrjcxBr0-WXJzju5q9_1nbrp8kZjlYmqCzbyFwo8F3kqS1t6SN3ZAJtZUFVRiTWD6Uo9coPYXq-03OHXX20FW3FpRx5YP_iJUENLv2KZM_9XRUfqfEL_V5SraDhO8G-9VwQ2E9ZUxRVlvvY-5vWYwcanK_-m3jMbR7N-n34iFiF8YzRAqitR6NKMGdBN8YsRU_XI4LOTgJdZa2TzX7z5rLn8LPWNKMwKkgyLQGRAnlZgQi5AW3A7B67Foffd-o1dB3ZTXqWhCh8Iy2yWDXSW_74GYaRozGfSXcdUPnG7q7tAcxjnTEgvrh8fQHXPS7gWBNpW5s8VE340mGPGhkKe0TRNBzCQVs_VolbDNL0q1nlAL89A9VQHCyMZfo3CQOSDnSIZO0IB6dlY2xxTUrLz_pKqP5kzA5Kv1AvBh7AQ4l3YTXCwGZzEj_OUDt31UBaH9db3_FXGuYpJxg166n6m60FAQ3ern8_MZuK6ImjijWFCocP7Fb7Dwl0m4cDPsxXhMCj3uFCrJ0SAg=w551-h297-no
https://lh3.googleusercontent.com/IcKbR3l1J1rz9bzcaoA43_QugTUvIZxrJbRr2dNA2NHwXS5q7pC-y8ZJv8NPXm5iIKABFwNoWwxwK5hY47ZS1YkXSJYfxx0eOSlXHtAYuhSxNH5Awuafi7Nur90v32R9QOQKWn1DdQkQmGGIUPdHj2cxYDtHRcUzCvAEtChZHDhJ55uGJdKlMDqfCbvVhKvvCZgk56__TvU5ozD-MhQfObS0gc5od5CWs5zfTurgNfKlCuN_aKK2L5tRo_Ei0vsrm5u3z8dUvL53keSRY25qkRAnFidoCgP7l-odCCsGgGuYv09P2flqeNDPBYP5LPgDS8ykbK-7EKjOciMB41yICXq7TYOBCAn_3v37rLqM-kHT0NMNWgM-iyRBsTJzXh0iZkpKV-1nrP6xOobqhlk0whHEImBAS3qFoUnWB1zinuSznzNqnlv-2AlXleHxiRUiAdsyFSCEVfn1S4nGbjrV9OppF0POPiqFHf_GxBnu_9M-aaEWE2jMtwwxFoNykQ9mc81B35dQkFZitFnVL7h500pzZilG6QX5OExm3A6zSNHw3_FQv2-unR3ljwxc0DckzJ1zTE-ixNu5eRhM6kJQIlN3Z9PrKOfXyXPkdaapclHbg4DYosHmyT94Ty53ObpDxYjv7PfEy-KmBSeve46_V9fnMelWhg47z6yf4BELvNc=w516-h306-no
https://lh3.googleusercontent.com/eC3lLxfvVhu6yoWJKgocGTKBClmZetdQkg4CMj1EJMx3we89iAuu2NPtIgNLRWRS0XXzHDf_MwVzIj3owIXmh9wX6dEWKye7ZpwTG-N3v-TwOzs0UGDTe6kb0m-o1gj96sAHuQ9cwshWf1DaJuCsMCH-c6FcWLm64df8frIoiTn5_oO11siN_Pq_1dz7DW7tBuq_7TgbzKC4QZHdx3QW7WeCz0o615_PpPrrZBcC52_YB71ajR62PljtTArxwdLPts0GMiaoqXC_2j6KEbnaRtCgpMmlXHmdAdY8U5HHjD59wNF5LhEzm6nXfM6G228DvAKAsECAem8x8ov9FwTXkN1pUqN4H98sdctlSc5yJGELYlOGtof2xaBep_CGuURsovjNZk9EcQYS2B07xDEM1aDvQsp5gbtmFlM6oA3FhZUzXQpCXP-q5PddQYedQ846bRSSjQiPmQdU0gIl1WIWb8PMiSAOW0R-Ns8LfDLcJWxEHDzlIlDCmePJaR3wpNGRddLDmZqyGx1HQzn92anDrlGJmYufTpkGN8P01vRBb84aLDAjjoAW7cn6gx0UqSzwtxHQal3ZpJUulju_1BRL7o9UYbRuOCrxNIOKlrI_mzhNySEef7gxfc5JcFs17t7fTetK0PB0Tbkj03c0Xl5b4pQzbDEnu6V-Fi3X0rq-WnQ=w555-h207-no
