lundi 28 novembre 2016

GEORGE SOROS Le diable s'habille en «Open Society»

GEORGE SOROS
.
.
.
Le diable s'habille en «Open Society»
.
.
.
.
.
.
LE RÉSEAU SOROS DÉVOILÉ 25 AOÛT 2016
GEORGE SOROS SON INGÉRENCE MONDIALE RÉVÉLÉE PAR UN PIRATAGE DE FICHIERS RÉUNIS SUR SOROS DC LEAKS
.
SOROSLEAKS. DES MILLIERS DE FICHIERS INTERNES DE LA FONDATION OPEN SOCIETY (SOROS) DÉVOILÉS https://lh3.googleusercontent.com/_1oZzJN1doRZk3CWwyEwi5PAUVZqK8nx_RKkSibfitUYFM52xvfJkgD4TgzWPxeyNAekMpQ6EEyYEkNvBQPmSBf41PRXPe0ABQJG0PuXE6oMBcd420KNswJcyuMeZJk1NR_gVU9PIPRBpt7H9MjUUkAN_SZHt4_BfngNTAZEO0oaP7wkc7Ajs4MO3NS6ieA0BdQGvVnYaUwZCrztlmowARclEI5tWQdHsnAplY5Pk7EF0YixhE0MIV_6AMXjSOAzAJzO3O7UrOlVNrDBxKXCOpiBKWvuiTLF_eIRwdQVDUnbt3uhGMQTCEGFd3vAZ07MRlsHS6q8fHmE3nxDkB2pvnVK0VFEoY_ktT5X6UcMvR-bXnnOM_8EqNhQxqP4CTnb8V3QubxzhFyl2uDVO9fIXB2y0O9Q0bhEKQ4XhcthZzmyvs1Nu4Z0Br9NWIPq3KCsowglT5UriU1QtvUr_RjQJiSjcBOs-G8lfiPRWsidM9rhFtJPpG2qSYVU60Ee-SIYkTzwYAUTa4EYp1iCwv66yLGh6jMevYNW2LycQ1kNgnTGCIEQ3i1Cnt4EPQRvMp3LQEAyFapjEm_88VyVMUAjwR4mdBaSazoa9gFQVNqHvwjk_0PaEQ=s16-no
10 AOÛT 2016 BREIZ-INFO
.
Des milliers de fichiers internes de la FONDATION OPEN SOCIETY, appartenant au milliardaire GEORGES SOROS, ont été rendus publics sur la toile après un piratage. Réunis sur le site SOROS DC LEAKS, ils contiennent énormément d’informations démontrant l’influence que cherche à avoir le milliardaire mondialiste (et pro immigration) partout dans le monde. Les fichiers portent sur la période 2008 à 2016.
.
Le site a divisé et classé tous ces documents en plusieurs catégories : RÉGION DU MONDE, BANQUE MONDIALE, BUREAU DU PRÉSIDENT. Ils décrivent les stratégies et plans d’action de ces organisations lors des élections européennes, et les conseils communiqués quant à l’attitude à avoir face aux questions migratoires en EUROPE.
.
Selon les révélations de DC LEAKS, ces documents ont été piratés par un groupe d’activistes américains qui voudraient montrer au monde entier la réalité du «processus de prise de décisions» et de véritables «éléments de la vie politique américaine». Ce n’est pas la première révélation que fait DC LEAKS. En juin, le site avait déjà publié des emails de l’ancien général de l’OTAN, PHILIP BREEDLOVE, dans lesquels ce dernier essayait de persuader le président BARACK OBAMA d’entamer un conflit avec la RUSSIE.
.
LE SITE A AUSSI PUBLIÉ DES EMAILS DE LA CANDIDATE À LA PRÉSIDENTIELLE AMÉRICAINE, HILLARY CLINTON, montrant que GEORGE SOROS lui avait donné des conseils quant à l’attitude à avoir face aux affrontements en ALBANIE en janvier 2014.
.
Concernant l’EUROPE et la FRANCE, un document retiendra particulièrement l’attention des lecteurs : il s’agit de la liste des projets soutenus en EUROPE par la fondation, en vue des élections européennes de 2014. L’objectif : «supporter les projets, les initiatives et les voix qui sont éloignées des centres de décision» mais aussi «combattre tous les discours de haine» et enfin «mobiliser les électeurs afin qu’ils prennent part à ce rare moment de démocratie transnationale».
.
La FRANCE, la HONGRIE et l’ITALIE sont particulièrement visées par l’influence de la FONDATION SOROS. En FRANCE, le BONDY BLOG a ainsi touché 49 467 euros pour un projet présenté comme suit : «fondé en 2000 durant les émeutes de banlieue, le BONDY BLOG et devenu le modèle et le symbole du journalisme citoyen en FRANCE. Avec les élections locales et européennes de 2014, le but du projet est de percevoir la vie des habitants de la banlieue, de promouvoir des idées nouvelles et des nouvelles actions politiques, de soutenir la diversité et de combattre toutes les discriminations. Mais aussi de développer la collaboration entre jeunes médias et médias subventionnés, et de donner les moyens éducatifs et techniques aux jeunes de banlieue pour pouvoir s’exprimer, écrire, prendre la parole en public, mais aussi devant les caméras».
.
.
**66 000 DOLLARS POUR LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME
.
Une enveloppe de 50 000 dollars a également été attribuée au CCIF (COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE) pour le projet «combattre l’islamophobie politique». Le projet est présenté comme suit : «Le projet a pour but de mobiliser les citoyens pour qu’ils aillent voter, avec des campagnes de porte à porte et l’organisation d’une journée nationale contre l’islamophobie. En plus, des campagnes sur les réseaux sociaux avec des clips vidéos et programmes radios seront menées (…) pour dénoncer les discours de haine islamophobe. Le but du projet est de faire baisser la grande abstention électorale au sein de la communauté musulmane, en faisant la promotion du vote et en accélérant les inscriptions sur les listes électorales avec l’aide des mosquées et des responsables de la communauté».
.
Ces dernières jours, le CCIF, dont le président MARWAN MUHAMMAD entretient des liens cordiaux avec RACHID ABOU HOUDEYFA, imam CONTROVERSÉ DE BREST, A ENGAGÉ UN RECOURS EN JUSTICE afin de faire annuler l’arrêté municipal pris par le maire de CANNES, interdisant l’accès aux plages aux femmes en BURKINI (maillot de bain islamique).
.
La LIGUE DES DROITS DE L’HOMME a perçu 66000 dollars, pour sa campagne «contre l’extrême droite aux élections municipales et européennes de 2014». «Les objectifs sont de contrer et de déconstruire les idées xénophobes. D’anticiper les victoires électorales et de sièges dans les exécutifs locaux, et de limiter l’impact et l’influence des idées xénophobes durant les élections européennes». Un sens aigu de la démocratie a donc poussé La LIGUE DES DROITS DE L’HOMME a toucher des dizaines de milliers de dollars américains pour influencer le vote des citoyens français.
.
**100 000 dollars ont été attribués à «UNITED FOR INTERCULTURAL ACTION» pour l’ensemble des pays de l’UNION EUROPÉENNE.
.
L’objectif ? «contrer les partis populistes en EUROPE lors des élections européennes. En collaboration avec EUROPEAN NETWORK AGAINST RACIST et HOPE NOT HATE, UNITED mènera une campagne de communication particulièrement focalisée sur la FRANCE, la GRÈCE, la HONGRIE, l’ITALIE et les PAYS-BAS. Le projet mobilise les groupes locaux, pour agir contre l’élection de partis d’extrême droite. Les groupes locaux seront formés à organiser des meetings, du porte à porte, en marge des élections européennes, et à inciter les gens à voter pour des candidats non extrémistes ». Une partie de l’extrême gauche radicale et des «ANTIFAS» d’EUROPE sont pleinement intégrés dans ce réseau mondial.
.
Ont également reçu une bourse en 2014 :
.
* les associations «CITÉ EN MOUVEMENT» (20 000 dollars) afin d’inciter les jeunes de banlieue à s’engager en politique,
.
**40 000 dollars pour le CNAJEP,
.
**23 000 dollars à l’association ultra-locale, L’UNIVERS DU CITOYEN.
.
A noter également l’attribution de :
.
.
pour la réalisation d’un sondage ne réunissant que des personnes issues de l’immigration extra-européenne afin de percevoir leur vision et leurs attentes par rapport aux prochaines élections (2014).
.
* Une bourse de 130 000 dollars a été attribuée pour le journal EUOBSERVER,
.
qui avait alors pour but d’analyser la montée des «discours de haine» et de l’extrême droite dans les pays de l’UNION EUROPÉENNE ainsi que «l’explosion des crimes de haine en EUROPE». Le tout en recrutant des jeunes journalistes locaux, de terrain.
.
* 49500 dollars ont été attribués aux ALTERNATIFS ITALIENS,
.
avec pour but de «donner plus d’importance et de temps de parole aux sans voix, notamment les migrants et les jeunes». Pour se faire, des activistes italiens, des bénévoles, des volontaires ont reçu des dons.
.
* 91 500 dollars ont été attribués à l’OPEN SOCIETY ROUMANIE pour «contrer le discours de haine»,
.
notamment en soutien aux LGBT (LESBIEN GAY BI TRANS), aux ROMS et aux femmes. Des sommes similaires, avec les mêmes buts d’influencer les sociétés civiles, ont été allouées en HONGRIE, en CROATIE notamment.
.
.
Dans toute l’EUROPE, des centaines d’ONG «indépendantes» travaillent avec l’OPEN SOCIETY de SOROS. Mais également des institutions, comme l’UNION EUROPÉENNE. L’un des projets de la fondation est clairement affiché : «FAIRE ACCEPTER AUX EUROPÉENS L’INSTALLATION DE MIGRANTS, ET LA DISPARITION PROGRESSIVE DES FRONTIÈRES».
Un projet dans lequel se retrouvent aussi bien les militants d’extrême-gauche, internationalistes, que les «progressistes», mais aussi et surtout certains grands décideurs économiques et politiques. Aucun complot donc, puisque tout est écrit noir sur blanc dans ces milliers de fichiers officiels de la fondation, tout comme les milliards de dollars qui rentrent dans les caisses de ces ONG, associations et collectivités sont également connus, en partie.
.
Des fichiers qui rejoignent ceux que nous avions dévoilé par le passé, DÉMONTRANT LA COLLABORATION ENTRE L’ÉDUCATION NATIONALE ET CERTAINES FONDATIONS «PROGRESSISTES» AMÉRICAINES.
.
A noter que curieusement, la presse française subventionnée ne s’est pour le moment nullement fait écho du #SOROSLEAKS, là où elle s’empressa à le faire pour les #PANAMAPAPERS notamment. On se demande bien pourquoi.
.
.
.
MOI, GEORGE SOROS, J’ARROSE OBAMA, LES GAUCHISTES, LES LÈCHE-BABOUCHES ET LES FEMEN…
14 JUIN 2013 RIPOSTE LAÏQUE
MOI, GEORGE SOROS, JE DIRIGE L’OPEN SOCIETY INSTITUTE, OU OPEN SOCIETY FOUNDATIONS, UNE ORGANISATION SANS-FRONTIÉRISTE ET MONDIALISTE, ACTIVE DANS 60 À 70 PAYS, MAIS PAS LA FRANCE, QUE J’INFILTRE D’UNE AUTRE FAÇON.
MOI, GEORGE SOROS, J’INFILTRE LES FONDATIONS FAMILIALES FRANÇAISES.
MOI, GEORGE SOROS, J’AI FINANCÉ LE CONFLIT YOUGOSLAVE QUI FIT DES MILLIERS DE MORTS AU NOM DES DROITS DE L’HOMME ET DE LA DÉMOCRATIE. J’AI FINANCÉ OTPOR ET NATIONAL ENDOWMENT FOR DEMOCRACY, MOUVEMENTS ANTI-MILOSEVIC, PROCHES DE LA CIA.
MOI, GEORGE SOROS, JE DÉCIDE QUI DOIT PRÉSIDER LES ÉTATS-UNIS D’AMÉRIQUE.
MOI, GEORGE SOROS, JE FINANCE LE PRINTEMPS ARABE.
MOI, GEORGE SOROS, JE FINANCE LES FEMEN, MAIS J’AI CONTRIBUÉ À IMPLANTER LE POUVOIR TUNISIEN QUI EMPRISONNE LES FEMEN.
MOI, GEORGE SOROS, JE NE SUIS PAS MUSULMAN, MAIS JE FINANCE LE CCIF EN FRANCE.
MOI, GEORGE SOROS, LE BANSKER ULTRA-CAPITALISTE, JE FINANCE L’EXTRÊME GAUCHE, LE LOBBY LGTB ET LES ANTIFAS.
MOI, GEORGE SOROS, MILLIARDAIRE, MONDIALISTE, SPÉCULATEUR, MAÎTRE DU MONDE, JE ME PRENDS POUR DIEU, JE JOUE AVEC LES HOMMES COMME AVEC DES PIONS SUR UN ÉCHIQUIER. JE SUIS UN PHILANTHROPE DONT LES OEUVRES SERVENT À DÉTRUIRE LES PEUPLES.
MOI, GEORGE SOROS, ADORATEUR DU GRAND BORDEL AMBIANT, PRÉSIDENT DE LA FRANCE, JE VOUS EMMERDE. CREVEZ !
MIREILLE GRESCHTER
.
.
.
GEORGE SOROS ET INGÉRENCE EN EUROPE
.
GEORGE SOROS L'EUROPE ET LA RUSSIE
CES ONG FINANCÉES PAR UN MILLIARDAIRE AMÉRICAIN QUI CHUCHOTENT À L’OREILLE DE L’UNION EUROPÉENNE POUR ENCOURAGER LES MIGRANTS À S’Y INSTALLER
16 MAI 2016 ATLANTICO
.
Alors qu'une grande crise migratoire traverse l'EUROPE depuis de longs mois, certaines ONG jouissent d'une influence non négligeable auprès des instances décisionnelles de l'UNION EUROPÉENNE. Derrière plusieurs d'entre elles se cache l'ombre de GEORGE SOROS, le spéculateur et philanthrope américain.
.
LE MINISTRE DE L'IMMIGRATION AUSTRALIEN A ACCUSÉ LES ONG D'ENCOURAGER LES MIGRANTS À DES ACTES DÉSESPÉRÉS POUR IMPOSER UN CHANGEMENT DE POLITIQUE MIGRATOIRE, SUITE AU SUICIDE D'UN MIGRANT. PENSEZ-VOUS QUE LES ONG ET LES THINK TANKS AIENT UN DESSEIN POLITIQUE SUPÉRIEUR AU RÔLE HUMANITAIRE PROCLAMÉ ?
.
Nul ne peut dire que les ONG agissent plus pour des raisons humanitaires que politiques.
.
CHRÉTIEN PRO RUSSE VICTIME DES NÉO-NAZIS UKRAINIENS SOUTENUS PAR L'OCCIDENT
J’observe simplement que la plupart d’entre elles sont financées par GEORGE SOROS et que ses préoccupations sont vraiment politiques. On l’a vu à l’œuvre en CRIMÉE, en UKRAINE, en GÉORGIE, cherchant sans cesse l’affrontement avec les Russes et entraînant l’EUROPE dans ses obsessions, au mépris de nos intérêts et de notre amitié historique avec la RUSSIE.
.
Son projet politique est partagé par une kyrielle de mouvements d’extrême-gauche, rejetant les frontières. Son projet, c’est NO BORDERS !
.
SOROS, qui est derrière l’affaire des PANAMA PAPERS, ne donne pas pour autant un exemple éthique dans la gestion de sa fortune personnelle. Celle-ci a longtemps été gérée à travers le QUANTUM FUND, créé en 1973 et domicilié aux ÎLES CAÏMAN et aux ANTILLES NÉERLANDAISES. Ce fond n’a plus, depuis 2011, qu’une seule activité : gérer le SOROS FUND MANAGEMENT, créé en 1969, et astucieusement installé à NEW YORK.
.
Le SOROS FUND MANAGEMENT, qui a le mérite, en apparence, d’être domicilié aux ETATS-UNIS, a changé de statut en 2011 au lendemain de l’adoption par les USA de la loi DODD FRANCK WALLSTREET REFORM AND CONSUMER PROTECTION qui a imposé un plus grand contrôle des marchés financiers et donc des fonds spéculatifs. SOROS FUND a alors été transformé en «FAMILY OFFICE», qui est exclu des obligations de transparence ! Le statut très particulier de ces «FAMILY OFFICES» a fait l’objet d’un lobbying effréné, à l’époque, de GEORGE SOROS, sous prétexte que l’argent familial devait être géré librement par la famille. En résumé, le SOROS FUND MANAGEMENT est installé aux ETATS-UNIS, bénéficie d’un statut opaque, mais est géré par un fond, le QUANTUM FUND, domicilié dans des paradis fiscaux.
.
La COMMISSION EUROPÉENNE propose une «contribution de solidarité» de 250 000 euros par réfugié pour contraindre les pays récalcitrants à l'accueil de réfugiés sur leur territoire : équivalent de leur suivi (éducation, logement, …) pendant 5 ans. Soit 50 000 euros par an. Pensez-vous qu'il y ait un décalage entre la cause des migrants et celle des Français dont le revenu de solidarité minimum est bien inférieur (socle du RSA : 6 288 euros par an) ?
.
C’est cela qui est scandaleux ! L’UNION EUROPÉENNE se moque des travailleurs pauvres, issus des ETATS DE L’UNION.
.
Je veux rappeler à nos bonnes consciences de gauche que le nombre de Français sans abris a progressé de 50% en 10 ans et de 84% à PARIS, que le chômage des jeunes atteint en EUROPE 22%, près de 26% en FRANCE, alors que ces ONG exigent d’ouvrir le marché de l’emploi à ces migrants, négligeant les risques par ailleurs que représente leur infiltration par l’ETAT ISLAMIQUE. D’ailleurs, puisque les ONG sont si promptes à agir avec tant d’énergie en faveur des migrants, je les invite à se mobiliser au service des SDF ou à rechercher l’accueil de leurs protégés auprès de l’ARABIE SAOUDITE, du QATAR et de l’ALGÉRIE.
.
Sans compter que l’UNION EUROPÉENNE a promis 6 milliards d’euros à la TURQUIE pour qu'ERDOGAN conserve chez lui les réfugiés de la région. Et il en profite pour obtenir la libre circulation des TURCS en EUROPE alors que son pays ne respecte pas les valeurs de l’EUROPE comme la liberté d’expression.
.
.
.
GEORGE SOROS EXPLIQUE À L’EUROPE CE QUE DEVRAIT ÊTRE SA POLITIQUE MIGRATOIRE
3 OCTOBRE 2016 DIE WELT
.
DANS UNE TRIBUNE LIBRE PARUE LE 4 OCTOBRE 2016 DANS LE QUOTIDIEN ALLEMAND DIE WELT, GEORGE SOROS EXPLIQUE EN SEPT POINTS CE QUE DEVRAIT ÊTRE LA POLITIQUE MIGRATOIRE DE L'UE
.
EXTRAITS :
.
* Premièrement, l’UE doit accueillir un nombre considérable de réfugiés directement des États de la ligne de front, et ceci de façon sûre et ordonnée.
.
* Deuxièmement, l’UE doit retrouver le contrôle de ses frontières. Rien n’irrite et n’inquiète davantage l’opinion publique que les scènes de chaos.
.
* Troisièmement, l’UE doit dégager des moyens financiers suffisants pour financer une vaste politique migratoire. Selon des estimations, il faudra pour cela, pendant un certain nombre d’années, au moins 30 milliards d’euros par an. [...]
.
Le dernier pilier est la création à long terme d’un climat engageant pour les migrants économiques. Au vu du vieillissement de la population européenne, les avantages liés à l’immigration dépassent nettement les coûts de l’intégration des migrants. [...]
.
.
.
GEORGE SOROS INVESTIT 500 MILLIONS DE $ DANS LES MIGRANTS D’EUROPE
20 SEPTEMBRE 2016 WALL STREET JOURNAL / L'INSOUMIS
.
GEORGES SOROS DANS UNE TRIBUNE DU WALL STREET JOURNAL :
.
EXTRAITS :
.
J’investirai dans des startups, des entreprises établies, des initiatives ayant un impact social, et des affaires fondées par des migrants et réfugiés.
.
Le monde a été déstabilisé par une augmentation des migrations forcées. Des dizaines de millions de personnes sont en mouvement, elles fuient leurs pays d’origine pour trouver une vie meilleure à l’étranger. Certaines fuient la guerre civile ou un régime oppressif, d’autres doivent partir à cause de la pauvreté extrême, attirées par la possibilité d’une avancée économique pour elles et leurs familles. (…)
.
Les gouvernements doivent jouer un rôle directeur pour gérer cette crise, en créant et maintenant une infrastructure physique et sociale adéquate pour les migrants et réfugiés. Mais exploiter la puissance du secteur privé est aussi très important.
.
En reconnaissant cela, l’administration OBAMA a récemment lancé un appel à agir, en demandant aux entreprises américaines de jouer un plus grand rôle dans les difficultés posées par la migration forcée. Aujourd’hui, les leaders du secteur privé se rassemblent à l’ONU pour prendre des engagements concrets et aider à résoudre ce problème.
.
En réponse, j’ai décidé de destiner $500 millions à des investissements qui adresseront spécifiquement les besoins des migrants, réfugiés et communautés d’accueil. J’investirai dans des startups, des entreprises établies, des initiatives ayant un impact social et des affaires fondées par des migrants et réfugiés eux-mêmes. Bien que mon souci principal soit d’aider les migrants et réfugiés en EUROPE, je chercherai aussi des bonnes idées d’investissements pouvant bénéficier aux migrants partout dans le monde.
.
Cet engagement d’investissement complètera les contributions philanthropiques que mes fondations ont faites pour traiter la migration forcée, un problème sur lequel nous avons travaillé globalement pendant des décennies et auquel nous avons dédié des ressources financières significatives.
.
Nous chercherons à investir dans tout une variété de secteurs, parmi lesquels les technologies numériques émergentes qui semblent particulièrement prometteuses comme moyen de fournir des solutions aux problèmes particuliers auxquels les gens délocalisés font face. (…) Les entreprises privées investissent déjà des milliards de dollars pour développer des services de ce type, pour les communautés non-migrantes.
.