https://lh3.googleusercontent.com/eQ5Hu9CZX7NW6xiC79wkVQSeZyUGWguvumAo99y68KsHnau9rU3XTAoOEkZu3c4xUJ1tCIUscBnvbn8hHqXt9AikwgZ9n95iVoevE_OGAK6nxJcpznRndrXteXFZevwlu_D2mfqJ4h_NM_ip52FBpFG7jE9mpsoRndf_Ul_5xO_FuwwxPPkJxxpJ9LMJazG8gke8fQiyuxfU3mrsa51aWmzum1jySKNurrF6Af3TcbWv2ou8R6vlQj3Kht1TDWCl0HdPqGS_KYyY85b8Llm5vIktdZW585UdJP5xnDqtMyh2_lb2-yqeUTauUnwzD58dbHeyIJ9SwTkXNj0KWqWVzRzJlAv5sK8p0IRujQkBzonfVIE-33Wz43IcXpXn-G7X18932Xb9WHitVLbsQTHL3R63XbfRVXzkXngXod96bSlqsCHGIJeeDaNpLPEZVl1qraZ8oWVumGXt79HZOS_GYXaeWr2iuMaL3QhVUVGnCn52BqOefZmuLlXUthTzgN9uZ5wQYa9d-7VnJrqKezXiHE7DMBMFWnClgOfNCoGUChsRxQxQ3h0obPwuE9EGMkfOrn2VAqWhvKepfA9fOAw9nw2KVToDA1a42p-Hcpsbg_rM58feYY_jFDbtLDiVQXE0DpY9OTpJrh6wgjuZSLh2DwSRLXJ_3gv3YhMrlllTZDE=w487-h184-no
https://lh3.googleusercontent.com/q6TIQ4AESqqV9PCUICJS83GA_Ii3UxarLXHhUZ8XyNb71UAWHfI3iMCLRGWw5_fU-EkSiyhMdkSbsUqstlXyH1932S9Ib_rLz2xctN2eSstlBB1H6uUfd14mMESm5B6bxXdut1QM4TKDUjP9-dnaUcW0KmK1b3w_wr9EkkvB4evq0Ce2iy5-1YsvwsBG0XchzZ5RQLAMlBSY55C0bGzGw2QCOmf89ktieAp7s-Xjpedu3iEDe_IowVhjfwBijbr_aUSEfqY8HWP2cLWXXa4GJppZjTLpX0U01RLjpvk3Hp24neK_eZHhiqU_r5WLLjFyiPgzjl_nnrT8KiDzyKz39v_dcCO7MfWcp3N6rxVjF2oEs6yqhUVXhsZA_K9GaUVG-IUF0kk3oTcg9IKsFNMOLN8DELhcftQOcTPBI2G7gjZcrv_cYOUeg3YBzVQORsKdKNQ1OLUiE1-G3PzK-LZtAks1DPPgsqnviI66jB9Ch9_wwV3RzPN9n0ORi09u4VMDAtWbUT5j8OOIHi1j1v-RZXFo2aimWeA0Ny-NZa1UgayXK2Rs8GmE1bpwE-VdGH7wIiTJWIzXMlbY6j36in6SaSEkskPvPxtSFY1GXWMlPM47fUsV8R4s5XNV63yLoxwqa-I_jguFdNsyiQta30RK3G8oDitkPrD-EPiojE2pFNQ=w510-h188-no
.
.
.
LE BONDY BLOG APPLAUDI PAR LES POLITIQUES
.