C’est pourquoi l’argent circule instantanément d’un portefeuille mobile à l’autre, que les chauffeurs peuvent trouver des clients en utilisant leur téléphone mobile (…). Personnaliser et étendre ces innovations pour servir les migrants aidera à améliorer la qualité de vie de millions de personnes autour du monde.
.
(…) Nous travaillerons en étroite relation avec des organisations comme le bureau du HAUT COMMISSAIRE DES NATIONS UNIES pour les réfugiés, pour établir des principes guidant nos investissements.
.
(…) J’espère que mon engagement inspirera d’autres investisseurs, pour poursuivre la même mission.
.
.
.
LE CONSEIL EUROPÉEN ENVISAGE-T-IL DE PRENDRE DES MESURES CONTRE LES AGISSEMENTS DE GEORGES SOROS ?
.
QUESTION AVEC DEMANDE DE RÉPONSE ÉCRITE AU CONSEIL DE L’UE (E-006650/2016)
.
OBJET : RÉVÉLATIONS SUR LES ACTIVITÉS DE DÉSTABILISATION DE L’OPEN SOCIETY À L’ENCONTRE D’ÉTATS MEMBRES
.
«Le multimilliardaire GEORGES SOROS, fervent soutien des révolutions colorées, finance, parfois conjointement avec l’UE, de nombreuses ONG ou associations (telles que l’ONG PICUM) pour influencer les décideurs politiques et ainsi obtenir satisfaction de leurs revendications en matière d’accueil des clandestins, de «lutte contre les discriminations», de «droits LGBT», de «lutte contre les populismes», etc.
.
Les récentes révélations concernant l’OPEN SOCIETY confirment une fois de plus l’étendue de ses activités, la fondation déboursant par exemple près d’un million d’euros pour s’opposer à l’ÉTAT D’URGENCE en FRANCE. Cette organisation pèse ainsi sur les institutions européennes, les programmes gouvernementaux, les médias… Ne se souciant aucunement de l’aspiration des peuples européens, son influence, de fait excessive, constitue une réelle ingérence antidémocratique. Elle l’a prouvé en soutenant deux coups d’États en UKRAINE en moins de dix ans.
.
Les États membres ne peuvent tolérer les pressions d’ONG et fondations «philanthropiques» hostiles à leurs intérêts et à ceux de leurs peuples. Aussi le CONSEIL envisage-t-il de prendre des mesures fermes, y compris l’expulsion, à l’encontre des organisations étrangères dont les activités visent à gravement déstabiliser un pays souverain, comme l’OPEN SOCIETY s’y emploie actuellement en HONGRIE ?»
.
.
.
GEORGE SOROS ET INGÉRENCE EN FRANCE
.
LA FONDATION DE SOROS DÉPENSE 867 000 EUROS POUR CONTRER LA POLITIQUE ANTITERRORISTE EN FRANCE
15 AOÛT 2016 RT
.
Selon les documents révélés par les pirates informatiques américains, la FONDATION OPEN SOCIETY dirigée par le milliardaire américain GEORGE SOROS, planifiait de dépenser une somme énorme pour mettre un terme à l’ÉTAT D’URGENCE en FRANCE.
.
LES AUTEURS DU DOCUMENT, qui travaillent pour la FONDATION du milliardaire GEORGE SOROS, OPEN SOCIETY, qualifient l’ÉTAT D’URGENCE en FRANCE et les droits que les policiers avaient reçus depuis les ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015, d’«arbitraires», «abusifs» et «discriminatoires».
.
La FONDATION envisage une série des mesures pour les contrer : surveiller les abus par les forces de l’ordre, promouvoir de nouvelles lois, influencer l’opinion publique et ila prise de décisions au niveau national, mais aussi européen.
.
«La société civile pose des questions quant à la sagesse et la légalité de l’approche gouvernementale. […] L’ÉTAT D’URGENCE est utilisé non seulement pour lutter contre le terrorisme mais aussi pour placer les manifestants écologistes en résidence surveillée», lit-on dans le rapport.
.
D’après le document, les mesures prises lors de l’état d’urgence «ne créent que des tensions» au sein de la société française car elles «ne visent des personnes qu’à cause de leur religion, sans une preuve de leur culpabilité».
.
Pour cette raison, la FONDATION DE GEORGE SOROS voudrait offrir plus de 867 000 euros pour mener campagne pour l’abolition de l’ÉTAT D’URGENCE.
.
La FONDATION OPEN SOCIETY a même déjà trouvé des alliés : AMNESTY INTERNATIONAL FRANCE, l’UNION DES AVOCATS FRANÇAIS, la LIGUE FRANÇAISE DES DROITS DE L’HOMME, la QUADRATURE DU NET, VOIX PUBLIC, COUNTERPOINT FRANCE, le COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE et POWERFOULE auraient accepté de l’aider.
.
.
.

NO BORDERS 29 JANVIER 2016
À CALAIS LES «NO BORDERS» SONT SOUTENUS PAR LE MILLIARDAIRE GEORGE SOROS
.
11 FÉVRIER 2016 LES OBSERVATEURS
.
GEORGES SOROS est donc le sponsor d’un vaste ensemble de Fondations aux intérêts mondialistes, anti-nationaux : L’OPEN SOCIETY FOUNDATION, L’INTERNATIONAL CRISIS GROUP (parmi les membres du Conseil d’administration on trouve MICHELINE CALMY-REY, EX-PRÉSIDENTE DE LA CONFÉDÉRATION HELVÉTIQUE) et de bien d’autres fondations aux buts sévèrement dénoncés.
.
A CALAIS LES «NO-BORDERS» SONT SOUTENUS PAR LE MILLIARDAIRE GEORGE SOROS
.
Alors que la ville de CALAIS tombe un peu plus chaque jour dans le chaos face à l'invasion de migrants, qui sont ces «NO-BORDERS», ces militants d'extrême gauche qui enfreignent les lois pour venir en aide aux clandestins ?
.
Les «NO-BORDERS» forment un collectif de militants fondé en 1999 et que l'on retrouve aujourd'hui dans l'ensemble de l'EUROPE et qui lutte pour la disparition des frontières. A CALAIS, ces militants sont regroupés autour du collectif CALAIS MIGRANT SOLIDARITY. Ce sont ces extrémistes qui le 23 janvier dernier, ont aidé les migrants à s'introduire illégalement dans le PORT DE CALAIS et à prendre possession d'un ferry.
.
Mais derrière l'image d'anarchistes et de militants d'extrême gauche se cache une réalité bien peu glorieuse. On est pour le moins surpris de voir que ces gens là n'hésitent pas à présenter les organismes qui les soutiennent, des organismes qui révèlent la vraie nature de ce lobby pro-immigration.
.
Sur leur site INTERNET, les «NO-BORDERS» affichent une liste de plus de 550 organisations dans tous les pays d'EUROPE qui les soutiennent. Et là, grande surprise, on est très loin d'organisations d'extrême gauche. Pour en citer quelques unes, on retrouve, entre autre :
.
* le CONSEIL DE L'EUROPE,
* la COMMISSION EUROPÉENNE,
* plusieurs groupes parlementaires du PARLEMENT EUROPÉEN,
* le HOME OFFICE (ministère de l'intérieur britannique),
* le DÉPARTEMENT FÉDÉRAL DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES SUISSE,
* le conglomérat d'entreprises suisses MIGROS,
* l’OSCE,
* le PATRONAT ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL ALLEMAND (FOUNDATION REMEMBRANCE, EVZ),
* le HOME OFFICE BRITANNIQUE (DÉPARTEMENT PUBLIC EN CHARGE DE L’IMMIGRATION), etc...
.
Cerise sur le gâteau, on retrouve également parmi ces soutiens, la très puissante et ultra-libérale ;
.
.
la fondation fondée par le milliardaire GEORGE SOROS. Une fondation qui est tristement connue pour avoir, entre autre, créé :
.
* l'organisation OTPOR qui a renversé le gouvernement Serbe de SLOBODAN MILOSEVIC avec le concours de la CIA.
.
* En FRANCE, l'OPEN SOCIETY a également financé le COLLECTIF CONTRE L'ISLAMOPHOBIE EN FRANCE (CCIF),
une organisation dont le PRÉSIDENT MARWAN MUHAMAD, avait déclaré en 2011 :
.
«Qui a le droit de dire que la FRANCE dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là»
.
La nature de ces soutiens et le fait qu'ils soient clairement affichés sur leur site internet démontrent sans ambiguïté la réalité du mouvement «NO-BORDER».
Le site a depuis disparu....
.
PLUS D'INFORMATIONS ICI
.
.
.
.
LIGUE DES DROITS DE L’HOMME (PRO-ISLAMISTES) FINANCÉE PAR LE MILLIARDAIRE LIÉ À LA CIA GEORGE SOROS
15 AOÛT 2016 BREIZ ATAO
.
Nous rapportions il y a deux jours qu’une ALLIANCE OPÉRATIONNELLE était nouée entre la LIGUE DES DROITS DE L’HOMME (extrême-gauche) et le COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE en FRANCE, émanation de l’organisation islamiste internationale des FRÈRES MUSULMANS.
La LIGUE DES DROITS DE L’HOMME (LDH) avait en effet apporté son appui juridique au CCIF dans le cadre de l’AFFAIRE DES «BURKINIS» DE MARSEILLE.
.
UNE ENTREPRISE DE SUBVERSION PRO-ISLAMISTE SOUTENUE PAR WASHINGTON
.
L’explication définitive de ce lien entre l’organisation d’extrême-gauche – à laquelle appartient le DÉPUTÉ DE QUIMPER et actuel MINISTRE DE LA JUSTICE, JEAN-JACQUES URVOAS – et le CCIF vient d’être connue à la faveur de la PUBLICATION DE 2500 DOCUMENTS INTERNES DE LA FONDATION DU MILLIARDAIRE AMÉRICAIN GEORGE SOROS.
.
Ce soutien de HILLARY CLINTON a financé de nombreux programmes de subversion de la CIA visant à s’ingérer dans la vie politique des pays européens, dont la FRANCE.
.
L’AMBASSADE DES ÉTATS-UNIS À PARIS soutient depuis 2003 la montée en puissance d’un vaste réseau d’organisations musulmanes dans le but de les aider à INFILTRER TOUS LES MÉCANISMES INSTITUTIONNELS ET GOUVERNEMENTAUX DE L’HEXAGONE. Il est d’usage pour les oligarques néo-conservateurs américains de financer les programmes de la CIA, étant entendu que leurs intérêts sont convergents. George Soros ne déroge pas à la règle.
.
Si l’ON SAVAIT QUE MILLIARDAIRE AMÉRICAIN AVAIT FINANCÉ LE CCIF, on ignorait jusqu’à présent qu’il avait également financé l’organisation d’extrême-gauche «LIGUE DES DROITS DE L’HOMME».
.
* 60 000 EUROS POUR INFLUENCER LES ÉLECTIONS EN FAVEUR DES INTÉRÊTS US
.
Parmi les documents publiés, une notre précisant que la LIGUE DES DROITS DE L’HOMME a touché en 2014 la somme de 66 050 dollars US (60 000 euros) pour engager une «campagne afin de contrer la montée de la xénophobie et de l’extrême-droite lors des élections municipales de 2014».
.
.
En d’autres termes, la LDH a été soudoyée par un financier américain lié à la CIA et au DÉPARTEMENT D’ÉTAT US pour influencer le processus électoral en FRANCE. Ce qui est habituellement qualifié «d’intelligence avec l’ennemi» comme le rappelle le code pénal français à l’article 411-4 :
.
«Le fait d’entretenir des intelligences avec une puissance étrangère, avec une entreprise ou organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou avec leurs agents, en vue de susciter des hostilités ou des actes d’agression contre la FRANCE, est puni de trente ans de détention criminelle et de 450 000 euros d’amende.
.
Est puni des mêmes peines le fait de fournir à une puissance étrangère, à une entreprise ou une organisation étrangère ou sous contrôle étranger ou à leurs agents les moyens d’entreprendre des hostilités ou d’accomplir des actes d’agression contre la FRANCE».
.
Le document indique que c’est le président de la LDH, PIERRE TARTAKOWSKY, qui a touché cette somme au nom de l’organisation.
.
* Le CCIF figure également sur les documents publiés, spécifiant que l’organisation islamiste a touché près de 50 000 dollars pour «lutter contre l’islamophobie» entre 2013 et 2014. Les convergences ne sont donc pas que politiques entre le CCIF et la LDH mais aussi – voire surtout – financières.
.
AGENTS DE SUBVERSION
.
Parmi le travail de subversion auquel a activement participé la LDH, le travail de conditionnement politique aux lendemains de tous les attentats islamistes. Ainsi, à QUIMPER le 13 janvier 2015 suite aux ATTENTATS DE CHARLIE HEBDO, ELLE EST À LA MANŒUVRE POUR DÉNONCER… «L’EXTRÊME-DROITE» ELLE RÉITÈRE L’EXERCICE SUITE AUX ATTENTATS DE PARIS, LE 13 NOVEMBRE 2015.
.
Une diversion politique intégralement soutenue par le PARTI SOCIALISTE FRANÇAIS qui compte nombre de militants au sein de cette structure d’agitation et de propagande. Le but ? Maintenir la politique pro-musulmane de l’oligarchie hexagonale et atlantique, en EUROPE comme à l’extérieur du continent.
.
La LDH est aussi activement engagée dans l’aide aux filières d’immigration clandestine, autre politique encouragée par GEORGE SOROS et des banquiers internationaux
.
.
.
.
GEORGE SOROS FINANCE LE CCIF
LE COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE (CCIF) FINANCÉE PAR LE MILLIARDAIRE LIÉ À LA CIA GEORGE SOROS
14 AOÛT 2016 BREIZATAO
.
Suite à la volonté d’un groupe de femmes islamistes de la région de MARSEILLE de privatiser un centre de loisirs aquatiques (lire ici), une organisation des FRÈRES MUSULMANS a tenté de faire annuler la décision en justice.
.
.
Le TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE a rejeté samedi la demande de suspension, en référé-liberté, de l’arrêté municipal pris le 28 juillet par la MAIRIE DE CANNES pour interdire la baignade en BURKINI sur ses plages, indiquent les services de cette collectivité, confirmant une information de NICE-MATIN. La justice administrative avait été saisie vendredi après-midi par trois particulières et le COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE (CCIF). Dans son ordonnance, le juge des référés écarte le caractère d’urgence car «les requérants ont saisi le juge des référés le 12 août pour contester l’arrêté du MAIRE DE CANNES du 28 juillet dont il n’est pas contesté qu’il est depuis lors affiché sur les panneaux municipaux prévus à cet effet ainsi que sur les plages»
.
LE CCIF, UNE DES BRANCHES DE COMBAT DES FRÈRES MUSULMANS
.
Le CCIF – «COLLECTIF CONTRE L’ISLAMOPHOBIE EN FRANCE» – est une des branches militantes de l’internationale islamiste des FRÈRES MUSULMANS dont les partis frères sont au pouvoir en TURQUIE (AKP) ou à GAZA (HAMAS) par exemple.
.
NAJAT VALLAUD-BELKACEM MUETTE FACE A UN ISLAMISTE DE BARAKA CITY
Le CCIF est lié à une autre organisation de combat de la confrérie, «BARAKA CITY», qui est impliquée dans des opérations de subversion dans des pays de peuplement musulman ou d’appuis aux djihadistes dans les territoires conquis, comme en SYRIE.
.
Le CCIF a pour directeur exécutif MARWANN MUHAMMAD dont les liens avec le QATAR – qui héberge le prédicateur en chef des FRÈRES MUSULMANS, YOUSSEF QARADAWI – sont connus. En conférence à la MOSQUÉE D’ORLY, en 2011, IL DÉCLARE :
.
Qui a le droit de dire que la FRANCE dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’ISLAM. Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française.
.
C’est également un proche de TARIQ RAMADAN, petit-fils de HASSAN AL-BANNA, égyptien fondateur de la confrérie des FRÈRES MUSULMANS.
.
CCIF TARIQ RAMADAN
.
TARIQ RAMADAN et YOUSSEF QARADAWI, le guide spirituel des FRÈRES MUSULMANS, dirigent tous les deux des centres de recherche sur la CHARIA au QATAR intégrés à la QATAR FOUNDATION. QARADAWI était l’un des principaux invités lors de l’INAUGURATION DU CENTRE DE RAMADAN EN 2012.
.
DE LA BURKINI À «LA CONQUÊTE DE ROME»
.
AL-QARADAWI est connu pour avoir légitimé les attentats-suicide commis par le HAMAS, rebaptisés «OPÉRATIONS MARTYR HÉROÏQUES». Les motivations du plus influent prédicateur sunnite dont est proche TARIQ RAMADAN et, à sa suite, MARWANN MUHAMMAD, sont également connues. Lors d’une conférence dans la ville de TOLEDO dans l’OHIO en 1995, IL RAPPELLE :
.
Ce qui demeure, ensuite, c’est la conquête de ROME. La seconde partie de la promesse [de MAHOMÙET, NDLR]. «La ville de HIRAQ [un empereur de CONSTANTINOPLE] sera conquise en premier», donc ce qui reste est la conquête de ROME. Cela veut dire que l’ISLAM retournera en EUROPE pour la troisième fois, après qu’il en est été expulsé deux fois. La conquête par la «DA’WA» [le prosélytisme, NDLR], c’est ce que nous espérons. Nous conquerrons l’EUROPE, nous conquerrons L’AMÉRIQUE ! Pas par l’épée mais par la «DA’WA».
.
Mais la balance du pouvoir changera, et c’est ce que nous le HADITH DE IBN OMAR et le HADITH DE ABU-HURAIRAH : «Vous continuerez à combattre les juifs et ils vous combattront, jusqu’à ce que les juifs les tuent. Et le juif se cachera derrière la pierre et l’arbre, et la pierre et l’arbre diront : «Oh, serviteur d’ALLAH, oh musulman, c’est un juif derrière moi. Viens et tue-le !» La résurrection ne viendra pas avant que cela ne se produise». C’est un texte des bonnes promesses dans lesquelles nous croyons.
.
Aussi isolée que puisse paraître la réaction du CCIF sur la question de la «BURKINI», il s’agit en réalité de mettre constamment à l’épreuve le droit de la société ciblée par les FRÈRES MUSULMANS pour progressivement opérer une «révolution culturelle» de type islamique.
.
.
Dans une interview accordée à EGYPT TODAY en 2004, TARIQ RAMADAN a incité les islamistes opérant au CANADA à utiliser le cadre légal canadien («un des plus ouverts dans le monde», avait-il souligné) pour faire passer discrètement les principes de CHARIA un à un. À l’époque, TARIQ RAMADAN avait fortement enjoint ses partisans de ne pas mentionner ouvertement leur appui à la CHARIA : «Le terme CHARIA est mal vu dans l’esprit des Occidentaux», avait déclaré RAMADAN. «Ce n’est pas nécessaire de mettre l’accent là-dessus. […] Pour le moment, ce n’est pas comme ça qu’on veut être perçus», avait-il ajouté.
.
Le 27 juillet 2011, dans un discours livré lors d’une levée de fonds organisée par l’ISLAMIC CIRCLE OF NORTH AMERICA À DALLAS, TARIQ RAMADAN a ouvertement enjoint ses partisans de coloniser les ÉTATS-UNIS «AVEC NOTRE COMPRÉHENSION DE L’ISLAM, AVEC NOS PRINCIPES».
.
Dans un discours livré le premier jour de la conférence islamiste RIS de TORONTO en décembre 2013, TARIQ RAMADAN a déclaré à ses partisans que «Nous [les musulmans] ne sommes pas ici pour être acceptés. Nous sommes ici pour changer la société». (VIDÉO TR 48:56EXTRAIT SUR PDEB).
.
LA LIGUE DES DROITS DE L’HOMME ALLIÉE AUX FRÈRES MUSULMANS
.
RACHID ABOU HOUDEYFA BREST SOUS LA COUPE DES SALAFISTES LA POLICE LAISSE FAIRE 8 DÉCEMBRE 2015
MARWANN MUHAMMAD est également un proche du prédicateur salafiste de BREST, RACHID ABOU HOUDEYFA, avec lequel il s’affiche volontiers. Le prédicateur de brest étant par ailleurs un intervenant régulier lors des conférences du CCIF où IL APPELLE AUX «DONS» EN FAVEUR DE L’ORGANISATION, ainsi qu’en faveur de BARAKA CITY QUI LE LUI REND BIEN.
.
Lors de la MANIFESTATION contre les activités de la mosquée salafiste de BREST, le chef de file de l’association d’extrême-gauche «LIGUE DES DROITS DE L’HOMME» – OLIVIER CUZON – avait participé à la mise en oeuvre d’une CONTRE-MANIFESTATION EN SOUTIEN AU PRÉDICATEUR SALAFISTE.
.
Cette proximité devenait un partenariat officiel au plan hexagonal en décembre 2015 lorsque le CCIF et la LDH formalisait leur ALLIANCE POUR S’OPPOSER AUX ENQUÊTES VISANT LES ORGANISATIONS MUSULMANES RADICALES DANS LE CADRE DE L’ÉTAT D’URGENCE.
.
Dans l’affaire des «BURKINIS» de la région marseillaise, la presse indique que le CCIF a été assisté de la LIGUE DES DROITS DE L’HOMME dans son recours pour autoriser l’événement.
.
.
Le CCIF et la LIGUE DES DROITS DE L’HOMME (LDH) avaient annoncé vendredi leur intention d’engager des actions en justice contre l’arrêté pris par l’édile de la ville.
.
Dans son communiqué, la LDH a également affirmé son intention de saisir le PROCUREUR DE LA RÉPUBLIQUE d’une plainte pénale contre le maire. «Détournant la laïcité de sa vocation, le maire de Cannes organise la discrimination contre des femmes qui ne commettent aucun délit, si ce n’est aux yeux du maire, d’avoir une certaine pratique de leur religion», écrit-elle.
.
Comme on le voit, l’action de cette organisation d’extrême-gauche appuie désormais l’internationale islamiste la plus dure.
.
Dès lors, le rôle joué par la LDH en faveur des migrants afro-musulmans devient encore plus édifiante. A BREST, l’élément d’extrême-gauche OLIVIER CUZON AGITE AINSI DIVERS IDIOTS UTILES EN FAVEUR DES FILIÈRES DE PASSEURS.
.