FRANÇOIS HOLLANDE INVITÉ SURPRISE DES 10 ANS DU BONDY BLOG AVEC SES FONDATEURS LE 30 SEPTEMBRE 2014

FRANÇOIS HOLANDE : «LE BONDY BLOG EST, POUR LES QUARTIERS, UN MESSAGE D’ESPOIR ET UN EXEMPLE»
1er OCTOBRE 2014 LE MONDE
.
LE CHEF DE L’ÉTAT A CÉLÉBRÉ L’ANNIVERSAIRE DU MÉDIA EN LIGNE, CRÉÉ PENDANT LES ÉMEUTES EN BANLIEUE DE 2005
.
Il y avait foule, mardi 30 septembre, en début de soirée devant la SALLE ANDRÉ MALRAUX, le seul cinéma de la ville de BONDY (SEINE-SAINT-DENIS) où était projeté en avant-première le documentaire «BONDY BLOG, PORTRAIT DE FAMILLE» réalisé par JULIEN DUBOIS. Ce film de cinquante deux minutes raconte à travers les témoignages des jeunes blogueurs tous issus du «9/3» la formidable aventure du BONDY BLOG, média en ligne créé après les émeutes de 2005 par le journaliste SERGE MICHEL. Aujourd’hui grand reporter au MONDE, il avait lancé ce site pour le magazine suisse L’Hebdo qui souhaitait raconter les émeutes en banlieue «de l’intérieur». Pendant trois mois, près de vingt cinq journalistes suisses s’étaient relayés dans un petit studio à BONDY avant de laisser les clés aux habitants et aux blogueurs qui ont repris le flambeau en montant une association. Le film sera diffusé, fin novembre, sur FRANCE Ô (partenaire du BONDY BLOG à travers le magazine mensuel «BONDY BLOG CAFÉ»), dans le cadre d’une soirée entièrement consacrée à ce nouveau média devenu, en dix ans, un vivier de talents pour de nombreuses rédactions de la presse écrite et audiovisuelle.
.
Outre cette avant-première en banlieue à laquelle assistait RÉMY PFLIMLIN, PDG de FRANCE TÉLÉVISIONS, la surprise fut la venue inattendue de FRANÇOIS HOLLANDE quelques minutes avant le début de la projection. Sans ministre, ni membre de son cabinet mais juste entouré de son service de sécurité, le PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE s’est installé au premier rang aux côtés de la maire (PS) de BONDY, SYLVINE THOMASSIN sous les flashs des smartphones.
.
A la fin du documentaire, FRANÇOIS HOLLANDE est monté sur scène pour féliciter MOHAMED HAMIDI et NORDINE NABILI, les deux dirigeants du BONDY BLOG, et a salué «le travail d'éducation et de formation» de ce média qui montre aux jeunes de banlieue que «rien n’est figé, rien n’est écrit d’avance». «C'est le lieu où les citoyens peuvent écrire, parler de ce qu'ils ressentent, et être lus et compris dans le monde entier», a t-il ajouté. Dans un sourire, il a aussi rappelé sa participation à l’émission BONDY BLOG CAFÉ en 2012 juste quelques semaines avant son élection à la présidence de la République. «Ceux qui veulent être élu PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE doivent donc absolument venir au BONDY BLOG», a t-il lancé sous les applaudissements de la salle.
.
Le BONDY BLOG qui fêtera ses dix ans l’an prochain s’est développé dans de nombreux secteurs. Depuis juillet 2009, en partenariat avec l’ÉCOLE SUPÉRIEURE DE JOURNALISME de LILLE (NORD), l’association a lancé une classe préparatoire aux concours des grandes écoles de journalisme ouverte à vingt boursiers de familles très modestes. Dans quelques semaines, un BONDY BLOG devrait voir le jour à BRUXELLES. Dès ce mois-ci, le contenu du site sera hébergé sur celui du quotidien LIBÉRATION. «Nous avons encore plein de projets comme celui de créer une télévision afin que notre discours avance plus vite», explique MOHAMED HAMIDI. «Et si nous ne réussissons pas, et bien nous retournerons travailler au café d’à côté, comme à nos débuts».