Ramené au plan global, CETTE POLITIQUE SERT LES INTÉRÊTS DE GOUVERNEMENTS AFFILIÉS AUX FRÈRES MUSULMANS COMME L’AKP TURQUE dont le chef, RECEP TAYIP ERDOGAN, ne fait pas mystère de ses intentions. Pour lui, l’utilisation de l’immigration musulmane et des djihadistes qu’elle porte en EUROPE sont une partie intégrantes de ses outils stratégiques des confidences mêmes du ROI DE JORDANIE.
.
.
.

FEMEN NOTRE DAME DE PARIS 12 FEVRIER 2013
LE MILLIARDAIRE JUIF GEORGE SOROS NE VEUT PLUS FINANCER LES FEMEN QUI VEULENT OUVRIR UNE BRANCHE EN ISRAËL
SUR LEUR COMPTE FACEBOOK «FEMEN INTERNATIONAL» AUJOURD'HUI FERMÉ :
.
.
TRADUCTION :
.
«Chers amis, nous sommes dans la merde ! M. SOROS a récemment découvert que nous allions lancer «FEMEN ISRAËL» et a arrêté de financer FEMEN.
.
S’il vous plait, donnez ! Vous pouvez être nos nouveaux SOROS !»
.
.
.
.GEORGE SOROS ET LES USA
.
GEORGE SOROS ET INGÉRENCE EN AMÉRIQUE
.
LA CAMPAGNE DE CLINTON A ÉTÉ EN PARTIE FINANCÉE PAR DES MILLIARDAIRES PRO-ISRAÉLIENS COMME GEORGE SOROS
5 NOVEMBRE 2016 AGORAVOX
.
Un journaliste israélien du YEDIOT AHARONOT, a réagi au fait que les cinq plus grands donateurs de la campagne démocrate soient juifs.
.
«Je suis allé voir la liste des plus grands donateurs d'HILLARY CLINTON et j'ai ressenti un grand malaise. Ce que je m'apprête à écrire n'a pas été écrit, sous-entendu, ou même chuchoté par le rapport ou les articles concernant cette liste de noms […] Je suis troublé. Par quoi ? Et bien, sur les neuf plus importants contributeurs à la campagne d'HILLARY CLINTON, huit sont juifs. Et les cinq plus grands donateurs sont juifs», affirme STEVE PLOCKER, plume éminente du quotidien israélien YEDIOT AHARONOT.
.
Le journaliste est néanmoins conscient de toucher à une question sensible, d'autant qu'il s'adresse au public israélien, qui suit l'élection présidentielle américaine de très près compte tenu des enjeux qu'elle implique pour la région. «A travers mon clavier, je peux sentir la colère des lecteurs. «Les Américains juifs n'ont-ils pas le droit de contribuer à la campagne présidentielle ?», se demandent-ils avec défiance. «Vous êtes un raciste, PLOCKER», s'interroge le journaliste.
.
Et l'intéressé de répondre aussitôt : «Je ne suis pas raciste. En tant que juif, je suis fier de la richesse et de l'influence des juifs Américains […] Après tout, il est clair que pas un seul Américain ne va affirmer qu'HILLARY CLINTON, en tant que président des ETATS-UNIS, va être le pantin de l'argent juif qui a financé son élection, pas vrai ? Dites «C'est vrai» et je me calmerai»
.
Effectivement, STEVE PLOCKER a pu consulter les données publiques concernant le financement de la campagne des candidats à l'élection présidentielle américaine. 1,35 milliard de dollars ont été collectés par HILLARY CLINTON, contre 710 millions pour DONALD TRUMP.
.
Les cinq plus grands donateurs d'HILLARY CLINTON, qui financent sa campagne à hauteur de près de 70 millions de dollars sont :
.
* le dirigeant de fonds d'investissement DONALD SUSSMAN (20 millions de dollars),
* la milliardaire MARY KATHRYN PRITZKER (15 millions de dollars),
* l'israélo-américain CHERYL SABAN (12,5 millions de dollars),
* le magnat de la finance GEORGE SOROS (11,8 millions de dollars),
* le fondateur des produits de régime SLIM-FAST, DANIEL ABRAHAM (9,6 millions de dollars).
.
.
* le réalisateur STEVEN SPIELBERG,
* le créateur de mode RALPH LAUREN
* le co-fondateur de FACEBOOK DUSTIN MOSKOVITZ
.
ont généreusement contribué à la campagne d'HILLARY CLINTON.
.
.
.
FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE D'HILLARY CLINTON PAR LES PAYS DU GOLFE
.
.
.
UNE ORGANISATION FINANCÉE PAR GEORGE SOROS APPELLE À MANIFESTER CONTRE DONALD TRUMP
12 NOVEMBRE 2016 RT
.
Dans la correspondance de JOHN PODESTA dévoilée par WIKILEAKS, un échange entre le milliardaire GEORGE SOROS et le conseiller de HILLARY CLINTON évoque le financement de l’organisation MOVEON.ORG, qui pousse aux manifestations ANTI-TRUMP.
.
Juste après l’annonce des résultats des présidentielles le 9 novembre, la plateforme MOVEON.ORG, affiliée au milliardaire mondialiste GEORGE SOROS, a publié un communiqué de presse où les Américains étaient appelés à manifester.
.
«Les citoyens étasuniens sont invités à se rassembler par centaines afin de participer à des rassemblements pour exprimer solidarité, résistance et convictions face aux résultats des élections. Des centaines d'Américains et des dizaines d'organisations appellent à se réunir de manière pacifique, aux abords de la MAISON BLANCHE et dans les villes et mégalopoles de tout le pays, afin de s'opposer à la misogynie, au racisme, à l'islamophobie et à la xénophobie», lit-on dans le communiqué.
.
«Ces rassemblements, organisés par MOVEON.ORG et leurs alliés, serviront à affirmer notre rejet face à l'intolérance, la xénophobie, l'islamophobie et la misogynie de DONALD TRUMP, et à montrer notre détermination à combattre ensemble pour que les ÉTATS-UNIS auxquels nous croyons aient un avenir», poursuivit l'organisation dans son communiqué.
.
Depuis la victoire de DONALD TRUMP aux élections présidentielles, LES MANIFESTATIONS, DANS PLUSIEURS VILLES AMÉRICAINES, NE CESSENT PAS. Au moins une dizaine de grandes villes, dont CHICAGO, NEW YORK, LOS ANGELES, PHILADELPHIE, BOSTON, WASHINGTON D.C., PORTLAND, SAINT PAUL et SEATTLE, en sont le théâtre depuis le 9 novembre. Certains manifestants même appellent à faire sécession des ETATS-UNIS pour dénoncer la victoire des républicains.
.
Les relations de GEORGE SOROS et DONALD TRUMP sont connues pour ne pas être des meilleures. Pendant la campagne présidentielle, GEORGE SOROS a investi dans la FONDATION CLINTON environ 13 millions de dollars.
.
Même avant l’annonce des résultats, WIKILEAKS avait publié une lettre de JOHN PODESTA à GEORGE SOROS, où était évoqué le financement de MOVEON.ORG.
.
«Les groupes qui opèrent sur le terrain ont besoin d'un financement conséquent. Des groupes comme MOVEON.ORG», y écrivait ainsi JOHN PODESTA.
.
.
.
LES MANIFESTANTS ANTI-TRUMP SONT PAYÉS ENTRE 10 ET 35€ DE L'HEURE PAR GEORGES SOROS POUR OCCUPER LA RUE
14 NOVEMBRE 2016 MEDIA-PRESS.INFO
Sur CRAIGSLIST, un site de petites annonces très populaire aux ETATS-UNIS pour ses annonces de recherche d’emploi, vente et location de logements, etc., on peut facilement trouver des annonces qui proposent un job d’un genre particulier : manifester contre DONALD TRUMP. La prestation est payée à l’heure. D’une ville à l’autre, manifester contre DONALD TRUMP rapporte entre 10 et 35 dollars de l’heure.
.
C’était déjà le cas durant la campagne électorale mais aucun média du système ne vous en a parlé. Tous ont docilement montré des images de manifestants anti-TRUMP sans rien dire des preuves qui circulaient sur le fait qu’ils étaient payés pour manifester.
.
.
«Combattons l’Agenda TRUMP ! Nous embauchons des militants à temps plein. «WASHINGTON CAN !» est la plus ancienne et la plus enracinée association politique à but non lucratif de notre état. Depuis plus de 35 ans, nous nous battons aux niveaux local et national sur des questions telles que les questions raciales, le social, la santé, les droits des immigrants, l’équité fiscale. Nous recherchons des personnes motivées, que ce soit à temps partiel ou à temps plein. Nous offrons des postes permanents. Nous offrons l’assistance médicale, les congés payés, les journée de congés de maladie rétribués. Le salaire moyen est entre 15 $ et 20 $ l’heure»
.
L’annonce suspecte a été publié par WASHINGTON CAN ! – acronyme de WASHINGTON COMMUNITY ACTION NETWORK – fait partie d’un réseau de près de 500 associations infiltrées sur tout le territoire des ÉTATS-UNIS regroupées sous le nom de USACTION, fondée en 1999 et dirigée aujourd’hui par l’activiste afro-américain WILLIAM MCNARY.
.
La vice-présidente est HEATHER BOOTH, figure historique du féminisme américain. USACTION est né des cendres de CITIZEN ACTION – dirigée pendant des années par HEATHER BOOTH – qui comptait des militants et des associations affiliées dans 34 États avant de se transformer en soutien public du Parti démocrate puis du président BILL CLINTON. L’organisation a été impliquée dans le scandale judiciaire TEAMSTERSGATE, en raison d’un financement illégal accordé à RON CAREY et à sa réélection à la tête du syndicat des TEAMSTERS, qui représente aujourd’hui les travailleurs des secteurs public et privé.
Et derrière HEATER BOOTH, on retrouve milliardaire cosmopolite GEORGES SOROS, décrit par WIKILEAKS comme «l’architecte de chaque révolution et coup d’Etat des 25 dernières années». Une preuve supplémentaire de cette collusion est fournie par l’activisme de JACINTA GONZALEZ GOODMAN dans les manifestations anti-TRUMP. Elle avait attiré l’attention des médias en s’enchaînant par le cou à un véhicule de campagne de DONALD TRUMP. Or, cette femme travaille pour GEORGES SOROS.
.
.
.
L’INFLUENCE DE GEORGES SOROS SUR LES MÉDIAS AMÉRICAINS
12 NOVEMBRE 2016 OJIM
.
De plus en plus documenté par les révélations récentes de sites tels que WIKILEAKS ou DCLEAKS, le soutien financier de GEORGE SOROS à tout ce qui affaiblit les notions d’État et de souveraineté est régulièrement dénoncé par les médias conservateurs américains. Dans son activisme protéiforme, le multi-milliardaire a investi massivement le champ des médias depuis longtemps, injectant dans ce seul secteur plus de 103 millions de dollars depuis les années 2000 afin de promouvoir son agenda et sa vision du monde. Cela n’a cependant pas empêché la victoire de DONALD TRUMP, l’ennemi des médias.
.
LE JOURNALISME COMME LEVIER MÉTAPOLITIQUE
.
GEORGES SOROS se considérant lui-même comme un «chef d’État sans État», son intérêt pour les médias comme outil métapolitique n’est pas nouveau, il remonte même à sa prime jeunesse. Selon l’un de ses biographes, le journaliste du NEW YORK TIMES MICHAEL T. KAUFMAN, auteur de «SOROS : THE LIFE AND TIMES OF A MESSIANIC BILLIONAIRE», GEORGES SOROS a toujours été fasciné par le journalisme et les médias. Jeune homme, ses centres d’intérêts principaux étaient principalement «l’histoire, le journalisme et certaines formes d’écriture». Encore étudiant, il a ainsi été le rédacteur en chef, l’éditeur et le vendeur de son propre journal le «LUPA NEWS» dans sa HONGRIE natale.
.
Jamais il ne se départira de cet intérêt pour le journalisme et sa capacité d’influence sur les sociétés. Dans les années 80, il appuiera ainsi les libéraux d’EUROPE DE L’EST en faisant parvenir des photocopieuses aux cercles d’étudiants dissidents grâce à son «OPEN SOCIETY FOUNDATIONS» (à l’époque «OPEN SOCIETY INSTITUTE»). Matériel leur permettant la publication de journaux clandestins et de samizdats grâce auxquels ils purent influer sur l’opinion publique des régimes communistes finissants. Il financera ainsi des fondations et des associations dans toute l’EUROPE CENTRALE dans le but de former des étudiants et de leur permettre de faire de l’agitation idéologique dans les universités comme dans la société civile afin de diffuser une autre information que celle de l’État et du parti communiste. En leur distribuant des bourses pour leur formation il s’assurera une influence majeure auprès des élites libérales une fois ces étudiants en poste après la chute du communisme.
.
À l’heure du numérique et de l’information en temps réel, sa méthodologie est restée la même mais adaptée aux outils de communication contemporains. Cela à une échelle bien plus vaste qu’au temps des régimes communistes. Régimes qui étaient devenus après 1945 des régimes nationaux-communistes et donc des adversaires de l’idéal politique de GEORGE SOROS : une société planétaire intégrée, régie par la finance et par une société civile mondiale sans États.
.
Pour appréhender l’influence que GEORGES SOROS exerce sur le paysage médiatique américain, il faut sonder autant le champ des médias de masse que celui d’internet et des médias réticulaires qui foisonnent sur la toile mondiale.
L’un des objectifs de la stratégie média de l’OPEN SOCIETY étant justement la formation et le soutien d’une myriade de journalistes présentés comme indépendants et aptes à créer UN RÉSEAU D’INFLUENCE MÉDIATIQUE INFORMEL partout où cela est nécessaire politiquement. À un niveau local certains journalistes de ces groupes étant même inconscients de leur rôle réel en tant que maillon d’une vaste chaîne transnational de relais d’influence.
.
LES MILLIONS DE SOROS : MANNE INFINIE DES MÉDIAS GLOBALISTES
.
Non content d’avoir appuyé le parti démocrate puis la candidate HILLARY CLINTON POUR AU MOINS 25 MILLIONS DE DOLLARS au cours des dernières années, George Soros a surtout injecté PLUS DE 100 MILLIONS DE DOLLARS ENTRE 2000 ET 2014 dans des groupes médiatiques proches du PARTI DÉMOCRATE, de son agenda et de ses objectifs politiques. Ces sommes sont à mettre en perspective avec la fortune personnelle de SOROS estimée à 24 milliards de dollars SELON LE CLASSEMENT FORBES.
.
Le seul budget officiel de l’OPEN SOCIETY FOUNDATION pour l’année 2016 est de plus de 930 millions de dollars. Ses dépenses totales depuis sa création sont estimées à plus de 13 milliards de dollars POUR SES 33 ANNÉES D’ACTIVITÉ.
GEORGE SOROS a aussi directement aidé des centaines de médias, d’associations, d’écoles de journalisme aux ÉTATS-UNIS et à l’étranger avec des dons allant de 5000 $ à 32 millions de dollars. Comme nous le verrons plus bas, certains de ces groupes comme «NEW AMERICA MEDIA» ou le «MEDIA DEVELOPMENT INVESTMENT FUND» sont ainsi eux-mêmes constitués de centaines d’autres médias plus petits qui n’existeraient pas sans SOROS.
.
Sur ces 103 millions investis dans les médias libéraux-libertaires, 61 millions financent neuf groupes médiatiques qui ont soutenu directement la candidate HILLARY CLINTON. Voyons de plus près certains médias du camp démocrate que finance GEORGE SOROS :
.
LES MILLIONS DE SOROS : MANNE INFINIE DES MÉDIAS GLOBALISTES
.
LE CENTRE POUR LES RAPPORTS D’ENQUÊTE – CENTER FOR INVESTIGATIVE REPORTING (CIR) :

Une ONG californienne qui promeut depuis 1977 le journalisme d’investigation et la formation au journalisme aux ÉTATS-UNIS, le CIR, rassemble tout un ensemble de micro-médias qui diffusent leur contenu en ligne, à la radio ou par écrit. Présentée comme une ONG à but non lucratif, elle a perçu de la part de SOROS plus de 3 millions de dollars. Le CIR s’est notamment illustré en 2016 par ses attaques répétées contre DONALD TRUMP, publiant par exemple une série d’articles et de portraits sur les donateurs et supporters de TRUMP présentés comme incultes et inconscients du danger de leur vote. Il a aussi une antenne en BOSNIE-HERZÉGOVINE – CENTAR ZA ISTRAŽIVAČKO NOVINARSTVO (CIN) – qui s’insère dans le vaste éventail des relais Est-européens et balkaniques des activités de SOROS, du département d’État américain et de l’USAID (UNITED STATES AGENCY FOR INTERNATIONAL DEVELOPMENT).
.
NEW AMERICA MEDIA :
.
Il s’agit ici d’un vaste réseau de médias en ligne et de journaux se présentant comme le rassemblement de «3000 agences d’informations ethniques (sic) à travers le pays». Cet impressionnant réseau médiatique multiculturaliste s’est spécialisé dans le lobbying visant à libéraliser la politique d’immigration aux États-Unis notamment à l’égard des latinos. Il a perçu quant à lui plus de 3 millions de dollars. Leur site est à visiter pour comprendre le projet multiculturaliste aux ÉTATS-UNIS, sa finalité et ses méthodes de propagation.
.
THE AMERICAN PROSPECT – PERSPECTIVE AMÉRICAINE :
.
Revue située à gauche du camp démocrate qui présente par exemple les conventions républicaines de la campagne de TRUMP comme étant des rassemblements exclusivement composés de «white-nationalists». Elle a perçu quant à elle 1 380 000 dollars.
.
MEDIA DEVELOPMENT INVESTMENT FUND (MDIF) :
.
Comme le précise son objet social, le MDIF – fond d’investissement pour le développement des medias – est une société enregistrée à NEW-YORK comme une «not-for-profit corporation» qui investit dans «les médias indépendants à travers le monde». Principalement dans des pays où le MDIF pense que «l’accès à des médias libres et indépendants est menacé». Le MDIF a ainsi investi «plus de 153 millions de dollars dans plus de 100 entreprises d’information indépendantes dans 39 pays depuis 1996». Entre 2002 et 2014, c’est à hauteur de 32 millions de dollars que GEORGE SOROS a ainsi investi dans le MDIF. Une corporation à but non lucratif qui sait manifestement où trouver ses financements.
.
LINK TV :
.
Une chaîne télé spécialisée dans les questions sociales qu’elle traite dans une perspective libérale-libertaire. GEORGES SOROS y a contribué à hauteur de 1 376 000 dollars.
.
UN MAILLAGE MÉDIATIQUE TOTAL
.
Au-delà du soutien aux médias liés au parti démocrate, GEORGE SOROS finance et appuie depuis des années toute une série d’associations et d’ONG médiatiques créatrices d’outils de communication contemporains aptes à propager son influence à tous les niveaux de journalisme dans toute la société : blogs, sites internet, journaux etc…
.
PROJECT SYNDICATE :
.
PROJECT SYNDICATE est un réseau international de journaux diffusés dans le monde entier. Il est financé par l’OPEN SOCIETY FOUNDATIONS de GEORGE SOROS, la FONDATION POLITIKEN, basée en SUÈDE, et la FONDATION DIE ZEIT – EBELIN UND GERD BUCERIUS, basée en ALLEMAGNE. Sur son site il se présente comme un réseau qui « produit et livre des commentaires originaux et de haute qualité à un public mondial… Nous fournissons aux médias d’information et à leurs lecteurs des analyses et des idées de pointe, indépendamment de leur capacité de paiement. Nos membres comprennent maintenant près de 500 médias – dont plus de la moitié reçoivent nos commentaires gratuitement ou à des tarifs subventionnés – dans plus de 150 pays» PROJECT SYNDICATE est pour SOROS un outil particulièrement précieux pour diffuser les idées et points de vues mondialistes dans les pays où INTERNET n’est pas encore très diffusé ainsi que pour toucher les générations plus âgées habituées à la presse papier.
.
AVAAZ :
.
La célèbre association internationale de lanceurs d’alerte peut être incluse dans les outils médiatiques des réseaux GEORGE SOROS dans la mesure où elle exerce une pression médiatique dans le sens de ses intérêts. Que ce soit par exemple en lançant des campagnes internationales contre son alter-ego et concurrent : le milliardaire «CONSERVATEUR» RUPPERT MURDOCH, propriétaire de FOX NEWS et d’autres mass-médias réputés de droite ou bien en attaquant DONALD TRUMP au niveau international. Notamment par ses appels répétés aux citoyens américains expatriés pour les appeler à voter depuis l’étranger pour barrer la route de TRUMP. On notera que MURDOCH et FOX-NEWS sont régulièrement dénoncés par la droite alternative américaine (ALTERNATIVE RIGHT) comme étant l’aile droite du même mondialisme que celui de Soros avec une façade néoconservatrice.
.
Si actuellement l’ONG AVAAZ – mot qui signifie «voix» – affirme ne plus être directement financée par SOROS, elle n’aurait pas pu prendre l’ampleur qu’elle a ensuite connue sans son appui dès son lancement.
.
CITONS ICI UN ARTICLE DU JOURNALISTE AMÉRICAIN JOHN HANRAHAN CONCERNANT AVAAZ INTITULÉ : «DUPER LES PROGRESSISTES VERS LA GUERRE» :
.
«Sur une période de trois ans débutant en 2007, les fondations de SOROS – soit directement soit par RES PUBLICA – ont donné à AVAAZ $1.2 million au total. En 2007, l’OPEN SOCIETY INSTITUTE a donné $150,000 à RES PUBLICA pour le soutien général à AVAAZ et $100,000 pour son travail sur le changement climatique.
.
En 2008, l’OPEN SOCIETY INSTITUTE a encore donné un total de $250,000 à RES PUBLICA — dont $150,000 de nouveau pour le soutien général à AVAAZ et les $100,000 restants pour son travail sur le changement climatique. L’année suivante, SOROS a même été plus généreux. Dans le FORM 990 qu’il a rempli pour 2009, sa Fondation pour promouvoir une société ouverte (FOUNDATION TO PROMOTE OPEN SOCIETY) indique (page 87) avoir donné au total $600 000 à RES PUBLICA à l’usage d’AAVAZ – $300 000 pour le soutien général et $300 000 pour sa campagne sur le climat. (…) AVAAZ elle-même dit que le lien financier avec SOROS a pris fin en 2009».
.
FREE PRESS ET LA «CONFÉRENCE NATIONALE POUR LA RÉFORME DES MÉDIAS» NATIONAL CONFERENCE FOR MEDIA REFORM – NCRM :
.