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/EdoFiwc_dhIij1wqSC9LTucF-yvA7FbKApu-xLq8y4x9Oclh-0SdV3UWR2_DP5AuEvrpvhx_ohYVa4j4keEc5pd7Rg1NGdExpC9itZmnSPo_iYRKErnVxPkuPustiNOfySP-tioezew9UWhbVazL4yztAowkbb8OkaUHwXsuuzSkrUa2KF-JlbSEqwuI1v6DMtEE1-pezaJggbo5P23NdXc5pi6dY7qiu0vzHaNecTS-Xq73GFTxJ_IdWfG3T6Eqey-tcoj785WQ4zFEtCnjzYDCXko-qEdSQZm4ytSdn2bqd1Lh6V6NWqmTYaqPv3am0EUOokvdZrRwRuHHHyFaA-wq5H4qrlkqb_wILcr8eSHOl2zCZo6sqRkSvhXeVIMI_YriEGVDuhojR9okHSrskQvYlT4j5qMrdcd4q_mPsrZMavhrBI1PCHtNBJpu3Cuj3pgOAFelqyOhBwkv2Pwt5V7eXFfJhbPboJ_uT97igiw3-0haTVLzFm6qnrexW0vD2OBJIEILz_4XVAdd3XB8k7od9cmcXwD2QyvZP8hG6pZkOHW4Rydwn-axaNQG7tPfLxLx1IUjlZyYqeWCwJaNZ40XI_xkZNQF8QbzQ7tsHzQLlhDwcLdKh2WTUPmoQIgaOEdff6hAreURmohBInEnpO9le9RB-sn1NdA1ZNvigHc=w280-h360-no
.
CHRISTIANE TAUBIRA TROUVE BEAU ET PROFOND LE LIVRE DE MEHDI MEKLAT
«J’avais lu leurs deux livres. Je maintiens qu’ils sont bien écrits. Il y a quelque chose à purger. Il ne peut résider dans un même esprit la beauté et la profondeur d’une telle littérature et la hideur de telles pensées».
.
CHRISTIANE TAUBIRA
.
EXTRAIT :
.
https://lh3.googleusercontent.com/QBt3LOw7qvu4Kpwct7a4t4DWV3P5d9vYe2QQO-TJvoDBzaXdJ2sF6o6u6lh_gZFzkAyXky1BBobdCiDj954aUM7292LpztY0OV60J5bg6BYYonNeC--Y34UHoNmW1Z4VeITar1kM9q0QuDmNJqH6yZ4KXdndnXJSBcm1Ddt8jA8gCWMz1noyi3VCMM_vXcnuatnkRWPKM3_7ci_Xk-3bZG7HVWYj5tuE-ATBlk0UHdmKobNmg_CttcpO2MvgbNIdHhe1f8ctPAbaxrscBcZlurXv0b7OlgCl3Lq-Ha93AZlwI5eKCmwFSgSbkwlMu68Di6WCJ_q7IpgR_Yv48AzgCgHMlQvBygFouXQv7hbwJRvrmleV3H6gS2Gzcf3qjYNkMfUu2513itTdUPXHJMsF3Ec4Ioap1ivVkqSQo_zgMbrIlsFUyrt2OWVTaDdG2oqo5G1rJX8VvUyKnfFLDI-6c9gs1CUcQwdIFMLwPGfYml4tX6lgmQyrP8Eo9g5QaOl-E5cd3EVtpDkR6gLRXNs2-S6pM5okxOv9sfYedgPkOEtyYs7j59Bh4QzFAg5uJdcovjnqbLdBqQ8vmSZbHB_FuL7OJk2-SOr3Nw1hvfAGD-KQePQWk123IuL6YhZ7wxNFZbs-1WK5-I2NF3ciZ3reFPKCfFsHrVo1b08NaXL-OIs=w547-h840-no
.
.
.