La NCRM est un évènement important du monde médiatique américain qui a lieu environ tous les deux ou trois ans depuis 2003. Elle se revendique comme le plus grand rassemblement consacré aux médias et aux technologies de l’information aux ÉTATS-UNIS. Moment capital de la stratégie d’influence médiatique du parti démocrate, la session de 2011 avait réuni plus de 2500 personnes parmi les plus importantes du secteur. La conférence nationale des médias a été parrainée par un groupe appelé FREE PRESS qui a reçu 1,4 millions de dollars de la part de SOROS. FREE PRESS a un grand objectif à l’ordre du jour : promouvoir la «neutralité du web» en préconisant paradoxalement une aide du gouvernement de 35 milliards de dollars par an pour les médias. De nombreuses personnes qui assistent ou interviennent à cette conférence ont été affiliées aux opérations financées par SOROS. FREE PRESS est l’un des outils des groupes de SOROS les mieux financés car il est relié au «CENTRE POUR LE PROGRÈS AMÉRICAIN» CENTER FOR AMERICAN PROGRESS (CAP), un influent THINK-TANK de gauche soutenu à hauteur de 7,3 millions de dollars par GEORGE SOROS.
.
L’UNIVERSITÉ COLUMBIA : UNE POUPONNIÈRE D’AGENTS D’INFLUENCE
.
Comme résume l’un de ses biographes : GEORGE SOROS est l’homme d’une mission. Et cette mission a constamment besoin de cadres et d’hommes d’influence formés à ses vues. Pour ce faire, il faut pouvoir les approcher et les orienter dès leur formation. Quoi de mieux pour cela que de nouer des liens durables avec l’une des plus prestigieuses universités américaine : l’UNIVERSITÉ COLUMBIA DE NEW-YORK – «COLUMBIA UNIVERSITY IN THE CITY OF NEW YORK».
.
Fondée en 1754, elle est l’un des plus anciens établissements d’enseignement supérieur aux ÉTATS-UNIS. La «COLUMBIA» comme on l’appelle, est considérée comme l’une des universités les plus sélectives et prestigieuses dans le monde. Elle est l’université comptant le plus de PRIX NOBEL (101) parmi ses élèves et son corps enseignant. Vingt-neuf chefs d’État, dont OBAMA, vingt milliardaires vivants ou encore vingt-neuf récompensés aux Oscars sont sortis de ses rangs.
.
L’école de journalisme de l’UNIVERSITÉ DE COLUMBIA est l’une des écoles supérieures professionnelles de l’UNIVERSITÉ DE COLUMBIA. Elle est la seule école de journalisme faisant parti de l’«IVY LEAGUE» qui regroupe les huit universités les plus prestigieuses des ÉTATS-UNIS. Elle est l’une des plus anciennes des ÉTATS-UNIS et du monde. L’école a été fondée par JOSEPH PULITZER en 1912 et remet chaque année le PRIX PULITZER. Elle publie son journal, le «COLUMBIA JOURNALISM REVIEW».
.
Un centre de veille et d’analyse des médias américains, le «MEDIA RESEARCH CENTER – MRC», a étudié en profondeur les liens existants entre GEORGE SOROS et l’UNIVERSITÉ DE COLUMBIA. Actif depuis 1987, ce centre a publié il y a quelques années une étude détaillée sur ces liens : «LE MILLIARDAIRE GEORGE SOROS A DE SOLIDES LIENS FINANCIERS, HONORIFIQUES ET PERSONNELS AVEC COLUMBIA». Les fondations OPEN SOCIETY de SOROS ont donné 9 708 486 $ à l’Université Columbia depuis 2000. 1 250 000 $ de cet argent ont été versés directement à son journal, la «COLUMBIA JOURNALISM REVIEW».
.
L’école a également reçu un montant supplémentaire de 1,63 millions de dollars de la très libérale «TIDES FOUNDATION», que SOROS finance aussi.
.
SOROS a également prononcé le discours d’ouverture de 2004 pour l’ÉCOLE DES AFFAIRES INTERNATIONALES ET PUBLIQUES DE COLUMBIA. Cela fait de la COLUMBIA la troisième école la plus financée par Soros au monde et la deuxième en importance aux ÉTATS-UNIS.
.
SOROS a contribué pour plus de 400 millions de dollars au financement de collèges et d’universités dans le monde entier, incluant de l’argent alimentant la plupart des institutions importantes aux ÉTATS-UNIS. Ici aux ÉTATS-UNIS, l’argent de SOROS offre les moyens aux organisations libérales (au sens américain du mot) promouvant le MARIAGE GAY, la LÉGALISATION DES DROGUES ou les stratégies de lutte contre la peine de mort»
.
L’ENQUÊTE DU MRC DÉVELOPPE LES AUTRES INITIATIVES LIÉES À L’UNIVERSITÉ QUE SOROS ALIMENTE :
.
«Le «PROJECT FOR EXCELLENCE IN JOURNALISM (PEJ)» est un institut de recherche affilié à la COLUMBIA UNIVERSITY GRADUATE SCHOOL OF JOURNALISM jusqu’en 2006. Le PEJ est financé par les «PEW CHARITABLE TRUSTS» – l’une des plus anciennes ONG américaines – qui a elle-même reçu au moins 500 000 $ en financement de SOROS»
.
La longue étude du MRC expose aussi comment les journalistes issus de la COLUMBIA vont ensuite prendre place dans les médias les plus influents du pays.
.
«En 2012 seulement, les diplômés sont allés travailler à ABC, CBS, NBC, le NEW YORK TIMES, CNN, CNN Money et THE WALL STREET JOURNAL. Ou bien encore AL JAZEERA, AL JAZEERA anglais, le HUFFINGTON POST, NPR, PROPUBLICA, SLATE et THE NATION.
.
Les anciens élèves célèbres de l’École de journalisme incluent des vedettes de l’information comme STEVE KROFT de CBS, JOSH ELLIOT de «GOOD MORNING AMERICA», ainsi que des rédacteurs du WASHINGTON POST, du NEW YORK TIMES et du HUFFINGTON POST ainsi qu’un producteur de CNN et les anciens PDG de NEWSWEEK et ASSOCIATED PRESS. Avec son influence considérable, la COLUMBIA est devenue une force pour façonner l’avenir du journalisme. Les anciens ont participé à de nombreuses organisations d’information de premier plan, mais ont souvent conservé un parti pris qui reflète celui de l’université et des donateurs de l’école»
.
UNE EMPRISE DE PLUS EN PLUS VISIBLE ET CONTESTÉE
.
La liste des entités médiatiques soutenues financièrement par GEORGE SOROS est encore longue, mais on entrevoit ici la force de frappe financière et organisationnelle de GEORGE SOROS dans ce domaine. Une influence et des moyens qui donnent le vertige par les sommes investies.
.
Pourtant les dernières élections américaines ont montré que cette influence réussit de moins en moins à cacher certaines réalités politiques occultées. Le travail de contre influence réalisé par ce que l’on dénomme aux ÉTATS-UNIS la droite alternative (ALTERNATIVE RIGHT ou «ALT-RIGHT») ou bien encore les révélations de WIKILEAKS et DCLEAKS entament la narration médiatique dominante aux ÉTATS-UNIS. C’est ainsi une véritable guérilla médiatique que livrent les médias alternatifs aux médias de masse libéraux. Dans cet affrontement, les médias de la droite alternative pointent régulièrement du doigt les agissements en coulisses du plus grand argentier des médias : GEORGE SOROS. Et cela porte ses fruits, l’impact populaire des médias alternatifs est devenu si grand QU’HILLARY CLINTON L’A DÉNONCÉ PUBLIQUEMENT CET ÉTÉ lors de l’un de ses discours de campagne. Proposant elle-même une théorie du complot autour d’une triangulation TRUMP, «ALT-RIGHT» et influence du KREMLIN, vision complotiste qui a pris récemment la forme d’un site internet : putintrump.org.
.
.
.
UNE PÉTITION SUR LE SITE DU CONGRÈS US CONTRE L'UTILISATION DES MACHINES DE VOTE FOURNIES PAR UNE ENTREPRISE LIÉE AU FINANCIER GEORGE SOROS
24 OCTOBRE 2016 SPUTNIK
Les informations selon lesquelles 16 États américains utiliseront des machines de vote fournies par une entreprise liée au milliardaire GEORGE SOROS ont provoqué l’indignation de milliers d’Américains.
.
Plus de 28 000 Américains ont signé UNE PÉTITION contre l'utilisation des machines de vote fournies par SMARTMATIC, une société liée au financier GEORGE SOROS, qui a été publiée vendredi dernier sur le site du Congrès américain.
.
«Nous demandons au CONGRÈS de tenir une session extraordinaire en vue de retirer les machines de vote appartenant à GEORGE SOROS dans 16 États. Cet homme a été lié à la campagne d'une personne qui participe à l'élection et a un parti pris clair pour un candidat. Le fait qu'il possède des machines de vote dans 16 États porte atteinte à notre système électoral», lit-on dans la pétition.
.
Les auteurs de la pétition doivent recueillir 74 157 signatures pour obtenir une réponse de la MAISON BLANCHE.
.
Smartmatic est une société de vote électronique, dont le siège se trouve au ROYAUME-UNI. Son président LORD MARK MALLOCH-BROWN fait également partie du conseil d'administration de l'OPEN SOCIETY FOUNDATIONS (OSF) de GEORGE SOROS. Il a en outre précédemment été vice-président du Fonds d'investissement de SOROS.
.
En 2005, SMARTMATIC a racheté l'entreprise californienne SEQUOIA VOTING SYSTEMS et est entrée dans le monde des élections américaines. Le site INTERNET de SMARTMATIC GROUP comporte un organigramme qui décrit comment l'entreprise a contribué aux élections américaines entre 2006 et 2015, avec «57 000 machines de vote et de compte déployées» et «35 millions d'électeurs assistés». Selon le site INTERNET de la société, «en moins d'un an SMARTMATIC a triplé la part de marché de SEQUOIA» et «les ÉTATS-UNIS ont choisi SMARTMATIC comme fournisseur de technologie et de services électoraux auprès des commissions électorales de 307 comtés dans 16 États».
.
.
..
GEORGE SOROS ET INGÉRANCE AU VATICAN
.
GEORGE SOROS A-T-IL INFILTRÉ LES SOMMETS DE L’EGLISE ?
.
RICCARDO CASCIOLI «LA NUOVA BOUSSOLA QUOTIDIANA»
.
EXTRAITS :
.
Le financier GEORGE SOROS a versé de substantielles contributions à des organisations catholiques pour «DÉPLACER LES PRIORITÉS DE L'EGLISE CATHOLIQUE AMÉRICAINE» des thèmes de la vie et de la famillle à ceux de la justice sociale: une occasion spéciale, la visite du PAPE FRANÇOIS aux ÉTATS-UNIS en Septembre 2015. C'est ce qui est ressorti ces jours derniers, en complément de révélations antérieures, de nombreux documents confidentiels piratés de son OPEN SOCIETY FOUNDATION. La nouvelle a circulé principalement aux ÉTATS-UNIS, coeur de cible de l'action de SOROS, mais elle mérite d'être reprise et connue partout parce que ses implications concernent l'EGLISE UNIVERSELLE.
.
RICCARDO CASCIOLI : Commençons par les faits contenus dans les documents publiés par DC LEAKS : en Avril 2015, l'OPEN SOCIETY a versé 650 mille dollars dans les caisses des deux organisations liées aux milieux catholiques progressistes, PICO et FAITH IN PUBLIC LIFE, dans le but d'«influencer les évêques individuels, pour avoir des voix publiques à l'appui des messages de justice économique et raciale, afin de commencer à créer une masse critique d'évêques alignés avec LE PAPE». Les deux organisations destinataires des paiements ont été choisies, expliquent les documents, parce qu'elles sont engagées dans des projets à long terme qui visent à modifier «les priorités de l'ÉGLISE CATHOLIQUE des ÉTATS-UNIS».
.
RICCARDO CASCIOLI : La grande occasion est fournie par la visite du PAPE aux ÉTATS-UNIS et la FONDATION SOROS vise explicitement à utiliser les bonnes relations de PICO avec le CARDINAL HONDURIEN OSCAR RODRIGUEZ MARADIAGA, l'un des principaux conseillers de FRANÇOIS, pour «engager» le PONTIFE sur les questions la justice sociale, et également envoyer une délégation au VATICAN avant la visite de septembre afin de faire entendre directement au PAPE la voix des catholiques les plus pauvres en AMÉRIQUE. Il y a ensuite un Rapport de 2016, le bilan de l'année précédente, où la FONDATION DE SOROS se déclare satisfaite de la façon dont a fonctionné la campagne précédente en vue de la visite du PAPE et aussi du nombre d'évêques qui, en vue des présidentielles ont ouvertement critiqué les candidats qui pointent sur «les peurs» de la population, faisant clairement référence à DONALD TRUMP et à d'autres candidats républicains.
.
RICCARDO CASCIOLI : Si cette satisfaction est justifiée ou non et dans quelle mesure la visite du PAPE a effectivement été influencée par ce lobbying, c'est certainement un sujet de débat. Mais tout le monde peut tirer ses propres conclusions en reparcourant les discours, les rencontres, les conférences de presse (du PAPE ?) et les polémiques liées à cette visite. Ce que je tiens à souligner ici, ce sont deux réalités que ces documents mettent en lumière et qui ont une valeur qui va bien au-delà de l'évènement contigent d'une visite papale. La première, et la plus importante est le grand investissement que des organisations philanthropiques traditionnellement anti-catholiques font pour subvertir l'enseignement de l'EGLISE. Ceci est le but réel du changement de priorité invoqué, des thèmes de la famille et de la vie à ceux de la justice sociale.
.
RICCARDO CASCIOLI : En cela, SOROS suit les traces d'une tradition de plus de dix ans. Le motif ? L'Eglise catholique, dans les organisations internationales a pour objectif fondamental de défendre de la dignité de l'homme, c'est le dernier rempart qui s'oppose à l'instauration d'un NOUVEL ORDRE MONDIAL qui veut réduire l'homme au rôle d'instrument entre les mains du pouvoir. Un élément fondamental de ce projet est la diffusion universelle du contrôle des naissances, de l'avortement comme un droit humain, de la destruction de la famille et de la promotion de l'IDÉOLOGIE DU GENRE. Dans les années 90 du siècle dernier, dans un cycle de CONFÉRENCES INTERNATIONALES DES NATIONS UNIES (du sommet de RIO DE JANEIRO sur l'environnement en 1992 au sommet de ROME sur l'alimentation en 1996), une bataille diplomatique sans précédent s'est déclenchée entre les ETATS-UNIS et l'UNION EUROPÉENNE d'un côté et le SAINT-SIÈGE de l'autre, précisément sur ces questions.
.
RICCARDO CASCIOLI : Bien qu'aujourd'hui, nous puissions voir à quel point cet agenda a fait un pas de géant au niveau mondial, la résistance inlassable de l'Eglise, qui avait entraîné dans son sillage beaucoup de pays en voie de développement, entrave le projet. Une grande partie est due à JEAN-PAUL II, pour lequel il a toujours été clair que la famille et la vie sont aujourd'hui le principal terrain sur lequel se joue la bataille pour la dignité humaine. Il vaut la peine de rappeler, en passant que pour cette raison , et pour cette bataille, le PAPE a institué le Conseil pontifical pour la famille ainsi que l'Institut d'études sur le mariage et la famille à l'UNIVERSITÉ PONTIFICALE DU LATRAN. On peut alors comprendre à quel point les efforts internationaux visant à affaiblir l'Eglise sur ce front se sont intensifiés. Nier l'existence de principes non négociables, et faire la promotion de la justice sociale presque exclusivement au détriment des thèmes de la famille et de la vie est la voie royale pour atteindre cet objectif.
.
RICCARDO CASCIOLI : Et l'argent de SOROS fait partie de ces efforts, qui vont toutefois bien au-delà des activités de sa FONDATION. Du reste - et ceci est la deuxième question - ces personnages et ces organisations trouvent un abri facile au sein de l'Eglise elle-même, dans certains milieux progressistes qui partagent déjà cette approche. Rien que les deux organismes financés par SOROS en 2015 en sont une démonstration. PICO, par exemple, a été fondée en 1972 par le père JÉSUITE JOHN BAUMANN et se propose de résoudre les problèmes sociaux par l'organisation de cellules basées sur les communautés des différentes religions présentes, - pour nous comprendre, un modèle évolué des communautés de base de latino-américaine mémoire. C'est précisément pour cela que PICO a gagné le soutien du CARDINAL MARADIAGA (il y a une vidéo promotionnelle de l'année 2013 dans laquelle le cardinal exhorte à soutenir PICO).
.
RICCARDO CASCIOLI : Mais cette organisation est aussi inspirée par le «gourou» communiste SAUL ALINSKI, connu comme le «prophète» de l'organisation des communautés de base et des minorités ethniques. Du reste, dans la liste des donateurs de PICO figurent les FONDATIONS FORD ET KELLOGG en plus d'une douzaine d'autres fondations. Curieusement, on retrouve aussi ALINSKI à l'origine de la carrière politique d'HILLARY CLINTON et l'engagement de PICO, entre autre, dans la campagne électorale pour la présidence, ne peut donc pas surprendre. Engagement encore plus explicite pour l'autre organisation financée par SOROS, «FAITH IN PUBLIC LIFE», qui parmi ses réalisations de 2015 - en plus de la «préparation» de la visite du PAPE, incluant un sondage ad hoc sur les catholiques américains tendant à soutenir l'agenda progressiste - cite également la mobilisation pour bloquer la loi sur la liberté religieuse en GÉORGIE, visant entre autre à garantir l'objection de conscience contre l'imposition de l'IDÉOLOGIE DU GENRE et le MARIAGE HOMOSEXUEL.
.
RICCARDO CASCIOLI : Quant au CARDINAL MARADIAGA et autres membres de l'épiscopat, sont-ils conscients ou font-ils partie de ce plan résolument anti-catholique ? (la question, qui peut aussi et surtout se poser pour le PAPE en personne, me semble à ce stade purement rhétorique). Nous ne le savons pas et nous n'osons pas leur faire un procès d'intentions. Nous ne pouvons que constater combien certains représentants ecclésiaux de premier plan sont perçus comme étant dans la ligne des projets de ceux qui veulent détruire l'EGLISE - indépendamment du succès ou non de certaines tentatives d'approche. Mais ici, il est nécessaire d'ajouter un fait inquiétant aux documents révélés. On peut en effet facilement comprendre que de ce projet de changement dans la doctrine de l'EGLISE fait également partie un travail d'infiltration de personnalités spécifiques dans les centres de décision de l'Eglise.
.
RICCARDO CASCIOLI : Et on ne peut pas ne pas penser immédiatement au cas de JEFFREY SACHS, économiste de l'ONU et directeur de l'EARTH INSTITUTE, qui a joué un rôle important dans l'encyclique «LAUDATO SI», au point d'être appelé au VATICAN à la fois pour la présentations de l'encyclique sur l'environnement et pour les deux conventions internationales sur le développement durable. Son inexplicable omniprésence a été contestée au cours des derniers mois - en plus que par notre journal - par les principales organisations internationales pro-vie et pro-famille, parce que SACHS est bien connu comme grand soutien des politiques de contrôle des naissances. Mais il a été défendu avec acharnement par le président de l'ACADÉMIE PONTIFICALE DES SCIENCES SOCIALES, l'ÉVÊQUE ARGENTIN MARCELO SANCHEZ SORONDO, qui en a même parrainé la nomination par FRANÇOIS à l'ACADÉMIE PONTIFICALE présidée par lui.
.
RICCARDO CASCIOLI : Eh bien, ce qui peut-être n'a pas été dit, c'est que SACHS est également connu pour être un homme de SOROS, depuis plusieurs décennies engagé dans la conception et la diffusion de théories économiques à l'appui de l'OPEN SOCIETY poursuivie par SOROS. À la lumière des documents qui attestent les stratégies SOROS contre l'EGLISE CATHOLIQUE, la présence de SACHS dans les étages supérieurs du VATICAN (c'est une image de la configuration du PALAIS APOSTOLIQUE) moins inexplicable, mais encore plus inquiétante. À ce stade, il serait opportun que l'évêque SORONDO, le CARDINAL MARADIAGA et d'autres qui sont impliqués dans ce réseau, s'en expliquent, conclut RICCARDO CASCIOLI dans «LA NUOVA BOUSSOLA QUOTIDIANA».
.
.
.
GEORGE SOROS ET INGÉRENCE EN RUSSIE
.
LA FONDATION SOROS INTERDITE D'ACTIVITÉ EN RUSSIE
30 NOVEMBRE 2015 RBTH
.
Les fondations caritatives OPEN SOCIETY ET ASSISTANCE appartenant à GEORGES SOROS sont qualifiées d’«indésirables» en RUSSIE. Leur activité est interdite dans le pays.
.
Les fondations caritatives OPEN SOCIETY FOUNDATIONS et OSI ASSISTANCE FOUNDATION appartenant au milliardaire GEORGE SOROS ont été inscrites sur la liste des organisations «indésirables» en RUSSIE. Le PARQUET GÉNÉRAL a statué que leur activité représente une menace pour l’ordre constitutionnel russe. L’inscription sur cette liste entraîne l’interdiction de toute activité de l’organisation sur le sol russe, notamment la diffusion d’informations dans la presse et sur INTERNET ainsi que les opérations financières ou immobilières.
.
Auparavant, la CHAMBRE HAUTE DU PARLEMENT RUSSE avait inscrit la FONDATION SOROS sur la «stop-liste patriotique». Le respect de la législation russe dans les activités de toutes les organisations inscrites sur cette liste doit être contrôlé par le PARQUET GÉNÉRAL, ces dernières pouvant être interdites sans qu’il faille saisir les tribunaux. 12 organisations étrangères à but non-lucratif ont été inscrites sur la STOP-LISTE RUSSE.
.
Les défenseurs des droits de l’homme russes INFORMENT que la FONDATION SOROS a déjà cessé d’accepter les demandes de bourses des ONG russes.
.
La FONDATION SOROS est une organisation caritative internationale qui soutient des programmes dans les domaines des initiatives civiques, de l’éducation, de l’art et de la santé dans plus de 30 pays. En 15 ans d’activité en RUSSIE, la fondation a accordé des bourses pour un montant supérieur à 1 milliard de dollars.
.
.
.