MEHDI MEKLAT ET BADROUDINE ABDALLAH JOURNALISTES ET LEURS CARTES PRESSE
https://lh3.googleusercontent.com/VkDTFVH6JY43uPgfTFLpIpzM86SjSKvt_2llXgSDMaDuBXBFv6XLu1eDz-yC399CX-KVZjqLkBJuzd0oHlBwf6YwqWp1Xe3pNDnZS1RhExPcj9xFR36mbTlxt_Of3_tnCyqx7V3YtRpAQCmx9lS0H3-Z1ErxxlNUpILpDKaBSX-gU0vNDMGK2TTajnv9obvvTrM6vJZXBBJPM9FGHuTLzigLPahBXjlzz7S_AEQFf4bOKt04KtzKENg38ajJ9LYQuw1n9SG0wY2jhhZNEcLcbK25rwSCXhvDodYWv6WN334X1sOBcpMmbvvuvLczZpCI0mlJaRicr76ZUTyZkeVjRUfO3p82p3JF7dU3lY6Zn8iU-FHLoVd-U-15kPIgVeRvto3Ixloh9O6WWzsRMBVgm-D0zO1fsdojpLoj1uV6mn9Qsz1w9HzxMJuo8p6AvtwMq-HUi3V2RJMP5EKNY7YuJRaTE1YZOeuNGDshsPprLWHqiEGklPVNnTjBWb3AiUFxPAdPMChsZvT514vOdIBrWuMP-Fry-AjQjbGIjECgO-gz0OZVIzxuVlP4nZBAShPnsxTaBktMpSbEsQB01rpk_9EcTwwuMy6ps5grw5sifLw8nTJRcZlYd69G-fz7cUem9Pe_oQelz4mgVlgZAJwJrmNt2_XcEu9tbOa4dVLy4ME=w488-h485-no
.
MEHDI MEKLAT (WIKIPEDIA)
.
Né le 18 avril 1992 à CLICHY [...]
En 2008, il commence sa collaboration avec BADROUDINE SAÏD ABDALLAH en entrant au BONDY BLOG, écrivant à quatre mains leurs chroniques sur la vie en banlieue. [...]
Avec BADROUDINE SAÏD ABDALLAH il réalise pour la chaîne télévisée ARTE, les chroniques vidéos VIE RAPIDE en mars 2015, puis le documentaire Quand il a fallu partir consacré à la barre Balzac de la cité des 4000 de LA COURNEUVE, détruite pour insalubrité en 20117. [...]
En 2015, MEHDI et BADROUDINE coécrivent leur premier roman, BURN OUT, racontant la vie et les espoirs déçus de DJAMAL CHAAR [...]
Le 31 janvier 2017, avec SAÏD ABDALLAH, MEDHI fait la une des INROCKUPTIBLES avec CHRISTIANE TAUBIRA qu'ils interviewent. [...]
.
BADROUDINE ABDALLAH (WIKIPEDIA)
.
Né le 3 septembre 1992 Double nationalité comorien français [...]
En 2008, il commence sa collaboration avec celui-ci en entrant au BONDY BLOG, écrivant à quatre mains leurs chroniques sur la vie en banlieue. [...]
Il commence à collaborer, aux côtés de MEHDI MEKLAT, avec la chaine TV ARTE pour la websérie en deux saisons VIE RAPIDE, de mars 2015 à février 2016. [...]
En 2015, il publie son premier roman, BURN OUT, co-écrit avec MEHDI MEKLAT [...]
.
.
.
22 FÉVRIER 2017
.

MEHDI MEKLAT PREND LA CLEF DES CHAMPS

.
.
.
24 FÉVRIER 2017
.

MEHDI MEKLAT LE JOURNALISTE LES MÉDIAS ET LE FINANCEMENT DU BONDY BLOG

APPLAUDITS PAR :
* LE MONDE «MEHDI et BADROU, denses avec les mots»
* LES INROCKUPTIBLES
* TELERAMA
* ELLE (Qui suivre sur tweeter)
.
FINANCEMENTS :
* 150000 € du CONSEIL RÉGIONAL D'ILE DE FRANCE
* 50000€ de GEORGE SOROS
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/OtlqI7PnNNTNCEC4S3zwLcpZjrPo9j5IQsxBGI3zdPuvDYHCPVPjDC39K5yUvZwGrt_KZpGACInaMVTtC7MrVARZSkS0GMxo4HwilSctc9Kfh9SjztiNEk2BQl3tK4tkGU2IRv207wKcwLX1ZlCcsJCA6BmVQ--0xicPsN5tb274A3WxzAdOnVWPt3yTpjJnROzVrAWL9ZjbH1NKJgyVe8J8XQisM-82VJupl78zOzD7wBW-Q79YU13zJ1O6riKC6tphaAE3go3vetGDR_EPALjy2asEpHQgYRaqYuK2MnWSuvtNw229SA_cV7bhvtO4IhDxS0umJ-thHwTEPnHttsPBQWseC1g8CzWIuNUi0sfEWqXOpsYY-qXVr9Jm7qfFmQOTLD6OzQ3NAo5Fy_A8MFxSzyI_gJ3HgG4p_xIuF85qyq6CxEbDBTK9M7j20oDGFRSrRkB2oJzhedLJWVjMWRs7NZagVCmqRuGxLvgmyzqc6jP5xZCtj3ZiUbELZeiN1VXIjePjTI2X1j5Bxn_C3TzrZG6S6TeDp-wWi5biCOdOI5rxjJcuGJwBHzLX-To5uqCW8hEYSBiHD3kAdwLYAH7zGfvoVAcpKi5ua5BEhslPdalMO4HxZ_nvogPfRFXYvivoKk8So4HOdqqRnsT2Hk1CV6Ly-JM3MyUXoU8vAAg=w70-h69-no
.
L'AFFAIRE BLACK M RAPPEUR
.
COMMÉMORATION DES 100 ANS DE LA BATAILLE DE VERDUN
.
BLACK M VERDUN L'INSULTE AUX FRANCAIS 12 MAI 2016
LE RAPPEUR BLACK M, ANCIEN DU GROUPE SEXION D'ASSAUT, RETENU POUR CHANTER POUR LES CÉRÉMONIES DU CENTENAIRE DE VERDUN
12 MAI 2015 L'EST REPUBLICAIN
.
«C’est une proposition qui avait été faite par l’État»
Il explique une fois de plus que : « C’est une proposition qui avait été faite par l’État. Ce choix a été un choix collectif lors du COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DU CENTENAIRE qui s’est déroulé à PARIS en présence du MINISTRE, du DÉPARTEMENT… Personne ne s’est élevé contre ce choix», confie-t-il. «Je ne pouvais pas proposer ce concert, je ne connaissais pas BLACK M». Pour lui, «La ville de VERDUN est maître d’ouvrage mais n’est pas seule. Le concert est financé par les différentes parties. La ville de VERDUN ne supportera pas financièrement seule».
Le concert coûtera donc environ 150.000 € et devait être «financé à 40 % par la MISSION NATIONALE DU CENTENAIRE et le reste est à la charge des trois collectivités à hauteur de 20 % chacune : ville de VERDUN, DÉPARTEMENT et RÉGION», martèle SAMUEL HAZARD qui insiste aussi sur le fait que le standard téléphonique de la mairie explose toujours. Et que d’abjectes insultes fusaient encore ce mercredi soir.
Du côté de CLAUDE LÉONARD, PRÉSIDENT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL, le département n’a pas reçu de demande officielle de subvention. «Quand la formalisation de la demande arrivera, elle sera étudiée par la commission culture. Je pense que ce sera globalisé dans l’organisation des 4 jours de VERDUN».
.
.
.
RACISME ?
.
COMMÉMORATION DES 100 ANS DE LA BATAILLE DE VERDUN
11 MAI 2016 LE FIGARO
.
[…] Joint par LE FIGARO, le MAIRE SOCIALISTE DE VERDUN SAMUEL HAZARD défend lui un certain «éclectisme» des commémorations, rappelant que d’autres concerts «de musique classique ou de fanfare militaire» auront lieu également. «Nous sommes harcelés depuis hier par des mails et des appels à connotation raciste. «Si ça avait été WHITE M, ça n’aurait pas posé problème» a dit par exemple une dame», déplore le maire, qui blâme «les racistes qui instrumentalisent cette polémique à des fins politiciennes». «BLACK M représente la diversité de notre pays, c’est l’artiste préféré des Français en 2016, il est adulé par les jeunes. Je ne vois pas en quoi il souille la mémoire de nos soldats», martèle-t-il.
.
Selon nos informations, le concert, qui sera gratuit pour les jeunes, n’est pas financé par la MISSION DU CENTENAIRE, mais par la communauté d’agglomération de VERDUN. Cependant, la mairie a demandé une subvention de 67.000 euros à la MISSION DU CENTENAIRE. Or, celle-ci peut financer à hauteur de 40% les frais. On peut donc estimer le prix du concert de BLACK M à 150.000 euros. «La demande est à l’instruction, nous n’avons pas encore tranché sur l’octroi d’une subvention», confie JOSEPH ZIMET, DIRECTEUR DE LA MISSION GÉNÉRALE DU CENTENAIRE. Interrogé, le MAIRE DE VERDUN refuse de donner le montant exact de la soirée. «Quel importance a le coût financier par rapport au sacrifice de nos aïeux il y a un siècle, dont je rappelle qu’ils furent nombreux à venir d’ex-colonies d’AFRIQUE ?», répond le maire lorsqu’on lui pose la question. 163.000 Français sont morts dans cette bataille qui fut l’apogée sanglante de la première guerre mondiale.
.
.
.
.
BLACK M VEUT «BAISER» «CETTE CONNE DE FRANCE»
BLACK M ET LA FRANCE
* BLACK M qui qualifiait la FRANCE de pays de KOUFFARS [mécréants] dans la chanson «DESOLE» de SEXION D'ASSAUT
.
BLACK M HOMOPHOBE
* «Je crois qu’il est grand temps que les pédés périssent. Coupe-leur le pénis, laisse-les morts, retrouvés sur le périphérique…» LA TERRE DU MILIEU
.
BLACK M VEUT TIRER SUR L'ÉCOLE
* «Je me suis juré qu’un jour, vous danserez sur mes sons
À une époque, j’voulais me procurer un SMITH ET WESSON
Une petite voix me chuchotait : «VAS-Y, TIRE SUR L’ÉCOLE
Ça fera une petite anecdote, la directrice, elle est conne»
Pourquoi ce con de surveillant m’demande de vider mes poches ?» Mme PAVOSHKO
.
.
.
https://lh3.googleusercontent.com/jDBZw42ArtFrjX77xYDxKTkyV6XzIvgKFdbEBHCyPWNC-Nxp3OUTjipbl4aMLs1tUr7Jk4plXetghoGgJ6jDjLghTfP-xr5G8ibjwQe2-pEw_SZPXnPsdfWgOI9Ye1NUOSsg0wsk4T1d-fE5c5fKDR2FrhGY7yVUzcHSZYV9Wal_6MhrHbkwecqRYw4nPP__9oV0-Nwl7OiSRF3o-tV39MXyLFlIYIh7GOpTtx6gzpX0AHE9_PIAbX8HIsdPRIrVSXGVmDtBP4K3FgfwydNiT_nuhzPa6bqqokKiQPQ2sFzEa_BTMsDVqz15BXeJk9WrQMk63THoFqozxylIpwY1Rcz1SCm3cHajUjjFFdiGRSZHRq5HcooVQduVUrQqiDlHh3UWFEGOsbdrgkwyGUXe8frRdR5Vl7yp_qAY8bJ1Zl6tS2HGXucI3btAqhEdckxU4DBxmqYU-FPlLorOdDagiAKluiy01tgKoCQeMTR8f2R8O9Jh039wcxJIpP2UXzmLA4NDQ2BP00rFY6k6viLHpFZfgfuokHZRfijlDGw3IG6XsCuXFlfR8Lhco9JJNZHX6cvozHuow5Nx_WZwLIZOg2Wpbk95kMpywzRxtAjtvQpHdV287nE4cq3IthCZVSwOuf0xm4HoVYPDcYosSU_CDU_SF3EqsOGhTZOtB2LQNBs=w262-h192-no
«J'IRAI CRACHER SUR VOS TOMBES»
COMMÉMORATION DES 100 ANS DE LA BATAILLE DE VERDUN SANS BLACK M
5.000 adolescents déferlent entre les tombes des soldats à VERDUN, pour commémorer les 100 ans de la bataille
.
.
.